« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Une vraie catastrophe [Mission de rang D]

Suna no Shinobi
Suna no Shinobi



Nombre de Messages : 11
Date d'inscription : 12/06/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
55/1000  (55/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Une vraie catastrophe [Mission de rang D]   Lun 13 Juin - 14:06
Citation :
Mission de rang D: Une vrai catastrophe

Une partie du mur de protection de Suna s'est effondré sur la maison d'un habitant du village! Aux dernières nouvelles, il n'y a aucun blessé, mais vous devez aller réparer le mur en enlevant les pierres qui se trouvent sur la propriété du pauvre habitant malchanceux et confirmer qu'il n'y a aucun blessé, dans le cas contraire, amenez tous les blessés à l'hôpital immédiatement!


Bonne chance et bienvenue à Suna ! ^^




« Argh fait chaud ! »

Jolie constatation de la jeune Akane, en effet cet après-midi s'annonçait plutôt caniculaire, aussi la jeune femme avait décidé de profiter un peu de son temps libre pour aller flâner en ville, des après-midi ensoleillés comme celui-ci ne sont pas rare à Suna, mais aujourd'hui on n'était pas loin de battre des records de température. Heureusement pour la jeune Genin, elle croisa la route d'un marchand de Kakigori, louée soit la glace pilée nappée de sirop. Akane s'apprêtait à engloutir la première cuillerée de son dessert glacé quand un bruit sourd attira son attention.

Le tonnerre ? Non, c'était autre chose de plus catastrophique et elle s'en rendit compte quand elle arriva sur les lieux. Il s'agit d'un éboulement, un pan du mur s'était détaché et s'était écrasé sur une maison. Akane en était encore à se demander comment un tel accident était possible, quand une main se posa sur son épaule.

« Et toi! Tu es Genin ? »

La main en question appartenait en fait un autre Shinobi, d'après son attitude, il semblerait que ce soit un Jounin. L'homme continua sa phrase, sans même attendre la réponse de la jeune fille.

« Il y a du boulot à faire, alors arrête de te goinfrer, il faut me déblayer tout cela, avant que les maçons arrivent. »

Akane n'eut même pas le temps de rétorquer qu'elle n'était pas terrassière que le ninja s'était déjà téléporté dans un nuage de poussière, la voilà dans de beaux draps et cette chaleur qui ne finit pas d'augmenter c'était bien sa veine. Enfin bref, elle aura beau se plaindre ca ne changera pas grand-chose à son problème, un problème de taille dans les une tonne et demie de gravât a première vue. Par ou commencer, l'enchevêtrement de rocher et de poutre faisait penser à une partie de Mikado, finalement c'était moins barbant que cela en avait l'air. La Kunoichi avala d'un bloc, toute sa glace et comme on pouvait s'y attendre fit une énorme grimace de douleur ensuite, tout le monde sait que ce n'est pas conseillé de manger une trop grande quantité de glace d'un coup, mais que voulez-vous bourrin un jour, bourrin toujours...

« Pour commencer le gros ici. »

Usant de son art du Kugustu, la jeune Akane, tissa dix liens de chakra qu'elle entoura d'un immense bloc de roche. Une fois la cible aussi saucissonné qu'un filet mignon, elle pivota sur elle-même et profita de son élan pour tirer sur les fils luminescents. L'effet escompté fut produit, le rocher bougea de sa place initiale et alla s'écraser avec un bruit sourd quelques mètres plus loin, mais au prix de combien d'effort ? Akane était déjà épuisée par ce premier déblayement et elle ne faisait que commencer, il fallait trouver une méthode plus radicale. La Genin plongea rageusement sa main dans sa sacoche, il devait bien y avoir un parchemin explosif qui trainait dans son équipement, car tel était la nouvelle idée de génie de la jeune femme, faire tout sauter. Une solution Expéditive, mais pas forcement dictée par le bon sens.

Ah enfin elle tombe sur le fameux parchemin, euh, en fait non, c'était juste un ticket de caisse, c'est alors qu'une petite voix fluette se fait entendre, comme une gamine qui pleure. A ses pieds se trouvait réellement une petite fille qui pleurnichait, spectacle qui a eu comme effet d'énerver un peu plus Akane.

« Et toi, tu ne veux pas aller demander à ta mère de te changer tes couches, tu ne vois pas que suis occupée la, ce n'est pas le jardin d'enfant bon sang !»

Des paroles plus douces auraient surement évité, que la pauvre gamine ne fonde encore plus en larmes. Ce qui était des jérémiades, devenait de gros sanglots. Voyant les dégâts que son tact légendaire avait causés, l'adolescente essaya de calmer le jeu. Avec une voix plus douce, elle demanda.

« Ok, excuse-moi, on va tout reprendre du début. Tu t'es perdue, c'est ça, tu habites ou, elle est où ta maman ? »

Etonnement la petite fille désigna de l'index, la maison qui était recouverte de reste du mur. Cela voulait dire qu'il y avait peut-être quelqu'un sous ces décombres, peut-être quelqu'un en piteux état, ce qui ne lui donnait pas le temps d'aller requérir l'aide d'un ninja plus expérimenté, il fallait nettoyer tout cela rapidement et là, plus question d'utiliser des explosifs. La kunoichi répéta la même manœuvre en projetant ses filaments azur, mais cette fois elle ne visa pas qu'un bloc de roche, mais plusieurs en tissant une sorte de filet, le but de la manœuvre était de faire s'effondrer tout l'enchevêtrement comme un château de carte, tout en contrôlant la direction prise par les gravats afin que le peu qu'il reste de la maison reste debout et que son occupant reste indemne. Il manquait quand même un peu de force à la jeune ninja pour réaliser cela, mais elle savait où trouver de l'aide.

Les mains d'Akane brassèrent l'air pour effectuer quelques mudras :

« Doton ! Bunshin no Jutsu ! »

Une réplique d'Akane fit son apparition et l'épaula dans sa tâche herculéenne, les rochers enfin se mirent en mouvement dans une avalanche de poussière et de pierre, mais la maison était maintenant dégagée. Akane était exténuée par cet effort titanesque, d'ailleurs le clone de boue qu'elle avait invoqué se liquéfia en une mare d'argile. Le plus gros semblait avoir été fait, mais maintenant il fallait retrouver la mère de la mioche. Les roches avaient créé une ouverture sur le toit, c'est par cet orifice que la kunoichi pénétra dans la bâtisse. Heureusement les dégâts étaient beaucoup plus importants sur la façade extérieure du bâtiment, un vrai soulagement pour la jeune fille qui appréhendait de retrouver de la bouillie humaine à la place de la mère. Finalement c'est dans la cuisine qu'elle trouva la femme inconsciente, pas grand-chose apparemment elle avait reçu un morceau du plafond sur la tête, rien de grave, elle n'aura qu'une bosse et une affreuse migraine comme séquelles. Akane récupéra la femme évanouie et la conduisit hors du bâtiment, évidemment elle fut accueillit par les larmes chaudes de sa fille.

« Pas de soucis petite, je l'emmène à l'hosto, vient je t'y emmène et après on se paiera un Kakigori. Mais seulement tu arrêtes de chigner»

Akane aurait-elle une fibre maternelle ? En tout cas ses paroles calmèrent la gamine et comme promis elle confia la blessée au service hospitalier de Suna et offrit au passage une glace à la pauvre gamine. Ce n'est pas tout il fallait maintenant en finir avec ce satané mur, mais quand elle se rendit de nouveaux sur les lieux de l'éboulement elle put voir une équipe de maçon à l'œuvre, c'est vrai qu'elle avait déjà retiré le plus gros des débris, bon alors on peut considérer que son travail ici était fini ? Ouais mission terminée, la jeune ninja se hâta de rejoindre ce marchand de Kakigori, il faisait si chaud cet après-midi...
 

Une vraie catastrophe [Mission de rang D]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Kaze no Kuni - Suna Gakure no Satô :: Remparts-