« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Entrainement: Une juste compensation [PV: Madara]




Nombre de Messages : 492
Nindô : Vivre pour enseigner.
Date d'inscription : 25/02/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
314/1000  (314/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Entrainement: Une juste compensation [PV: Madara]   Jeu 12 Mai - 14:16
Une demande justifiée...

Juste avant mon entraînement avec Akumo, quelques jours après ma rencontre avec l'émissaire de l'Akatsuki, j'avais décider de me rendre au repère dans lequel j'avais déjà été il y quelque mois. J'avais quelque chose à demander à l'organisation. Une sorte de compensation pour les crimes que j'allais commettre envers les ninja des autres village. Moi qui prônait la paix en tant que Kage, j'étais bien mal partit. Je partis donc de mon village sans prévenir personne, cela ne devait pas être très long. Trois jours tout au plus, je laissai tout de même un mot à mon second pour dire que je reviendrais bientôt. Je me mis en route, cigarette au bec, allant à toute vitesse en passant par les arbres. J'étais partit incognito, je ne voulais pas me faire repérer. J'avais donc un masque et une tenue de ANBU que j'avais prise avant de partir. Le voyage n'était pas trop approuvant...

Je me permis une pause pour me reposer un peu pendant la nuit, je m'étais installé dans un arbres dans une ancienne cabane de chasseur. Celle-ci était évidemment abandonnée. Je n'avais aucunes idée de ce que j'allais demander comme technique à l'Akatsuki. Arès tout, cela dépendait surtout de la personne sur qui j'allais tombé. J’espérais simplement ne pas tomber sur Hidan, notre dernière rencontre s'est très mal passée pour lui et j'avais des doutes sur sa retenue à vouloir me tuer. J'essayais de trouver le sommeil, mais évidemment j'en étais incapable. Mes pensée était tournée sur toute les action que j'avais faite et ce que j'allais bientôt devoir accomplir. Si mes actes entraînent une guerre, je me devais de préparé mes Kumojins à cette éventualité. J'avais donc décider de triplé les missions et les entraînements, ils devaient être prêts.

J'avais tout de même réussi à fermer l’œil, une heure ou deux tout au plus. Pourtant, mes rêves n'étaient pas plus reposants que mes pensées, tant pis après tout... Le soleil se leva et le vent me caressa. Cela m’apaisait de voir que la nature était toujours aussi belle et que les hommes et les ninja n'avait pas encore réussi à la transformer. Je me remis en route après avoir pris le temps de méditer quelques instants. Le repère n'était plus très loin si mes souvenirs étaient encore intact. J’espérai simplement que ma dernière visite ne les avait pas fait déménagé, mais je m'attendais à ce que la sécurité soit renforcée d'une façon où d'une autre. J'arrivai là où mes pas m'avaient conduits dans le passé, l’endroit n'avait pas vraiment changé malgré les feuille qui étaient tombée pour l'automne. Je m'allumai une nouvelle cigarette et je me dirigeai d'un pas assuré vers l'entrée par laquelle j'étais arrivé la dernière fois. Je regardait autour de moi, l'immense statue était toujours là, je m'attendait donc à ce que les membres de l'Akatsuki l'étaient aussi. Je pris alors une grande respiration et criai quelques mots qui résonnèrent dans la caverne. J'avais bien sur pris soin de retirer ma tenue pour être cette fois-ci plus reconnaissable.

« Je suis Onizuka Yakami ! Et je viens chercher une compensation pour les actes que je vais commettre pour vous ! »

La légende dit que l'homme qui dirige l'Akatsuki n'est autre que Madara lui même, mais je ne crois que ce que je vois. Cette réflexion m'avait fait réfléchir sur la technique que je voulais apprendre. J'étais doué en genjutsu et si les Uchiwa survivants faisaient partie de cette organisation, je ne vois pas pourquoi ils ne pourraient pas m'apprendre quelque chose avec leur Sharigan. Un genjustu qui donne l'impression d'une réalité. Mais il me fallait quelque chose qui puisse faire mal tout de même, soit mentalement, soit physiquement. Si je pouvait avoir les deux, ce serait un miracle. De plus, je me suis jurer d'utiliser cette technique contre l'Akatsuki le jour où je réussirai à me défaire de cet engament que je n'avais j'avais voulu...

_________________
Tout ce que tu as à savoir sur moi, Invité, se trouve ici.

Prend garde cependant à ne pas te faire capturer, car celui qui te torturera, ce sera moi !
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Entrainement: Une juste compensation [PV: Madara]   Sam 14 Mai - 4:08
Son entretien avec le nouveau Raïkage n’avait pas été très long mais avait été très précis tout de même, l’important était de connaître les mots clés sans rien comprendre, une théorie qu’il appliquait à ceux qu’il considérait comme des « pions » de la société, en d’autres termes, ceux qui un jour le trahiront, il y pensait relativement fort, ou ceux qu’il éliminera avant qu’ils n’aient le temps de crier à l’aide. Il espérait cependant qu’Onizuka avait bien compris quelles étaient ses instructions, qu’il n’ait pas ne serait-ce qu’une seule once de pitié envers ces vulgaires Genins. De toute manière, il ne devait pas être stupide, il devait savoir que s’il ne les achevait pas maintenant, leur avenir était inexistant, si la guerre allait bientôt réellement commencer, ils allaient tous périr en premier lieu même s’ils écopaient des missions les plus simples. Les aspirants Ninjas, encore des gens bien fragile, selon lui, ils n’étaient pas prêts, c’était pour cela qu’il demandait à revoir le meilleur d’entre eux, celui qui avait le plus de capacités individuelles, il savait que le convaincre ne sera pas facile puisqu’entre autres, on apprenait que la lune rouge était une menace dans les autres villages Ninjas. L’homme au masque en forme de citrouille se massa les tempes avant de lâcher un soupir et de jeter un œil aux dernières missives qu’on lui avait fait parvenir, Kakuzu était parti à Kawa no kuni dans le but de rechercher des informations sur les Jinchuriki, le reste, il n’en savait strictement rien, il était donc forcé de rester dans ce vieux repère qui ressemblait plus à une grotte qu’à autre chose, enfin…Jusqu’à ce qu’il s’ennuie trop, il avait toujours été de nature quelque peu…Impulsive ? Mais le temps lui avait forgé un peu de patience, il était déterminé à arriver à ses fins, le temps qu’il prendrait pour réaliser ces exploits n’était qu’un futile détail, peu importe de la manière du moment que l’on arrive à atteindre ses objectifs après tout.

Un éclair de fumée blanche apparu alors devant lui, une silhouette grande et svelte qu’il avait eu l’habitude de côtoyer, même le visage masqué, il le reconnaissait, c’était son fidèle émissaire qui se cachait actuellement dans les cavernes profondes de Kumo tout comme lui pour fuir à son ancienne patrie qui le recherchait en mettant sur sa tête, une prime toujours plus importante. Kateo était donc de retour à la grotte de l’Akatsuki et généralement, il n’annonçait pas toujours que les bonnes nouvelles, quel était donc l’objet de sa visite imprévue en cette belle journée de Mai, il ne devait sans doute pas apporter des fleurs songeait le doyen en regardant la mine déconfite de son futur interlocuteur, il semblait avoir eu quelques différents avec des hommes, peut-être pas des Ninjas mais il s’était plutôt violemment battu en vue de son œil au beurre noir et des quelques cicatrices sur ses joues, il était un peu essoufflé et marmonna quelques jurons incompréhensibles. Le doyen leva un sourcil derrière son masque, c’était bien la première fois qu’il arrivait dans un état aussi pitoyable, cela devait être la pire humiliation, pour lui, un ancien Jônin d’élite. Justement, en parlant de l’élite, ce dernier se ressaisit et se racla bruyamment la gorge en prenant son habituel air grave :


« Maître, quelqu’un s’est introduit dans le repaire de l’organisation, je n’arrive pas à voir qui c’est mais ce n’est ni Hidan, ni Kakuzu. Son chakra dégage une forte intensité en tout cas.»

Il hocha ensuite frénétiquement la tête et se fit craquer les cervicales avant de disparaître aussi vite qu’il était apparu, ce n’était pas une surprise songeait Madara en prenant une grande bouffée d’inspiration, il était évident qu’il revienne le voir, la seule question qu’il se posait était désormais pourquoi, il avait pourtant donné les critères de la mission un jour auparavant, alors que désirait-il ? Comme il l’avait manifestement prévu, une voix résonna dans l’immense pièce où était entreposée la statue aux multiples yeux. Le dernier survivant des trois grandes guerres Shinobis se leva alors de son siège en pierre glaciale pour aller à la rencontre de cet homme blond qui venait de se mettre à découvert, apparemment, il s’attendait à voir la lune rouge au complet, ce qui n’était vraiment pas du tout le cas par ailleurs. D’une voix doucereuse, il chuchota quelques incantations afin de l’effrayer d’avantage, on allait voir s’il était un courageux. Sous l’apparence d’un Tobi habituel, il s’approcha du Godaïme et le salua en arrivant derrière lui avant de poser sa main gantée sur son épaule, une vague de froid s’installa ensuite entre les deux hommes. Caché sous son pseudonyme, le possesseur des pupilles magiques tant convoitées au cours des siècles daigna à prendre la parole voyant que son interlocuteur ne l’était pas plus que ça :


« Qu’êtes vous venu chercher exactement…Godaïme de Kumo Gakure ? »


Sa voix s’éteignit en même temps que les petites lumières dans la salle, ils étaient tous deux plongés dans une obscurité totale désormais, en attendant la réponse de Yakami, le vieillard se tripotait les doigts d’un mouvement nerveux…


_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.



Nombre de Messages : 492
Nindô : Vivre pour enseigner.
Date d'inscription : 25/02/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
314/1000  (314/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Entrainement: Une juste compensation [PV: Madara]   Dim 29 Mai - 3:19
Il ne fallut pas longtemps pour que l’on vienne me répondre dans la caverne que j’avais déjà furtivement observée. Mais j’avais tout de même profité de ce temps d’attente pour observer autour de moi afin de trouver une issue de secours. Malheureusement, la seule issue qui se présentait était la porte par laquelle j’étais entré. Il y avait pourtant au plafond une autre issue, un petit quelque chose qui éclairait la grande statue qui se dressais devant moi avec quelques yeux d’ouverts. Mais c’est alors qu’un homme avec un masque étrange apparut devant moi. Mais combien de membre comporte cette organisation, je ne suis jamais tombé face à la même personne et cela commençais vraiment à inquiéter. Évidemment, je ne savais pas que les personnes que j’avais rencontrées jusqu’ici étaient toutes des personnalités de l’unique Uchiwa Madara…

« Qu’êtes vous venu chercher exactement…Godaïme de Kumo Gakure ? »

Bah oui évidemment, il fallait qu’on me pose cette question. Mais ce qui se passa juste après qu’il ait fini sa phrase me fit légèrement sourire, les lumières étaient toutes éteintes, j’avais simplement droit à la légère lumière de la porte qui commençait à se refermé pour garder mon interlocuteur en visuel. Je m’allumai alors une clope, pas très pratique si j’avais à combattre dans le noir mais je n’étais pas là pour ça. Je m’approchai donc de mon interlocuteur, les mains dans le dos.

« Maintenant que vous savez qui je suis, il ne vous faudra pas trop de jugeote pour comprendre ce que je suis venu faire ici. Vous savez ce que je vais faire pour vous demain soir, je suis venu chercher une compensation pour le crime que je vais commettre. Pour les vies que je vais supprimé de ma main de kage. »

Je n’aimais pas la guerre, pour moi c’était quelque chose à éviter. La vie, voilà un cadeau que l’on se doit de respecter. J’ai tué, bien sur parce que je suis un ninja. Je suis rentré dans ce cercle vicieux qu’est la haine, mais je n’ai essayé de le faire que pour sauver mon village. Je ne l’ai fais qu’une seul fois par pure vengeance. Le pouvoir d’un shinobi peut rendre aveugle… je me souviens des mots de mon maitre…

Flash-back

« Oni… Qu’as-tu donc fais ? »

J’étais âgé de 16ans, e venais de tuer l’homme qui avait déclaré être l’assassin de mes parents celui qui m’avait enlevé mon frère ; j’étais tâché de sang. Je venais de le torturer de façon inimaginable, mais il avait parlé. Joy me regardait avec un air désappointé et mon maitre me prit à l’écart. Je pleurais, énormément, j’avais obtenu vengeance et j’avais réussi à savoir qui j’étais vraiment. Ce sentiment de haine que j’avais, ces cauchemars qui berçaient mes nuits ; Était-ce la fin de mes souffrance ? Allais-je pouvoir enfin vivre ma vie sans penser à la vengeance ? Et si quelqu’un avait lui aussi envie de se venger contre moi ? Je n’eus pas le temps de pouvoir répondre moi-même à ces question, qu’un grand coup de poing alla s’écraser sur ma face, il venait de mon maitre, il n’était pas fier de moi, je ne savais très bien. Mais mon maitre était un sage avant tout…

« Oni… Écoute-moi bien. C’est la première et la dernière fois que je veux te voir agir en te vengeant. Soit plus malin que ça, dans ta vie, je suis sur que tu seras faire de grande chose. Tu devras te retrouver face ou aux cotés de personnes qui veulent de venger. Peut être même que ces personnes ne te laisseront pas le choix. Alors utilises leur haine qui les rend aveugles et rend toi plus fort. Ne soit pas l’instrument des autres… »

Flash-back

« Je veux que l’Akatsuki m’enseigne une technique de mort, je n’ai jamais appris à tuer de sang froid, ce n’est pas dans ma nature. Je veux une technique que je pourrais annuler s’il le faut. Je veux faire croire à une mort mais certaine en blessant énormément. Si mon adversaire n’est pas assez malin pour s’en sortir, il mourra… Je suis expert en torture, pas en assassinat… »

Ma demande était clair et j’espérais assez précise pour que l’on me l’accorde. De toute façon, avait-il vraiment le choix ; j’étais déterminé à suivre les enseignements de mon maire. Je ne voulais pas me faire utiliser sans aucune compensation. J’allais bien sûr faire ce qu’il fallait, même si il me le refusait. Mais le couteau que je leur planterai plus tard dans le dos n’en sera que plus empoisonné.


_________________
Tout ce que tu as à savoir sur moi, Invité, se trouve ici.

Prend garde cependant à ne pas te faire capturer, car celui qui te torturera, ce sera moi !
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Entrainement: Une juste compensation [PV: Madara]   Mar 31 Mai - 3:24
Les ténèbres qui envahissaient la pièce représentaient en quelques sortes la personnalité de l’homme aux milles visages, désormais il était prêt à achever son interlocuteur s’il lui annonçait qu’il avait changé d’avis et qu’il ne voulait pas se rendre à Kir gakure pour y accomplir la mission qu’il lui avait donné quelques temps auparavant. Un nuage de fumée vint alors l’empester, quelle horreur, de la nicotine, ce n’était pas un saint homme ce Raïkage, ses poumons devaient d’ores et déjà être noircis par le tabac. Il demandait une compensation…Mais que désirait-il comme chose en retour ? Cela devrait être un honneur de servir l’organisation qui bientôt allait dominer le monde, s’il pensait le contraire, alors il n’avait véritablement rien compris au but de la lune rouge, il ne savait pas ce qu’était le plan œil de lune et bien qu’il n’avait pas l’intention de lui expliquer – étant donné qu’il n’était qu’un pion pour lui – il était déçu qu’un homme aussi important pour le monde avait si peu de jugeote. Quoiqu’en fait, pas beaucoup de personnes partageaient sa vision de la paix mais cela n’était qu’un fait, bientôt le monde suivra son objectif de gré ou de force. Une dictature ? Certaine pas, dans un état totalitaire il était possible que des révoltes aient lieu alors que plongés dans un Genjutsu éternel, les peuples du monde entier seraient condamnés. Après ces funestes pensées, l’homme à la cape noire aux nuages rouges écouta ce que le blond avait à lui dire, apparemment il voulait une technique pour torturer jusqu’à la mort, voilà qui semblait intéressant, aurait-il changé d’avis sur la paix ?

« En torturant tu causes de la souffrance et de la souffrance naît la haine qui elle-même engendre la guerre, crois-tu une seule seconde que la paix puisse existait sans la guerre ? Sans rage il n’y a pas d’amour, sans guerre il n’y a pas de paix…Comprends-tu ça ? La raison de vivre d’un homme n’est d’autre que la destruction de son prochain… »


Il interrompit alors son discourt pour réfléchir à la chose que lui demandait Onizuka, à première vue il avait toutes les raisons de refuser, qui sait s’il ne retournera pas sa technique contre lui un jour – car il n’était pas dupe et ne songeait pas un seul instant qu’il n’essaie pas de se défaire de leur alliance forcée. L’un des derniers Uchiha dans ce monde avait cependant une alternative à ce léger soucis que lui imposait l’envisagement d’une trahison. De toute manière, rien n’allait se passer comme le Godaïme l’avait prévu et Madara était bien déterminé à garder le secret de la rupture de leur pacte, s’il pensait le trahir alors Kumo sera littéralement détruit bien que ce village était déjà maudit de l’intérieur avec la pression de la lune rouge qui pesait sur eux. Mais soit, revenons-en à la proposition de technique de Yakami, celui qui avait aidé à fondation du village caché de Konoha avait déjà une idée en tête pour lui offrir de dont il avait besoin. Il composa quelques mudras et dit à son interlocuteur :

« Je ne peux pas te cacher que ça va être très douloureux, dans les secondes qui vont suivre la réception de ton pouvoir tu ressentiras ce que tu adversaires endureront lorsque tu utiliseras cette technique contre eux. N’oublie pas que le sceau que je vais te faire est une malédiction, une once de haine dans ton cœur et tu ne contrôleras plus rien. »

De sa main jaillit du chakra noir et rouge et à l’extrémité de chacun de ses doigts se trouvait un symbole différent qui représentait les éléments du futur sceau qu’il allait marquer sur le corps blafard du Raïkage. Il ne fallait pas qu’il s’attende à être épargné de la souffrance, il était même sûr qu’il allait hurler de douleur lorsqu’il posera ses doigts brûlants sur sa peau. Derrière son masque, le surnommé Tobi activa sa pupille légendaire généralement appelée Sharingan, lorsqu’il apposera la malédiction sur le fumeur, il lui transmettra une partie d’un de ses pouvoirs mais comme il n’avait pas l’organisme d’un Uchiha, il n’était pas sûr que son métabolisme réagisse très bien à cet attribut. L’homme masqué abaissa sa main et la plaqua durement sur le torse d’Onizuka en déversant du chakra dans la marque. Les symboles se détachèrent du bout de ses doigts pour former un cercle sur le Shinobi de Kumo Gakure, plus il y mettait d’énergie et plus les signes devenaient lumineux. Celui qui avait survécu aux trois guerres Ninjas donna encore plus de puissance dans son Ninpô et il souffla au nouveau réceptable d’Amaterasu :

« Sois maudit Onizuka Yakami… »


L’incantation s’arrêta sur ces paroles, la pièce redevint aussi obscure qu’avant et le leader secret de l’Akatsuki voulait désormais s’assurer de la puissance du pouvoir qu’il venait d’accorder au blond. Il ouvrit donc une cellule à l’autre bout de la pièce et y fit sortir un homme frêle, si fragile qu’il arrivait à peine à marcher, sa destinée était de périr de toute manière, autant achever ses souffrances songeait Madara, il avait assez causé de tort à l’organisation d’Akatsuki. Il lança donc au Godaïme ces sombres paroles :

« Fais moi donc part de ta nouvelle puissance, fais moi souffrir cet homme jusqu’à ce qu’il en meurt. Si tu ne le fais pas, c'est moi qui le tuera à l'arme blanche...»

Le prisonnier frémit lorsque le membre de la lune rouge eut terminé sa phrase, il était temps qu’il dise Adieu à sa monde, qui sait songeait l’ancien Ninja, la mort était peut-être préférable à ce qu’il endurait tous les jours à cause de cet homme mystérieux. Les pleurs, les cris, les gémissements, tout était fini pour lui alors qu'il avait lutté contre la mort durant tant d'années, il l'accueillait désormais comme une vieille amie...

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.



Nombre de Messages : 492
Nindô : Vivre pour enseigner.
Date d'inscription : 25/02/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
314/1000  (314/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Entrainement: Une juste compensation [PV: Madara]   Ven 10 Juin - 8:54
Ma demande était faite face à l’homme qui se faisait passer pour un sous-fifre. Il réfléchissait, je voyais dans ses yeux que les pensées tournaient de sa tête. C’est alors qu’il me parla de ma pratique et de la haine que celle-ci engendrais. Je n’avais pas envie de lui répondre, ni de me justifier. Je savais très bien que j’étais entré dans le cercle de haine du monde des shinobis. Je ne serais jamais devenu Raikage si cela n’avait pas été le cas. Mais ma pensée ne changeait pas, même si je m’étais interdit tout sentiment, c’était tout simplement pour éviter la haine. Mais avant d’être un ninja, je suis un homme et j’en éprouve bien plus que ce que je pouvais laisser prétendre. Mais ce que je veux c’est la vie, je sais que dans ce monde, je ne suis pas le seul à être sur que la lumière existe et que l’amour et la paix pourront un jour passé au dessus de tout. Et cet homme devant moi mourra un jour, certainement pas par ma main, mais j’étais sur qu’il mourrait de sa propre haine. En attendant c’était mon allié, même si c’était forcé, je ne devais pas faire la moindre erreur. M’allumant une cigarette, je le laissai continuer à chercher ce qu’il me devait.

Il semblait avoir trouvé, il avait même très bien trouvé. Il composa ses maudras et m’expliqua que cela allait très certainement faire mal. Une malédiction qui me fera vivre ce que je ferai subir avec cette technique. Je tirai une grosse bouffée sur ma cigarette. Sa mais fut dessinée par des flammes rouges, je sentis mon cœur battre de plus en plus vite. Cette technique, ce sceau… et si je n’en survivais pas ? C’est alors que je le regardais, ou plus précisément le masque par lequel ou pouvait voir un œil, celui-ci changea. Un sharingan, j’ai lu cela il n’y a pas si longtemps des les bibliothèques de Kumo. Cette pupille… Je suis sur que j’ai lu qui avait ce genre de pupille. Mais alors que je voulu prononcer le nom des Uchiwa, je sentis une douleur invivable me pénétrer par le torse. Je tombai à genoux, les larmes de mirent à couler tandis que la caverne de l’Akatsuki raisonnait mes hurlement de douleur. Puis, en un coup plus rien… Juste les ténèbres. Suis-je mort ? La douleur, elle n’est plus là et j’étais entouré de noire. Une voix résonnait alors venant de nulle part.

« Sois maudit Onizuka Yakami… »

Tu parles d’une malédiction… Voici donc les ténèbres de la mort. Je ne pouvais pas savoir si mon corps était inerte au pied de l’homme qui venait de perdre son allié ou si j’étais encore à genoux devant lui à souffrir. C’est alors que dans les ténèbres, des visages familiers firent leurs apparitions. Les uns après les autres je vis : mes parents, mon frère perdu, mes amis, mon maitre… Cette vision, voilà bien longtemps que je ne les avais pas vus. J’avais donc rejoint ceux qui m’avaient été enlevé par la mort, j’allais les rejoindre. Mais tout ce que j’avais vu n’était qu’une illusion. Des flammes noires apparurent derrières eux. Lentement, elles arrivèrent sur eux et ils partir en fumée. Je voulu crier, je les voyais mourir une nouvelle fois. Une douleur de tristesse vint me hanter, cela faisait longtemps que je n’avais pas ressenti cela. Et c’est alors que la douleur revint lorsque les flammes me touchèrent et à nouveau, plus rien. Je me retrouvai à nouveau dans la caverne, je ressentis en moi le nouveau pouvoir que cet homme m’avait donné. Je sentis en moi la force et les ténèbres, j’avais donc été maudit, je ne pouvais plus revenir en arrière. Tobi n’attendit même pas que je me remette de cette affreuse expérience qu’il me présenta un ninja qui avait été vieillit par la douleur. Il ne tenait plus debout et l me demandais de l’achever avec cette nouvelle technique. Mais j’avais la haine au fond de moi, je ne pouvais pas utiliser cette technique selon ses propres mots. Je m’allumai une cigarette et je regardai l’homme qui attendait la mort.

« J’utiliserai cette technique uniquement pour ce que vous m’avez demandé… Pas maintenant… Comme tu me l’as dit, une once de haine et je ne contrôlerai rien. Alors non, merci et à bientôt. Je vais prendre la route pour accomplir la volonté de l’Akatsuki.»

Avant de partir, je ne pouvais laisser le vieillard subir de nouvelle douleur. Je n’avais aucune confiance en cet homme et je savais qu’il allait de toute façon mourir. Alors autant que cela soit fait rapidement. Je saisis alors mon katana que tout shinobi de Kumo possède et d’un geste vif je m’approchai de l’homme. Je lui plantai ma lame à un endroit que je savais fatal. Il me regarda avec une once de soulagement. Cet homme s’était préparer à mourir et tomba mort dans mes bras. Je le déposai au sol, laissant le corps à l’Akatsuki. Ils pourront certainement le donner à l’autre vampire… Lâchant un dernier regard à l’homme de l’Akatsuki, je pris la route pour rentrer chez moi. Demain, c’était le grand jour… je me demandais même qui l’Akatsuki allait m’envoyer pour remplir cette mission… Mais mon enquéte sur cet oeil n'était pas terminé... Uchiwa, j'avais déjà lu ce nom...

_________________
Tout ce que tu as à savoir sur moi, Invité, se trouve ici.

Prend garde cependant à ne pas te faire capturer, car celui qui te torturera, ce sera moi !
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Entrainement: Une juste compensation [PV: Madara]   
 

Entrainement: Une juste compensation [PV: Madara]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Akatsuki :: Caverne-