« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Apprentissage du Kuchiyose : Aku [Archive de NNG]




Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Apprentissage du Kuchiyose : Aku [Archive de NNG]   Mar 26 Avr - 5:42
Yozo était enfin tranquille. Il avait quitté l'espace de quelques heures sa patrie, pour se reposer au cœur d'une prairie déserte. Pas un chat aux alentours, seulement le vent qui manifestait sa présence en faisait bouger les hautes herbes dans un même sens. Installé confortablement dans l'herbe, le Hokage était allongé les bras croisés d'où reposait sa tête. Le vent passait de temps à autre, maintenant une atmosphère stable et fraîche, ce qui ne déplaisait pas le Sixième Hokage. Il y avait longtemps qu'il n'avait pas connu le calme et la sérénité. Avant, il était constamment occupé dans son bureau, à devoir remplir des documents qui par moment n'avait aucune importance, cependant le conseil tenait à ce que Yozo remplisse cette fonction peu connue du public. Mais aujourd'hui, le Hokage avait pris un jour de repos, afin de se mettre les idées au clair. Il en avait un peu marre de travailler non-stop dans son bureau, alors qu'auparavant il voyageait de terres en terres afin de remplir des quêtes pour le compte de son village qui le considérait à cet époque plus comme un vaillant shinobi qu'une simple machine à travailler. Dire qu'à la base, le but le plus cher de Yozo était de devenir un shinobi, maintenant qu'il en est un, il est carrément devenu le plus fort de son village, mais cela dans le but de travailler enfermer dans son bureau à remplir de la paperasse ! A savoir ce qu'il l'attendait dans son avenir, le Hoshikuma aurait très certainement préféré rester dans les campagnes du Sud de Hi no kuni, à travailler sans souffrir sous le soleil et dans les champs que lui et sa famille devrait travailler toute l'année afin de pouvoir survivre. Mais bon, maintenant il ne pouvait plus faire marche arrière et la seule chose qu'il pouvait faire pour contrer sa situation était de devenir plus fort qu'auparavant. Et la constitution du village caché de Konoha se voulait de préserver la volonté du feu qui animait chacun de ses habitants. Si on continue de suivre cette logique, en analysant bien, la volonté du feu consiste à vouloir protéger le village de Konoha par tout ses moyens. Donc si l'on veut protéger par tout les moyens son village, le mieux à faire si ce n'est pas appliquer cette voie et d'également s'entraîner à fond. Chose que le conseil ne refuserait jamais.

Donc, afin d'échapper à la torture des une tonne de paperasse, le Hoshikuma n'avait qu'une possibilité en simulant le repenti des campagnes qui souhaitait devenir un réceptacle de la volonté du feu, afin de pouvoir s'entraîner librement. Se levant du sol où les herbes hautes étaient désormais aplaties sous le poids du Hokage, ce dernier se dirigea vers Konoha afin de trouver une nouvelle technique à apprendre. Car après tout, on n'a jamais fini d'apprendre quelque chose dans sa vie, même en étant au plus haut sommet de la hiérarchie shinobi. Le fils d'agriculteurs passa par une forêt assez dense, dont il souffert à coup de branches mal placé sur son trajet. Cependant avec la condition physique et mentale du ninja qu'il était, cela ne l'embêtait guère. Dans l'ombre des feuillages, l'Ombre du feu filait à toute allure. Grâce à la Volonté du feu, il allait pouvoir retrouver un peu plus de liberté. Mais avant d'apprendre une nouvelle technique, il devait en trouver une et se mettre en condition pour l'apprendre ! C'est ainsi que tout le long du trajet jusqu'à atteindre la bibliothèque des techniques de Konoha, Yozo chercha tant bien que mal une nouvelle technique à acquérir. Finalement, il décida que sa nouvelle technique serait la technique d'invocation ou Kuchiyose no jutsu plus précisément. Cette technique permettrait à Yozo de se faire aider lors d'un combat par une créature animale, tout droit sortie de sa dimension. En passant un contrat avec la race d'animal souhaitée, Yozo pourrait donc invoquer en se mordant son doigt afin de recueillir un peu de sang, nécessaire à la préparation de la technique, dans le but d'établir le lien entre les deux dimensions puis en composant les sceaux nécessaires à la suite des opérations. Une fois tout cela fait, il ne resterait plus qu'à poser la main ensanglantée au sol pour faire appel à la créature voulue, qui aidera son propriétaire dans le combat en fonction de son style de combat.

Arrivant justement au village, Yozo salua les deux gardes qui n'en br*nlaient pas une, comme à leur habitude. Saluant à leur tour leur supérieur, car après tout, c'était au moins la seule chose dont ils étaient capable de faire, Yozo passa devant eux, sans afficher son dégoût, puis traversa un quartier bondé de personnes en tout genre, commerçants, villageois, touristes et bien d'autres encore. Au bout de quelques mètres, le Hokage décida de passer par les toits et sautant d'un bond, il s'accrocha à un mur servant à un bâtiment, un immeuble pour le commerce à tout casser. Avec l'aide de son chakra, il se fixa au mur et commença à marcher perpendiculairement à ce dernier. C'était en quelque sorte ironique de voir le ninja le plus fort de son village se servir d'une technique aussi basique que celle de marcher sur les arbres. Cependant, il ne fallait pas négliger le fait que savoir se servir de cette technique et apprendre cette technique était deux concepts bien opposé. En effet, le Hoshikuma avait dû passer des journées entières à s'entraîner à apprendre à gérer un flux de chakra sous la plante des pieds, afin de pouvoir par la suite tenir bon sur l'écorce des arbres, sans manquer de tomber au sol sur plusieurs mètres de haut. Il se souvenait encore de cette semaine infernale, où durant une mission avec l'équipe quatre, au cœur du pays de la neige, Yuki no kuni, une tempête de neige avait empêché de poursuivre le bon déroulement de la mission. Ainsi, Ichigo, Shôjiro ainsi que Yozo étaient malencontreusement coincés avec leur senseï un peu cabour dans une auberge entouré complètement par la neige. C'est alors que Katagiri-senseï décida d'entraîner son équipe d'incompétents, comme il aimait si bien le dire, à mieux contrôler leur chakra. Ichigo allait par ailleurs apprendre à se servir du Katon, une affinité qu'il pensait inexistante en lui. Cependant, avec la tempête de neige, c'était justement l'occasion de tester l'affinité des flammes. Au même moment, Shôjiro et Yozo se faisaient compétition à escalader une falaise gelée par le froid, le tout sans se servir des bras. La difficulté de l'apprentissage du Konobori no jutsu résidait non-seulement de la quantité de chakra à mettre sous ses pieds, mais également dans la résistance au froid et la volonté de réussir. Par moment, Yozo se sentait abandonné, voyant Shôjiro sur la falaise en train de marcher verticalement avant de retomber dans un amas de neige que les deux garçons avaient formés dans le but d'amortir leur chute. Les deux Genins souhaitaient acquérir certes plus de puissance, afin de réussir plus facilement l'épreuve de l'examen de sélection des Chûnins, cependant le froid et le puissant vent qui composaient les plaines enneigés de Yuki no kuni faisaient perdre espoir aux deux ninjas de Konoha. Les jours défilaient et tandis qu'Ichigo tentait de maîtriser un ninjutsu de type Katon, la technique du tir Katon ou Katon - Endan, un jutsu formant un bref jet de flammes sur une cible au préalable visé pour que le tir parte directement sur cette dernière en ligne droite, Shôjiro ainsi que Yozo perdaient patience à force de voir leurs efforts tomber à l'eau, tout comme ils tombaient dans la neige.

Le Hokage esquissa même un léger sourire, sur la route le menant aux archives des jutsus, quand il se rappela du jour où Shôjiro avait osé raconter un mensonge à Yozo. Prétendant qu'une source d'eau chaude se trouvait non pas loin du lieu sur lequel il s'entraînait. Naïf, Yozo ne s'attendait pas à voir son ami et équipier Shôjiro lui mentir. Raison pour laquelle il se mit en route sous un blizzard violent. Les minutes défilaient et finalement, il tomba sur un lac de maigre superficie. S'imaginant qu'il s'agissait bel et bien de la source d'eau chaude dont parlait son ami, Yozo s'empressa de se désaper avant de sauter dans l'eau qui n'avait pas la même température à laquelle il s'attendait. L'eau, gelé encore plus que l'air, réveilla le Hoshikuma qui eut comme réflexe de sortir immédiatement de l'eau, s'écrasant sur le sol enneigé dont la poudreuse qui le composait fit ressentir à Yozo l'effet de picotements. Se rhabillant le plus vite possible, le Hoshikuma dans un élan de stupidité, tenta de marcher sur l'eau comme il apprenait à marcher sur les arbres. Et étrangement, le défaut que notre protagoniste avait pour marcher sur les arbres lui avait permis de marcher sur l'eau glacée. Stupéfait, il avança de plusieurs mètres en marchant sur l'onde et se rappela d'une technique que Katagiri-senseï avait usé une fois lors d'une mission. Il avait marché sur une rivière afin de la traverser. Désormais cette technique était également sienne et le défaut qui lui avait permis d'utiliser l'art de marcher sur l'eau ayant été repéré, il serait désormais plus facile de marcher sur les arbres. C'est ainsi que cette semaine au bout milieu du pays de la neige que l'équipe 4 fit de jolis progrès, tantôt Ichigo apprenant le Katon, tantôt Shôjiro et Yozo apprenant tous deux à mieux manier leur chakra ...

Toutes ces pensées firent presque oublier au Hokage qu'il était arrivé à destination. La salle des archives des jutsus du village était situé derrière le palais du Hokage, afin d'éviter aux pilleurs de repérer et de voler plus facilement les techniques du village de Konoha. Après avoir donc passé le palais, il fit face à un bâtiment dans lequel il rentra en silence. Les gens travaillaient dur dans l'enceinte de l'établissement, alors, par respect de ces mêmes personnes, le Rokudaïme fit preuve de calme, contrairement à sa nature. Il avança le long de la salle, avant de descendre d'un étage Là-dedans se trouvaient les " meilleures techniques " comme aimait le dire Yozo. Il s'agissait en réalité des techniques avec le grade le plus élevé, des S notamment. Même le Rasenshuriken de Naruto Uzumaki y était entreposé. Justement, le Hoshikuma chercha par curiosité le rouleau contenant les signes et méthodes à faire pour acquérir le jutsu et quand il le trouva, il le leva en se moquant du jutsu. * Rasenshuriken ... qu'un nom de merde ! Rasenkunaï tant qu'on y est ! * Pensait-il. Enfin bon, quoiqu'il en soit, il n'était pas ici pour se moquer des techniques des autres. Alors qu'il avançait, tout à coup, la lumière s'éteignit, surement à cause d'une panne de secteur. Tant pis, même si Yozo était plongé dans une obscurité des plus totales, il n'avait pas de quoi s'alarmer. Ce n'était pas comme s'il était dans une mission dans laquelle il serait poursuivi par une dizaine de déserteurs ! Essayant d'avancer dans le noir, le Hoshikuma passa dans une pièce dans laquelle, sans le savoir, il y avait marqué: « Salle des invocations interdites scellées »

Évoluant lentement dans la nouvelle pièce, le sixième chef de Konoha tentait en vain de trouver un parchemin malgré l'obscurité. Et soudainement, le courant se remit et la lumière se ralluma dès lors. Fouillant donc dans la salle désormais illuminé par une lumière nouvelle, le Hokage trouva son bonheur en dénichant un parchemin contenant un certain " Aku " le démoniaque. Tant mieux si son nom en jetait, car Yozo ne voulait pas d'invocation du style caniches ou thons. Prenant le rouleau en le rangeant dans sa combinaison, notre protagoniste quitta la salle, puis le bâtiment, dans la naïveté absolue, ignorant totalement l'acte qu'il venait de réaliser. Mais enfin, qu'importe son erreur, il s'en rendrait bien compte tôt ou tard ... comme par exemple au cours même de son entraînement. Le lendemain, après avoir trouvé une nouvelle technique à apprendre, le Hoshikuma revint sur la plaine sur laquelle il avait entamé une petite sieste afin d'apprendre son invocation au mieux. Il avait besoin de place au cas où son invocation serait massive, dans le cas contraire où il se serait retrouvé dans une petit pièce, l'expression comme un éléphant dans un magasin de porcelaines aurait pris tout son sens. Ouvrant donc le parchemin sur le sol empli de hautes herbes, le shinobi signa la page encore vierge de son sang. Se mordant le doigt, il imprégna sa main droite de son propre sang et marqua la page de sa main, afin de signer le contrat par le sang. Puis se relevant du sol, Yozo composa la série de signes qui lui permettrait de se servir de son kuchiyose et mordant une seconde fois son pouce pour en extraire le sang reliant les deux mondes l'espace de quelques secondes, le Hoshikuma posa sa main au sol, un sceau noir se formant.


    « Technique d'invocation, Kuchiyose no jutsu ! »

Tout à coup, notre protagoniste aux cheveux d'ébènes se leva du sol pour finir plusieurs mètres au-dessus du sol, le tout sur un énorme amas de nuages encore fumants. Le vent n'allait pas tarder à balayer le voile de fumée, permettant ainsi au fils de paysans de découvrir la morphologie de son invocation, qui semblait être unique. L'ermite des crapauds, le Sannin Jiraya, était capable d'invoquer des batraciens, comparés à Yozo qui lui allait devoir se contenter certes d'une unique invocation, mais qui, de part sa taille, égalait son défaut. Le vent souffla comme prévu et on put reconnaître une peau noirâtre, d'une opacité comparable à celle du charbon. Lisse, cette peau accueillait deux bras bien musclés, tout comme les jambes qui étaient puissantes. Pas de queue, mais deux grosses cornes qui siégeaient sur l'avant de l'animal, sur le front plus précisément. L'animal inspirait la crainte rien qu'à ces quelques descriptions. Il possédait ensuite une bouche contenant très certainement des crocs aiguisés, un nez fin, et deux yeux blanc comme neige, un peu comme les hôtes lorsqu'ils libèrent grandement la puissance de leur démon à queue, dès lors leur peau devient noirâtre, avec quelques reflets rouges et leurs yeux sont aussi blanc que leur fureur est à leur comble. A la seule différence qu'ici, l'invocation de Yozo n'était qu'un animal qui avait un aspect assez démoniaque. Alors que le Hoshikuma se stabilisa sur la tête de sa nouvelle invocation, cette dernière n'apprécia pas tellement le fait d'avoir été invoqué. Cette dernière manifesta son désarroi en bougeant dans tout les sens. Le Hoshikuma s'accrocha de justesse à l'animal avant de subir de forts mouvements venant de tout les sens. C'était à ce moment-là que le Hokage put comprendre que son Kuchiyose ne voulait pas de lui. Soudain, l'animal se mit à parler:
    « Qui es-tu misérable humain, pour avoir oser déranger le sommeil d'Aku, le Yami no kōtei ?! »
    « Moi ? Ah ben chuis Hoshikuma Yozo, ton nouveau maître ! »
    « Ose encore être insolent envers Aku le lémurien maudit et tu en payeras les conséquences ! »
    « J'attends toujours ... »
    « Eh bien qu'il en soit ainsi, misérable humain, Aku va te faire connaître sa puissance démoniaque !! »
Tout d'abord, Yozo voulait être insolent envers le dénommé Aku, afin de pouvoir l'énerver pour que son nouveau Kuchiyose puisse utiliser pleinement ses capacités. De cette manière, le Hoshikuma pourrait voir si Aku était puissant ou non. Pour le moment, à vouloir envoyer valdinguer Yozo à plusieurs mètres marquait des points. Le lémurien maudit commença ensuite à bondir. La vitesse de son bond assomma Yozo qui dut se cramponner du mieux qu'il pouvait au crâne de son invocation. Bougeant dans tous les sens, la créature hurla, se déchaîna. Elle martela le sol de ses poings aussi puissant que d'énormes enclumes, détruisant la plaine dont on pensait que des météorites s'étaient écrasés pour former des cratères de taille assez impressionnante. Mais au bout du compte, la volonté du Hoshikuma était telle qu'il parvint à tenir jusqu'au bout. Tellement qu'au bout d'un moment, la créature qui s'essoufflait au fil des minutes, puis des heures, dut s'arrêter dans sa manœuvre, pour en fin de compte céder aux caprices de son nouveau propriétaire. Le Hokage déclara alors qu'Aku devait désormais être sien. La créature broncha et accepta, à contrecœur certes, mais le Hoshikuma le prenant au mot, il ne pouvait rien y faire.

Sur ce, Aku revint dans sa dimension et disparut comme il était apparu précédemment, c'est-à-dire autrement dit dans un nuage de fumée toujours aussi massif. Amortissant sa chute avec le Mizu Rappa afin de ne pas se ratatiner comme une crêpe à l'atterrissage de sa chute de plusieurs mètres. La pression de l'eau ralentit ainsi la vitesse de chute de Yozo qui put atterrir en " douceur " sur le sol détruit par Aku. A l'intérieur d'un cratère encore fumant, Yozo se posa, puis s'effondra, épuisé par cette perte si soudaine et inhabituelle de chakra. Rapidement, son escouade d'ANBU arriva, certainement car elle avait senti le danger. Un autre ANBU, qui ne faisait pas partie de la garde personnelle du Rokudaïme Hokage, déclara:

    « Maître Hokage ! Vous allez bien ?! Quand nous avons vu le Yami no kōtei surgir de cette plaine, nous nous sommes immédiatement empressés de venir dans le secteur. Que c'est-il passé ? Qui a libéré ce monstre ? »
    « Moi-même, pourquoi donc ? »
    « Et bien... je suis assez surpris... à vrai dire, le Yami no kōtei était un lémurien démoniaque géant, qui avait dévasté les contrées du pays des tourbillons. En raison de notre ancienne alliance avec le village caché des remous, Konoha avait scellé avec beaucoup de chakra cette créature dans un parchemin que nous avons entreposé dans la section des invocations interdites. »
    « Un monstre ayant dévasté des contrées ? Ah moi j'ai juste vu une pâle copie de Bijuu castré. M'enfin, si tu le dis, sur ce repos et que l'un de vous me ramène, j'ai mal aux jambes ! »
 

Apprentissage du Kuchiyose : Aku [Archive de NNG]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô-