« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 La poussière diabolique [MissionD]

Suna no Shinobi
Suna no Shinobi



Nombre de Messages : 42
Date d'inscription : 18/04/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
60/1000  (60/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: La poussière diabolique [MissionD]   Sam 23 Avr - 1:28
Citation :
Mission de rang D: La poussière diabolique

La grande bibliothèque de Suna est infestée par la poussière et les livres sont maintenant introuvables! Il faut tout nettoyer le plus rapidement possible! Les livres sont très fragiles et doivent rester INTACT! Bonne chance

Un bâillement se fit rapidement entendre dans une des nombreuses maisons de Suna. Pas n’importe laquelle puisqu’il s’agit là de la mienne. C’est fou comme c’est fatiguant de dormir. Personnellement plus je dors et plus je suis fatiguée en me levant le matin, étrange. N’en faisons pas tout un drame non plus ! Hop une petite douche et que ça saute. (On passe les détails hein !?) Oui l’eau étais chaude et alors ? Bref, douche fini et entièrement habillé, je me dirigeais hors de chez moi, mais pour une fois, j’avais habillé mes pieds. Deux petites chaussures qui me permettaient de marcher sans crainte de se planter une écharde ou on ne sait trop quoi. En attendant, qu’allais-je donc faire aujourd’hui ? Un petit tour au terrain d’entrainement de Suna, voila qui est une bonne idée ! D’un petit saut sur place, je m’assurais d’avoir suffisamment d’armement pour y aller. Comme je m’y attendais, pochette pleine ou presque.

D’un pas lent, je me dirigeai vers le terrain mais rapidement, une main vint se poser sur mon épaule. Comme d’habitude, avec beaucoup de rapidité, je sorti un kunai que je mis devant la gorge de la personne derrière moi. Mais le voyant, je rangeai rapidement mon arme.

« On ne vous as jamais dis de ne pas effrayé une jeune fille de cette manière ? »

« Là n’étais pas mon intention, je m’excuse pour ce petit malentendu. Je suppose que tu sais pourquoi je suis venu Kimary »

Pas un mot juste un signe de tête. J’avais vu juste, une nouvelle mission pour moi. Elle tombe bien celle là, je commençai à être toute rouillée moi !

« Bonne chance, tu en aura très certainement besoin ! »

Je lui adressai un petit sourire et hop, le voila parti. Plutôt rapide comme shinobi celui-là. Bon voyons voir cette mission, aurais-je plus de chance que la dernière fois ? Si vous croyez que je vais l’oubliez son arrosage, vous vous mettez le doigt dans l’œil. Trêve de plaisanterie, j’ouvris rapidement le parchemin et une nouvelle fois, je tombais net sur le sol.

*A force de tomber de cette manière, je vais réellement finir par me briser le coxis moi, j’ai intérêt de faire plus attention à l’avenir !*

Après l’arrosage, le nettoyage. Mais pas le petit nettoyage, non, il me faut maintenant faire toute la bibliothèque de Suna. Voyons voir, parions sur au moins sept heures ce qui me gâcherais une grande partie de ma journée, heureusement que nous ne sommes que le matin. Pas le temps de rêvasser, direction la bibliothèque. Par chance, à Suna nous n’en avons pas une très grande, est-ce réellement de la chance ? Je n’en suis pas bien sur, mais la mission aurais clairement pu être pire, je ne vais pas recommencer à me plaindre. Environ dix minutes de marche et me voila devant les grandes portes de la bibliothèque ou j’entrais sans trop de soucis. A l’entrée, une porte était ouverte derrière le bureau de la bibliothécaire qui s’était absenté étant donné que la bibliothèque était en état de rénovation. Quand l’on s’approche de cette dernière, que voyons-nous ? Balai, plumeau, … En clair, l’armement complet de la parfaite femme de ménage.

*J’ai l’air d’une femme de ménage moi ? Non mais franchement. Si je ne connaissais pas maitre kazekage je dirais qu’il m’en veut ! Mais… je ne le connais pas en réalité. Je comprends mieux ! Toute seule je risque de passer encore plus de temps que prévu ici, elle n’est pas si petite qu’elle en a l’air cette bibliothèque.*

« Bunschin no jutsu ! »

Un clone apparut aussitôt ces mots prononcer. Seule j’aurais eu du mal donc deux plus simple, quoi que… Une Kimary et c’est rapidement le bordel alors deux, je préfère ne pas imaginer la suite.

« Il faut tout nettoyer, attention les livres sont très fragiles, il ne faut pas les abimer. Ils n’ont pas trouvé plus simple ? »

« Très bien, à l’abordage ! »

*Pourquoi faut il toujours que mes clones soit aussi débiles que moi ? Des fois je me dis que je devrais penser au suicide, ce n’est pas possible d’être loupé à ce point, et pourtant…*

Première étape, direction le placard à balai. Je pris un plumeau à bois et l’échelle. Je me dirigeai aussitôt vers le fond de la pièce avec l’échelle, l’installais correctement puis montais dessus afin de pouvoir correctement nettoyer le haut de la première étagère. Opération un petit plus délicate par la suite, sortir les premiers livres pour nettoyer ensuite. Voila à quoi me servirais le clone, tout combat se déroule en premier lieu dans la tête. Si on ne sait pas comment l’aborder, on ne peut pas en sortir vainqueur. C’est aussi simple que cela. Je sortais les livres, les donnais au clone puis ce dernier les posais avec délicatesse sur la petite table qu’il avait préalablement avancé jusqu’à nous. Je ne sais pas si j’arriverais à m’en sortir, nous verrons bien après tout ! Une fois la première rangée de livre vidée, je pu facilement nettoyer tout le rayon à l’aide du plumeau à bois.

Seconde étape, nettoyer les livres ! Tout nettoyer, tout nettoyer, il y en a quand même beaucoup. Avant de commencer le nettoyage, il fallait bien observer la situation. Le clone parti rapidement chercher deux chiffons bien secs et revenu. J’en pris un, puis, d’un geste très doux enlevai délicatement la couche de poussière du premier livre puis le feuilletais légèrement.

*Effectivement, c’est ce que je craignais. Ces livres doivent dater de très longtemps, ils sentent le vieux livre, la reliure est abimer et la couverture n’est pas dans un état parfait mais en aucun cas je les rendrais plus abimer qu’ils ne le sont déjà ! Parole de kunoichi de Suna !*

Il va me falloir être bien plus délicate que je ne l’avais prévu ! L’avantage est que chaque étagère ne contient pas tant de livre qu’il n’y parait et en faisait une vue d’ensemble, je compte environ six étagère à livre à raison de cinq rayon sur chacune. Le problème c’est qu’il y a presque une centaine de livre sur étagère là ! Je n’irais pas m’amuser à les compter en tout cas. Vite, vite, un peu de nerf ! Je me mis à accélérer légèrement le mouvement, par chance mon clone et moi avions les mêmes mouvements et clairement dans un bon rythme, on devrait réussir à s’en sortir. Première rangée puis deuxième et ainsi de suite, rapidement la première étagère est faite. Enfin rapidement, j’ai mis bien plus d’une heure pour la faire, qu’est ce c’est long ! Une autre idée ? Malheureusement pas encore, j’ai beau chercher je ne vois pas. J’aurais pu utiliser un jutsu de vent mais cela abimerais livres et mobilier, donc pas conseiller du tout, que faire ? Rester sur la même dynamique ! Seconde étagère, toujours le même problème d’ailleurs plus d’une heure une fois encore pour nettoyer, troisième, la même, mais soudain tout changeais ! Les livres, si vieux avant deviennent bien plus récents. Cela risque d’être beaucoup plus facile à nettoyer. Normalement en tout cas. Je débarrasse l’étagère entière à l’aide de mon clone, nous nettoyons tous les rayons mais au moment du nettoyage des livres, nous voila rapidement dérangé par la bibliothécaire de retour.

« Bonjour, c’est donc vous qui êtes de corvée de nettoyage de la bibliothèque ? Ça fait longtemps que vous êtes ici ? Vu l’heure vous devriez peut-être avec un petit creux ou une petite soif non ? Je vous ai porté quelque petits biscuits et un peu d’eau. Faites attention à mes livres. Vous pensez que je pourrais ouvrir la bibliothèque cet après-midi ? »

« Bonjour madame ! Oui la bibliothèque c’est pour moi, je me nomme Kimary. Je suis arrivé il y a quatre je pense. Merci beaucoup pour l’eau et les biscuits, c’est très gentil de votre part ! Pas d’inquiétude pour vos livres, j’y fais très attention, et pour l’ouverture, je pense pour finir en début d’après-midi mais je ne peux rien vous promettre ! »

« Très bien, fais de ton mieux, nous verrons en temps voulu ! »

Géniale, elle a réussi à me couper dans mon élan. Heureusement que j’ai un clone intelligent qui a continuer le travail pendant ma petite pause ! Un petit verre d’eau et me voila reparti pour un travail acharnée. Quatrième étagère faite. Puis la cinquième et enfin vint la sixième et la dernière. Tout ce passais pour le mieux jusqu’à ce fameux livre sur l’histoire de Suna du début à aujourd’hui. Un livre asses spéciale. Il était tout simplement plein de creux, le village étais dessiné dessus mais comme ci il avait été gravé. Allez enlever la poussière dans les plus petits coins du livre, pas évident du tout. Et le plus dur, ne pas l’abîmer. Voila qui n’est pas évident ! Pendant mon combat contre le livre, mon clone se mit à passer un coup de balai. Pas du tout évident ce bouquin quand même ! Puis instinctivement je me tournais vers la dame arrivé peu de temps avant.

« Excusez moi, aurais-je la possibilité de vous emprunter ce livre ? C’est vrai qu’il m’intrigue un peu et je serais curieuse d’en apprendre un peu plus sur le village pour lequel je suis sensée me battre ! »

La bibliothécaire m’adressa un peu sourire et hocha la tête donnant ainsi son accord. Je la remercie aussitôt et repris mon travail, à moi de laver le sol. Un petit biscuit et hop au boulot. C’est surement ce qui me prit le moins de temps d’ailleurs. Une fois le sol terminé, mon clone disparut aussitôt. Ouf fini.

« Et bien, nous sommes en milieu d’après-midi, tu es la depuis ce matin et jamais tu ne t’es découragée. C’est très impressionnant, bravo. J’irais faire le rapport au maitre kazekage, grand bravo, grâce à toi je vais pouvoir ouvrir la bibliothèque aujourd’hui. Prend soin du livre et ramènes le au plus vite s’il-te-plait. »

« Merci beaucoup. Pour le livre pas d’inquiétude, je vous le ramènes vite et en bon état, promis »

Sur ces derniers mots je fit signe à la jeune femme et direction chez moi.
 

La poussière diabolique [MissionD]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Kaze no Kuni - Suna Gakure no Satô :: Rue commerçante-