« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Le guerrier pourpre ( Solo )




Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Le guerrier pourpre ( Solo )   Sam 26 Mar - 5:50
Aujourd'hui, comme tous les autres jours en réalité, Yozo était assez matinal. A peine le soleil pointait son nez sur le beau village de Konoha que son dirigeant était debout. Le Hoshikuma s'étira quelques instants, bailla en même temps et, émergeant de ses draps, le ninja se leva et ouvrit sa fenêtre avant de s'habiller. Cette journée serait réservée à la formation de jeunes éléments du village caché de la feuille. Même si Yozo n'aimait pas spécialement gérer les jeunes recrues, il se sentait un peu obligé d'exécuter cette tâche, car il s'agissait de l'un des nombreux engagements de l'Hokage, comme préserver la paix dans son pays ainsi que dans les pays alliés. Et pour que la paix soit assurée à Hi no kuni, il faut d'abord montrer que la guerre avec Konohagakure no satô serait suicidaire, et donc que les forces millitaires soient par conséquent plus puissantes que n'importe qui dans le monde. C'est dans cette optique que le Hokage sortit de chez lui et contempla son beau village resplendissant de beauté. Son alliance avec le village caché de Kumo ne rendait sa motivation de vaincre les autres villages que plus puissante. Depuis la falaise des Hokages, où maintenant étaient gravés avec difficulté une bonne dizaine de visages dans une pierre qui a connu de nombreux changements décisifs au cours de l'histoire du village caché de la feuille. Ces quelques années, les Hokages se succédaient comme des clients faisaient la queue dans une boutique, rendant le village instable au niveau politique. Mais maintenant, avec l'arrivée de Yozo qui amenait un vent de fraîcheur au village, ce dernier risquait fort de s'imposer comme étant Hokage durant de longues années au cours desquelles le Rokudaïme ferait de grandes choses, ou du moins le nécessaire pour le pays du feu.

Dans le village, le Hokage marchait paisiblement, les gens le regardaient comme un héros. Yozo n'avait pas fait grand chose pour devenir le chef du village, mais bon, s'ils insistaient, autant se prêter au jeu. Saluant les passants qui lui prêtait attention, le guerrier de l'ombre s'arrêta au bout de quelques minutes de marche devant le dôjo du village, un grand bâtiment en bois consacré uniquement à l'augmentation de son propre potentiel. Rentrant dans le lieu presque sacrée pour tout combattant en quête de puissance, Yozo rencontra de nombreux Genins qui s'exerçaient au Taïjutsu, l'art martial des ninjas. Il y en avait de rares qui s'entraînaient également au maniement des armes, dont le Kenjutsu, ou art du sabre. Un homme, vêtu d'un kimono blanc en haut et rouge ocre en bas, tentait tant bien que mal d'aider les disciples à s'améliorer en gommant leurs défauts. S'asseyant sur un banc en bois situé près de l'entrée, le Hokage s'y posa et regarda les ninjas novices s'entraîner. Au bout d'un instant, son regard se porta sur un personnage bien étrange qui cependant avait un bon niveau semblait-il. Un look particulier le composait, une chemise blanche avec un pantalon de couleur noire. Avec un tel accoutrement il n'y avait rien d'alarmant, cependant la bizarrerie du ninja se portait surtout sur son visage. En effet, le shinobi, dont le bandeau frontal était attaché derrière sa jambe, à côté de sa sacoche, possédait de curieux cheveux. Assez longs, cependant pas trop pour arriver jusqu'au cou, ils étaient d'un rouge vif, comparable au sang frais d'un combattant recherchant la force pure. Ses cheveux rouges, en pics assez gros, n'étaient pas seulement là pour faire joli. Non, ils allaient parfaitement avec les deux yeux rouges sanguinaires du jeune homme, qui devait avoir très certainement aux alentours de la vingtaine. Cette couleur particulière n'était pas naturelle, Yozo s'en rendit compte très rapidement. Il constata qu'il s'agissait plutôt de lentilles faîtes pour rendre la pupille rouge, très certainement afin de donner un certain style au shinobi.

Avec le style vestimentaire s'ajoutait un style de combat inédit au chef des ninjas de Konoha. En effet, le Genin aux cheveux rouges se battait contre un autre ninja, bien plus massif que lui. Bien plus grand et musclé surtout. Une montagne de muscles comme on dit si bien. Le Genin aux cheveux rouges restait cependant calme face à son imposant adversaire. Le molosse en question chargea justement le shinobi, prêt à lui flanquer une raclée mémorable. Yozo se dénuda d'intérêt par ailleurs pour le pauvre albinos qui allait prendre l'avoinée de sa vie. Détournant son regard du combat, Yozo anticipa le bruit des os craquant sous la pression d'un corps plus fort mais quelques secondes plus tard, il n'eut aucun son ayant ce type de son. Le Hoshikuma étonnait que sa prédiction ne se réalise pas, reposa son regard sur le combat et écarquilla les yeux suite au spectacle qui s'offrait à lui. Le gros colosse, qui pourtant de par sa musculature herculénne prenait largement l'avantage, venait d'être repoussé avec une facilité déconcertante par le Genin aux cheveux rouges, qui le poussa à une main au torse. L'adversaire repoussé tomba au sol et par la suite son opposant fonça à une vitesse hallucinante sur l'homme à terre et lui assèna un puissant coup de paume dans l'épaule. La vélocité du ninja amplifia la puissance du coup, ce qui sonna l'homme à terre. Le combat ayant duré depuis une bonne dizaine de minutes avant l'arrivée de Yozo, l'homme baraqué s'écroula et resta inerte au sol, épuisé suite aux nombreux assauts sans réussite qu'il avait du faire. Le Hoshikuma, surprit de savoir qu'un tel élément existait parmi les Genins, attendit le moment propice à rencontrer le jeune homme aux yeux albinos. Puis, après que ce dernier est fini de s'hydrater et de se rafraîchir le visage dans la source d'eau situé dans le jardin du dôjo, en revenant dans le dôjo, Yozo l'interpella et lui déclara:

    « Je t'ai vu combattre contre le molosse de tout à l'heure. Et je t'ai trouvé remarquable. Je suis le Rokudaïme Hokage, Hoshikuma Yozo, et toi, qui es-tu ? J'aimerais t'apprendre à devenir plus fort que tu l'es maintenant, vu ton potentiel énorme. »



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Le guerrier pourpre ( Solo )   Sam 26 Mar - 6:16
    « Je t'ai vu combattre contre le molosse de tout à l'heure. Et je t'ai trouvé remarquable. Je suis le Rokudaïme Hokage, Hoshikuma Yozo, et toi, qui es-tu ? J'aimerais t'apprendre à devenir plus fort que tu l'es maintenant, vu ton potentiel énorme. »
    « Urakami Akahito, Chûnin du village caché de Konoha, pour vous servir Maître Hokage. Je vous remercie de savoir que vous trouvez mon combat de bonne qualité. Et je serais par ailleurs très honoré d'être votre élève, malgré mon grade de Chûnin, dit-il, d'un air blagueur et amusé. »
Ainsi donc le dénommé Akahito était un Chûnin ? Cela dit, ça n'étonnait pas Yozo qui reconnaissait là l'expérience et le savoir-faire des ninjas supérieurs. L'Urakami était par ailleurs très respecté envers son aîné, le Hokage qu'était Yozo, ce qui montrait la sagesse qu'avait acquis le jeune homme au fil des ans. Le Hoshikuma ne pouvait donc qu'être que plus satisfait d'avoir fait la rencontre d'un ninja aussi calme et posé, même si au combat il semblait user de sa technique en la combinant à sa vitesse avec une certaine violence. De plus, malgré cette sagesse irradiant de son âme, il semblait faire preuve de vie, comme pouvait le témoignait son petit sourire amusé. Quoiqu'il en soit, Yozo n'était pas venu ici pour rigoler avec Akahito. Oui, il souhaitait former un peu mieux les recrues du village, Genin ou pas. Même si son nouvel élève semblait plein de maturité et d'expérience, il n'en empêchait pas moins qu'un entraînement avec un supérieur restait toujours riche en enseignements. Ainsi, les deux hommes se déplacèrent et quittèrent le dojo d'entraînement, laissant les plus jeunes s'entraîner et acquérir aussi bien des connaissances qu'un peu d'expérience. De leur côté, les deux shinobis allaient s'associer le temps d'une journée, afin qu'Akahito puisse complèter ses talents. Au fil du trajet, Yozo tenta d'engager le contact avec Akahito, afin de connaître un peu plus que son nom et son prénom. Et il parvint à réussir ce qu'il souhaitait. En effet, quittant le village, le Hoshikuma en savait déjà pas mal sur son acolyte. Membre de la modeste famille Urakami, Akahito avait quitté tôt l'école afin d'apprendre le ninjutsu sans perturbations d'autrui. Il avait connu de nombreuses moqueries de ses camarades et donc avait décidé de quitter l'académie. Après s'être entraîné, il passa au cours d'un examen analogue à celui de l'académie au rang de Genin et poursuivit son entraînement en l'alternant avec des missions. Alors que précédemment il apprenait les bases du ninjutsu, désormais, il acquerrait des connaissances qu'il mettait en pratique au cours de ses missions, qui, qu'importe le grade, lui faisait gagner en expérience.

Les années passèrent et grâce à son talent, Akahito était parvenu à se hisser au grade de Chûnin. La courte histoire d'Akahito se conclut ainsi, car ce dernier ne préféra pas rentrer dans les détails. Apparement, si c'était le cas, c'était très certainement car il avait souffert de son enfance, comparé à Yozo qui ne ressentait point la douleur au cours de ses premières années d'existence. Aussi, notre protagoniste se rendit compte qu'il avait fait une belle erreur en déclarant à tord que les pupilles rouges d'Akahito étaient ainsi à cause de pupilles, car l'Urakami confirma que ses yeux aussi bien que ses cheveux étaient rouge naturel, un motif qui poussa le jeune homme à quitter la société pour aller s'entraîner en ermite à l'abri de la haine de ses camarades. S'excusant en quelque sorte, le Hoshikuma poursuivit le chemin avec le Chûnin et finalement, au bout de plusieurs minutes d'errance, les deux hommes s'arrêtèrent, trouvant leur bonheur au coeur du paysage. En effet, Yozo avait trouvé un endroit parfait pour s'entraîner avec Akahito qui tout comme son supérieur, s'était stoppé face à une beauté de la nature. Le lieu dans lequel ils allaient s'entraîner aux arts ninjas était un petit bout de paradis. Au beau milieu de la forêt du pays du feu, on pouvait aperçevoir une plaine, où la maigre végétation se disputait la place avec la terre peu fertile. On pouvait également retrouver une étendue d'eau, une espèce de gros étang plus précisément, alimenté par une petite cascade sortant d'une source rocheuse. On pouvait remarquer en effet que de nombreux rochers entouraient la source d'eau qui s'échappait ensuite sur le mini-lac. Enfin, quelques petits arbres couvraient le nord de la clairière. Akahito ainsi que Yozo décidèrent de s'installer près de la cascade, afin de pouvoir se servir des rochers pour poser leurs affaires.

Une fois prêt à s'entraîner, les deux hommes décidèrent de faire un petit match d'entraînement, afin que Yozo puisse évaluer les capacités de son élève d'un jour. Se mettant face à face sur le lac, usant de leur chakra pour marcher sur l'onde, en le concentrant sur la plante de leurs pieds, les deux hommes s'échauffèrent l'espace de quelques maigres secondes, assez avant que le Hoshikuma ne laisse son adversaire foncer sur lui. Et sans tarder, Akahito prit deux kunaïs qu'il laissa entre ses doigts de sa dextre gauche. De la droite, il feinta, tandis que quelques mètres avant, il donna un coup du gauche en visant au torse son supérieur. Enfin du moins tenta. En effet, Yozo ne se laissa pas faire aussi facilement et esquiva d'un pas sur le côté, afin de pouvoir mieux se placer. D'un pas en arrière, il tenta à son tour de donner un coup, cette fois-ci un uppercut visant bien évidemment l'Urakami. Mais ce dernier semblait jouir d'une certaine confiance et manifestant cette certitude par un léger sourire, il fit remarquer à son assaillant qu'il était parvenu à faufiler sa main jusqu'à la poitrine. Dès lors, Akahito ne tarda pas à utiliser la même technique que lors de son combat avec le sumo. Il posa sa paume contre le Hoshikuma et exerca une brève pression. Soudain, le Hokage fut projeter au loin et recula de quelques mètres. En tentant de relancer une offensive à Akahito afin de ne pas lui laisser d'ouverture, il se rendit compte que son adversaire avait disparu. Aucune hésitation, le Hoshikuma composa une série de signes et forma derrière lui un cube d'eau qui percuta ses doutes, autrement dit, il parvint à temps à échapper à une combinaison d'Akahito. Ce dernier, après avoir repoussé l'assaut de Yozo et lui-même par ailleurs, utilisa la technique de la feuille morte afin de se faufiler derrière Yozo dans un coup inratable. Sauf que grâce à ses réflexes, le Onzième Hokage parvint à créer un cube aqueux lui permettant de neutraliser l'Urakami prêt à frapper.

Akahito pouvait être fier de sa technique. Cela le rendait imbattable au corps à corps. En effet, s'il venait à être attaquer au Taïjutsu, il se servirait de sa technique, le fameux Kumo no Doku et repousserait presque immédiatement son ennemi, avant d'enchaîner avec le Kage Buyou pour répliquer presque immédiatement. Par conséquent, Yozo se devait de voir ce que donnait une attaque à distance. Il recula de plusieurs mètres, lança un kunaï sur Akahito afin de l'empêcher de foncer directement sur lui pour le suivre et pendant que le projectile de métal fonçait sur l'Urakami, le ninja médecin concentra son chakra dans sa bouche. Quelques signes incantatoires des mains plus tard, un jet d'eau puissant jaillit de la bouche du Hokage et fila droit sur le Chûnin. Au même instant, Akahito concentra son chakra lui aussi dans sa bouche et se servit après une série de mûdras d'un jutsu de l'affinité du feu. Crachant une gerbe de feu à ses pieds, il créa une forte émanation de vapeur, qui fut assez puissante pour protèger le ninja au yeux rouges du kunaï ainsi que du Mizu Rappa. Sur ce, Yozo tenta de foncer à nouveau sur Akahito, afin de le prendre par surprise mais il fut étonné de voir que son adversaire tenta de faire de même. La vapeur se dissipa et l'on pu voir les deux combattants s'affronter une fois de plus. Cette fois-ci, notre protagoniste prit la précaution de se munir d'un kunaï dans sa main. A l'instant où il allait frapper Akahito en plus face avec son poing gauche, il déçida de lancer son kunaï à proximité d'Akahito. Le coup ne manqua pas sa cible cette fois-ci et il parvint à entailler la joue de l'Urakami. Suite à sa blessure, il devint plus vulnérable et notre médecin ninja en profita pour donner un autre coup, cette fois-ci percutant son poing sous le menton. L'uppercut ne manqua pas et Akahito tomba au sol, ou plutôt sur l'onde, ne manquant pas de tomber comme une pierre à l'eau. Dès lors, Yozo s'avança lentement vers Akahito et lui tendit la main pour qu'il puisse se relever, le tout sans aucune pensée négative. Il voulait tout simplement cesser le combat. Il semblait en avoir vu assez.

    « Je t'ai bien observé lors de notre affrontement et j'ai vu tes faiblesses et tes forces. En fait, ton avantage qu'est le Kumo no Doku peut se renverser contre toi. Il suffit que tu perdes un peu de concentration et ta technique est neutralisé. Tu as pu le voir lorsque mon kunaï t'as blessé et t'as fait perdre ta vigilance, assez pour te mettre un coup. »
    « Et comment dois-je faire alors ? Je sais que mon défaut est une faille dans le combat à semi-distance qui me fait perdre ma concentration sur mon Poison de l'Araignée, mais comment faire pour garder mon attention sur la technique et aussi sur mon adversaire ? »
    « En fait, c'est tout simple. Ta technique réside de connaissances très pointues sur le domaine du centre de gravité, comme tu me l'avais expliqué lors du trajet. Et tout bon ninja sait qu'à la sortie de l'académie ninja, il doit mettre à profit ses connaissances pour gagner en expérience, et ce, afin de progresser dans la maîtrise de son ninjutsu. Ici, c'est la même chose. Ta technique qui t'a tant demandé de connaissances ne demande désormais qu'à être exploité de nombreuses fois contre divers adversaires. Ainsi, tu gagneras en expérience et tu sauras mieux faire usage de ton jutsu. »
    « Merci de votre enseignement Hokage-sama, je m'en remet à vous, j'ai soif de combat désormais, j'ai envie de voyager un peu, afin de rencontrer des adversaires variés qui pourront, comme vous le dîtes, m'apporter la maturité dont j'ai besoin. Sayônara Hoshikuma-senseï ! »
Quittant rapidement les lieux, Akahito disparut des alentours et Yozo souria. En tant normal, il aurait fait usage de son cynisme sur le jeune homme. Mais ce dernier était tellement particulier qu'il méritait que Yozo le traite comme il se devait, c'est-à-dire en tentant de l'aider à s'améliorer de son mieux. A son tour le Jûuichidaïme quitta la clairière pour retourner au village, dans l'espoir de revoir un jour Akahito, le jeune jomme au regard pourpre ...
 

Le guerrier pourpre ( Solo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô :: Avenue du Commerce-