« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Mission de rang A : La fuite: Onizuka; [Termiée]




Nombre de Messages : 492
Nindô : Vivre pour enseigner.
Date d'inscription : 25/02/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
314/1000  (314/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Mission de rang A : La fuite: Onizuka; [Termiée]   Sam 26 Mar - 3:07
Fuir Kumo, c'est mourir de mes mains....
Spoiler:
 

C’était un matin comme les autres pour moi à Kumo, je venais de rentrer de ma mission avec mes deux élèves. C’était pour nous un jour de congé. Enfin c’est ce que j’espérais car j’étais malgré tout asse fatiguer d’avoir veillé les nuits. Après un sommeil profond et sans aucuns rêves, je me levai comme tous les matins et je me préparai pour une journée de calme et de sérénité. Dans deux jours nous devrons bientôt repartir avec mes élèves pour une autre mission. J’avais sortit mon petit tapis, mes cigarette étaient prêtes pour la journée. Je comptais m’installer dans la montagne afin d’y méditer et de m’y relaxer toute la journée. Je me mis alors en route, j’y allais tranquillement, j’avais des sandales aux pieds, je me baladais sans me presser dans les rues de Kumo. C’est alors que je remarquai du mouvement autour de moi. Je m’arrêtai en soupirant, je regardai le ciel et suppliai qu’on me laisse tranquille juste une journée. C’est alors qu’un membre des services spéciaux me demanda de me rendre directement au bureau du Raikage. Je m’allumai alors une cigarette et lui dis que je m’y rendrais directement. Il me demanda de me presser, je le regardai d’un air menaçant et il se tut, mais ce n’était pas le moment de me faire des amis, je me rendais donc vers le bureau du Raikage. Je ne comprenais d’ailleurs pas vraiment pourquoi on m’y convoquait puisque le Raikage n’était plus là. On m’invita à entrer, ce fut Darui qui m’accueillit pour m donner ma mission.
Il me parla alors d’une mission pour laquelle j’étais spécialisé. Deux ninja avaient quittés le village sans autorisation ; mais il y avait pire, ils voulaient faire tomber la Mizukage franchement nommée. S’ils réussissaient, cela entrainerait un conflit entre nos deux pays et ce n’était pas du tout le moment. Nous étions nous même sans dirigeant et les relations avec Kiri n’étaient pas vraiment amicale. Ma mission consistait donc de les arrêter avant que l’irréparable ne soit commis ; on me donna aussi des informations sur les deux marrants qui semblaient avoir oublié que c’était moi qui allais venir les chercher. L’un était un très bon épéiste de notre village, sa puissance était très reconnue chez nous. Le second était quant à lui un bon vieil ami des services spéciaux. Mai bon, amis ou pas, ils avaient commis la faute de mettre en danger Kumo. De plus, ils avaient réussis à pourrir ma journée de congé. Et rien que pour ça j’allais les faire payer le prix double. Mais j’avais pourtant la demande de les maintenir en vie, c’est vrai que tout le monde a droit à l’erreur, mais pour moi certaines comme celle-ci sont impardonnable. J’acceptai la mission et je me rendis donc en direction du pays de la brume vers l village caché de Kiri.



La route fut très longue, mais je devais faire vite si je voulais être rentré pour le lendemain. Je fonçai à toute allure à travers les montagnes puis les bois. Je n devais pas faillir car les ninjas que je devais rattraper était aussi très rapide ; Puis gagné de la vitesse, j’invoquai un de mes loup de Kunai, j’avais pensé à laisse un endroit où m’installer. Je savais qu’il était beaucoup plus rapide que moi et que ses bonds peuvent me faire parcourir plusieurs dizaines de mètres sans trop de soucis. Je m’installai donc dessus et je repartis en direction de Kiri. Même si j’usais un peu de mon chakra en faisant ça, mais j’avais le temps de me reposer et de méditer afin de la récupérer. C’est alors, après de longues heures sans aucune action spéciale et juste au moment où je commençais à peine à m’ennuyer, que j’arrivai dans le pays de la brume. Pas de doute possible, il faisait dégelasse, il pleuvait des cordes et en plus on y voyait pas rand chose. C’est alors que j’aperçu au loin deux personnages dont l’un d’eux semblait porter quelque chose de massif sur le dos, pas de doute possible, il s’agit bien de nos deux compères qui avait envie de mettre à mal la situation à Kumo et Kiri. Je m’élançai vers eux, je n’avais aucune raison de les attaquer directement. Ceux-ci se retrouvèrent et je pu confirmer que c’était eux grâce à leurs bandeaux frontaux.


« Les gars j’ai reçu l’ordre de vous ramener à Kumo, vous n’avez rien à faire ici ! Surtout avec les intentions que vous avez ! »

Les deux gars se mirent à rire, ils me répondirent que je n’étais pas assez puissant pour les arrêter tout les deux et qu’ils feront ce que bon leur semble coute que coute. Ils me demandèrent aussi de simplement d’essayer de les arrêter. Je m’allumai alors une cigarette et je les regardais d’un air menaçant.

« Ecoutez les gars, vous venez de pourrir ma journée de congé dans un pays de merde ! Et en plus vous ne voulez pas suivre les ordres de Kumo et vous avez osé me défier ! Vous allez être servis ! »

C’est alors que j’invoquai mon second loup, tout les deux furent envoyés vers chacun des deux hommes. Je n’avais pas droit à l’erreur, j’avais tout même un mauvais ressentis sur mon état physique si j’échouais dans ce combat. Mais les deux hommes firent exploser mes loups très rapidement, je contrôlai l’explosion pour qu’aucune des armes qui les compose ne me blesse. Je m’arrêtai là un instant et leur redonnais encore une chance de revenir sur leur décision. C’est alors qu’un dragon de raiton et une énorme épée foncèrent sur moi. Je devais tenter quelques chose pour parer ces deux attaques, instinctivement j’utilisai mon armure de raiton, mais ce ne fut pas suffisant pour que le dragon ne me touche et me Project un peu plus loin. J’entendis les deux hommes rire et je les observai, ils étaient pile poil dans le cercle de torture que j’avais créé, mais je devais toucher l’un des Kunai spéciaux avec du raiton pour lancer la technique. Je pris alors l’un de mes Kunai et je le chargeai en raiton et je le lançai en leur direction, au moment où celui-ci toucha sa cible, je lança ma technique de torture. Mais celle-ci ne pouvait durer que quelques seconde au vue de la puissance que j’avais mis, je me levai alors et fonça à nouveau vers le cercle. Les deux hommes commençaient à crier, mais ils furent très vite libérer. C’est alors que je touchai le Kunai pour relancer la technique pendant quelques minutes. Leurs cris de douleur était pour moi une parfaite jouissance. Ils me supplièrent d’arrêter. Mais je ne pouvais pas même si au fond de moi je l’aurais bien voulu, mais je restai inflexible. Je les regardai souffrir et je leurs dit que cette douleurs n’était rien comparée à celle qu’ils pouvaient encore subir si ils ne rentraient pas au village avec moi. C’est alors que la technique se terminer, j’entendis l’épéiste hurler.

« Mon bras ! Je ne sais plus bouger mon bras ! »

Je lui expliquai que ma technique laissait toujours des séquelles pour quelques temps à ses victimes. J’espérais que cette technique les avait fait changer d’avis parce que je me sentis déjà assez fatigué ; le second homme ne s’était pas du tout plaint. Comme si cette technique ne lui avait fait presque rien. C’était un membre des forces spéciales, c’est sous doute normal. Mais en faite, l’homme n’était pas du tout décider à abandonner. Il dit à l’homme qu’il soignera son bras et qu’il fallait en finir avec moi. Mais le second se mis à mes coté et lui dit que leur plan était une mauvaise idée. Je voulu lui faire rendre la raison, mais je vis dan les yeux de cet homme de la pure folie. Il était décider d’aller jusqu’au bout. Il dit ensuite qu’il allait nous tuer tout les deux, je regardais l’épéiste qui ne savait plus vraiment se battre pour l’instant et je lui demandai de rester en arrière, mais celui-ci pris son épée avec son autre main et décida de m’aider. L’homme envoya la technique de raiton surement la plus puissante, le Raijian. Je regardais alors ses éclairs foncer vers moi à une vitesse incroyable, l’épéiste fonça alors vers son compère et sans que je puisse faire quoi que se soit, les éclairs furent dissipés avant qu’ils me touchent. L’épéiste avait tranché les deux bras de l’homme. Il était lourdement blessé et ne pouvait plus faire quoi que se soit. Je remerciai alors l’épéiste pour son aide et qu’il ait changé d’avis. Le gars des services spéciaux s’évanouit et je décidai de nous transporter à dos de mes loups pour le retour. Une fois rentré à Kumo, je conduis les deux hommes à l’hôpital et j’allai signaler au second du Raikage que la mission était terminée. Put être que je croiserai l’un des deux dans une prochaine mission de torture. Mais pour le moment je devais me reposé, j’avais été moi aussi blesser et ma réserve de chakra était très faible. Et demain n’était pas un jour de repos non plus…

_________________
Tout ce que tu as à savoir sur moi, Invité, se trouve ici.

Prend garde cependant à ne pas te faire capturer, car celui qui te torturera, ce sera moi !
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Mission de rang A : La fuite: Onizuka; [Termiée]   Sam 26 Mar - 11:48
  • Analyse de la Mission: Quelques étourderies et fautes de frappe gênent parfois la lecture, RP assez complet malgré que le combat soit relativement court pour le rang de la mission. Néanmoins on apprécie un style qui montre que tu maîtrises bien ton personnage.
    Expérience: +30XP

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
 

Mission de rang A : La fuite: Onizuka; [Termiée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Mizu no Kuni - Kiri Gakure no Satô :: Archipel de Mizu no Kuni-