« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 [Rang S - Solo] Kazekage multitâches !

Rokudaïme Kazekage
Rokudaïme Kazekage



Nombre de Messages : 193
Date d'inscription : 25/09/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
103/1000  (103/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: [Rang S - Solo] Kazekage multitâches !   Mer 6 Fév - 9:09
Le groupe de transporteur étaient venus chercher le corps évanouie du général de réseau de criminel. Cette fille je ne la connaissait pas tant que ça, bien qu'elle fasse partie de mon clan, seuls ses sombres exploits parvinrent à mes oreilles. Comme quoi, elle aurait manipulé le conseil grâce son genjutsu, afin d'avoir la main mise sur les décisions que celui-ci prenait.

Cette tournure n'était pas inconnue aux gens de mon clan, tous ont finis mal. Soit en tant que déserteurs, ou tout simplement tués parce qu'ils gênaient. Tout le monde sauf moi, parce que durant mes trente années au service du Village des Sables, ma loyauté envers les différents Kazekage étaient sans failles, au fil des années j'étais devenu un élément de confiance à qui on pouvait donner n'importe qu'elle tâche sans que celle-ci le gêne. De plus, le clan Tanushi était composé que personnes aux talents plus que flous, certains combinaient nos attributs avec le ninjutsu, d'autre avec le fûinjutsu mais jamais aucun don n'a été commun.

Comme prévu, ma coéquipière et moi avions passé deux journées dans ce village portuaire afin de contrôler les activités du port pour pas que de tels incidents ne se reproduisent, nous en avons profité pour nous reposer car la suite de la mission allait être un peu plus corsée car il fallait abattre le chef de ce réseau et sans doute affronter les généraux restants qui seront sans nuls doutes du même niveau que Kunimitsu et tous autant détraqués. Le village avait abandonné son habit de fêtes, plus que quelques confettis et masques brisés laissait penser que ce port avait fêter quelque chose, Asuka et moi en avons profité, cela faisait du bien de temps en temps de relâcher la pression et d'avoir quelques divertissements. Selon le Seigneur du Vent, le bateau sensé nous ramener à Yu no Kuni devait arriver aux aurores ce matin, ainsi quand le soleil commença à dorer les dunes de ses rayons, nous nous tînmes prêt à embarquer.

A six heures du matin, le bateau amarra. Celui-ci ressemblait à un grand voilier frappé du kanji du vent en lettres vertes, ce n'était pas un navire d'apparat mais bon, je dois avouer qu'un peu de luxe n'aurait pas été de refus, au regard de la troisième partie de la mission qui est de négocier un traité militaire avec Yugakure. En effet le Seigneur, souhaite installer les campements militaires afin de protéger ce pays et d'éviter aux Kumojins de sortir de leurs territoires. Je pense que la IVe Grande Guerre a du refroidir les grands de ce mondes et maintenant, il joue la carte de la prévention, chose qui n'est pas tout à fait fausse.

Nous embarquâmes dans l'embarcation, nous fîmes rapidement connaissance avec l'équipage et le capitaine et nous allâmes poser nos affaires dans notre cabine. Quand à moi, je sortis de mon sac mon couvre-chef de Kage que j'attachais dans mon dos, ce chapeau était le symbole de mon grade et prouvait que je tenais ce titre. Cela montrera bien évidemment au Seigneur de Yu no Kuni que ce n'est pas pour rire que Sunagakure est là. Nous voguâmes sur une mer d'huile, pas l'ombre d'une turbulence, c'était plutôt plaisant de voire tout cette eau, cela me rendait serein. Asuka faisait le clown en haut du mât montrant à l'équipe de la vigie à quel point son sens de l'équilibre était poussé, quant à moi, j'étais assis en tailleurs sur la proue.

Je méditais et j'essayais de capter le moindre chakra, je ne voulais pas prendre le risque d'essuyer une embuscade, vu nos exploits au port de Sagoshi, je pense que la nouvelle a dû se répandre zu sein du réseau. Je sentais les regard curieux de l'équipage qui se posaient sur moi, ils devaient se demander comment je pouvais tenir en tailleur sur si petite parcelle de bois ... la maîtrise du chakra donnait plein de possibilité que les civils ne peuvent comprendre. Je sentis la présence d'Asuka derrière moi, apparemment elle avait fini de faire son intéressante auprès des matelots, je sentais également son regard se poser sur moi ... soudainement ma voix se fit entendre, mes yeux étaient toujours fermés :

- Tiens toi prête ... je sens du chakra à 12 h.

J'ouvris les yeux je me levais, le bateau continuait toujours sa course. Je suis sur et certain que ces personnes sont sous l'eau mais étant donné nos capacités minimes sur et sous l'eau, la tâche va être difficile. Par chance, certains membres de l'équipage étaient des shinobis. J'étais sur mes gardes, Asuka aussi, elle avait une main posée sur la garde d'une de ses gigantesques armes, quant à moi, je me tenais prêt à dérouler un de mes parchemins pour invoquer mes pantins. C'est alors que quatre kunai munis de notes explosives sortirent de l'eau, un membre de l'équipage s'interposa déployant un bouclier sortit d'on ne sait où et qui disparut aussitôt.

J'essayais de voir d'où cette attaque provenait mais je ne pus le voir vu qu'un épais brouillard se leva. A tout les coups il devait y avoir des déserteurs du Village de la Brume, il n'y avait qu'eux pour faire se lever le brouillard en si peu de temps. C'est alors qu'un bruit d'eau qui coule se fit entendre, et un dragon aqueux se dirigea sur nous, la brume était tellement épaisse que je pus l'esquiver in extremis, mais cela eut pour effet d'inonder le bateau de le déstabiliser. Un ninja de Yugakure stabilisa notre navire en utilisant une technique Suiton. Je vis Asuka qui parti, je la suivis presque automatiquement, elle avait dû repérer d'où venait l'attaque.

Nous atterrîmes sur la mer, je décrochais deux parchemin de mon dos, un avec le kanji "Vent" et un autre avec le kanji "Foudre", deux pantins sortirent d'un nuage de fumée blanc, dont ma première création qui est Akikaze et un autre aux traits de femme appelé Mayuri. Mon pantin et moi montèrent sur Akikaze et nous volâmes au dessus des flots en suivant de près ma coéquipière.

Je vis un groupe de quatre personnes sur la mer, c'était certainement eux les auteurs de cette épaisse brume. En quelques coups de sabre de son cru, elle parvint à les neutraliser. D'un coup la brume qui entravait notre champ vision se dissipa pour nous laisser voire un navire un peu plus imposant en face de nous., je redescendais et je fis à Asuka de monter avec moi afin d'aller neutraliser ces insectes. Au bout de quelques minutes de vol, nous parvînmes au bateau ennemi, nous l'abordâmes. Ne faisant pas dans la dentelle Asuka élimina en groupe les laquais, le tout en braillant.

Un homme assez costaud s'approcha de moi tout doucement, avec un air très furieux, il ouvrit la bouche et me dit en mouvant son énorme mâchoire :

- Yu no Kuni ... quel faible petit pays. N'ont-il aucune fierté ? Pour faire appel à des gens comme vous ... je suis l'un des trois généraux de cette organisation : Sajin Ganrô.

Un sourire de coin se dessina, donc il était de même niveau que la femme du port, ce combat allait être très intéressant, la tradition de combat veux que l'on se présente, c'est ce que j'allais faire :

- Ils veulent tout simplement vivre en paix et l'appui d'un grand village est la meilleure chose qu'ils puissent faire. Je suis le Rokudaïme Kazekage Ryû Tanushi, et vos méfaits s’arrêteront ici.

Il dit alors en mordant son doigt et en faisant des mudras :

- Alors vous êtes de la même famille que Kunimitsu-san ... intéressant, voyons voir si vous me résisterez comme elle l'a fait auparavant ... Kuchiyose, Akuma no Futago no Jutsu. [Art de l'Invocation : Les Démons Jumeaux]

Dans ses mains apparut un kanji, celui-ci signifiait démon ... un nuage de fumée blanche l'entoura et deux bêtes à la peau rouge apparurent. Les deux bêtes étaient liés par une chaine aussi noire que la nuit et tous deux tenaient une hache hors normes, leurs visage inhumains glacerait d'effroi n'importe quelle personne n'ayant jamais connu cet univers, mais en ayant déjà presque fréquenté l'au-delà, cela ne me surprenait guère. Une chaîne de couleur semblable lia l'utilisateur aux deux monstres, cette invocation semblait différentes à ceux que les shinobi utilise comme si le pacte se renouvelait à chaque appel. Il fit un grand mouvement de bras et les deux bestiaux disparurent pour réapparaître de mon côté gauche pour donner un puissant coup de hache que j'esquivait tant bien que mal. L'autre réapparut en haut et tenta de me donner un coup de hache vertical que j'esquivais également, le coup tomba sur la coque du bateau et arracha toutes les lattes en bois qui composaient le pont.

Les deux bêtes venues tout droits des Enfers ne me laissaient pas souffler, m’assénant coups sur coups, j'avais pas le temps de contre-attaquer, le général fit des mudras et dit alors à haute voix :

- Hijutsu ! Fûkujû no Rensa no Jutsu ! [Technique Secrète : Les Liens d'Obéissance]

Qu'est-ce qu'ils ont tous à vouloir me soumettre à croire que c'est monnaie courante dans cette mini-organisation. Les deux démons tendirent leurs main droite avec synchronisation et une chaîne noire identique à celle liant Sajin et ses monstres sortirent pour se planter moi. Par chance, je n'avais pas fait rentrer Akikaze dans son parchemin et je dis alors à haute voix en faisant des mudras :

- Ah non ! Pas encore ça ! Fuuton Daïtoppa no Jutsu ! [Art de Manipuler le Vent : La Grande Percée]

Akikaze crache une bourrasque de vent qui dévia les chaînes qui se dirigèrent sur moi. Dans un geste très rapide, je fis sortir Shintetsu de son parchemin, dans la foulée il prit de ses deux mains en bois les chaînes des deux démons et les projetaient chacun leur tour contre le mât du bateau. Je bougeais trois doigts et je fis voler Akikaze au dessus des démons qui commençaient à reprendre connaissance, je bougeais toutes mains et je dit alors :

- Kugutsu ... Tetenseï no Jutsu [Art de Manipuler les Pantins : Les Mains Célestes]

La marionnette ouvrit au maximum sa bouche pour laisser entrevoir plusieurs parchemins et de ceux-ci sortirent des mains qui se démultipliaient et au bout de celle-ci de fines dagues qui vinrent transpercer toutes parts ces abominations. Cette attaque eut également pour effet de faire craquer la coque du bateau. Les deux invocations démoniaques s'évaporèrent. Je bougeais mon pouce et mon majeur et ainsi Shintetsu, le golem de feu, donna plusieurs coup de poings à mon opposant qui semblait étonné. Il évita cette pluie de coup de poing mais dans un moment d'égarement, il se dirigea de dos vers les "mains" d'Akikaze ... alors, toutes ses longues mains s’enlevèrent de la coque humide pour étreindre le général de ce petit groupe ; après une série de signes de mains je dis :

- Katon Endan no Jutsu. [Art de Manipuler le Feu : Boules de Feu]

De sa bouche sortirent deux boules de feu qui calcinèrent le corps enlacé par les mains de mon pantin libellule. Malheureusement, ce piètre shinobi fini carbonisé par les flammes de mon pantin, lui qui se disait fort, ça me faisait rire. Les autres shinobi furent éliminés par ma coéquipière, et leurs embarcation prenait l'eau, en effet quand Asuka attaque, elle fait rarement dans le détail c'est tout ou rien. Si elle a décidé d'attaquer un bateau, en général il ne reste pas sur l'eau très longtemps.

Nous regagnâmes notre navire qui malheureusement, était la proie des flammes et fini lui aussi par entamer son naufrage. Tant pis il faudra faire sans, de toute façon, nous étions pas loin de Yu no Kuni d'après les navigateurs, j'avais entendu qu'il fallait maintenir le cap vers le nord. Ainsi, rangeant Shintetsu et Mayuri dans leurs parchemins respectifs, je montais accompagné d'Asuka-chan sur le pantin aux traits de libellule ... comme à son habitude, elle tira une tête de six pied de long énumérant pour la énième fois les défauts de ma création, chose que je n'écoutais toujours pas, je me concentrais plus sur mes doigts et la quantité de chakra à insuffler pour lui faire battre des ailes.

Après un jour de voyage long et pénible, nous mîmes enfin un pied sur le Pays des Sources Chaudes, d'après les informations laissé par le Seigneur, il semble qu'ils se terrent quelque part dans les montagnes qui bordent la capitale qui est également village caché. Yu no Kuni est un des rares pays qui abrite un village caché qui est dirigé par un seigneur féodal donc il est bien sûr plus facile de discuter stratégie militaire avec celui-ci. Pour l'heure, Asuka et moi fîmes halte à la capitale pour glaner quelques renseignements supplémentaires, notre recherche était peu fructueuse, la loi du silence régnait et ce même parmi les rangs des shinobi qui peuplait ce village. Ma coéquipière et moi nous nous séparâmes pour être plus efficace, moi je rangeais mon chapeau de Kage, mon rang faisait peur à la population et déclenchait parfois quelques mouvement de panique. C'est vrai un dirigeant de grande nation arriver dans un si modeste pays est souvent de mauvais augure, pourtant c'était tout le contraire même si Kaze no Kuni voulait tenter quelques opérations militaires.

Au bout de quelques heures, le crépuscule dorait les montagnes alentours, rendant ce cadre presque magique. Les vapeurs s'échappant des nombreux établissements thermaux, donnait un aspect détendu à cette capitale, ce pays était un lieu plus touristique militaire, toutefois il était une position stratégique pour prévenir toute attaque venue des forces Kumojins vu qu'il ferme la presqu'île qui le compose. J'attendais ma coéquipière devant un bar, on pouvait entendre les hurlements des clients ivres comme dans chaque établissements de ce type. Elle n'aimait que je sois en retard mais moi, je devais me taire quand elle l'était ... c'est bien les femmes ça. Elle montra le bout de son nez avec une demie heure de retard, pour tuer le temps, j'avais acheté une gobelet de thé au bar que je buvais doucement, le tout en soupirant doucement, calmant mes nerfs et en observant la lune qui commençait à apparaître dans la voûte céleste :

- Tu es aussi en retard Asuka-chan ... alors dis moi tout.

Elle avait une brochette de dangô au caramel calé entre ses lèvre et un tas de cochonneries dans un sac en papier. Ça expliquait son retard, elle ne put succomber à la tentation ... je soupirais n la voyant se goinfrer. Elle me dit alors la bouche pleine, le caramel dégoulinant de ses lèvres :

- Les criminels se cachent à l'est dans la montagne en aval de la rivière Aoï ...

Elle m'étonna, je me demandais bien comment avait-elle pu arracher des informations dans une population enfermé dans un mutisme en béton. Finalement, je ne posai même pas la question mon cerveau me dictait de ne pas faire mon curieux, il faut garder une part de mystère dans une relation presque fraternelle. Les seuls mots qui s’échappèrent de ma bouche furent "bien, allons-y". Elle continuait de m'inspecter, le tout en se goinfrant de pâtisseries locales :

- Ryû-chan, pourquoi tu es comme ça ? Pourquoi tu t'amuses pas ? Même Yoshi-chan sait plus s'amuser que toi, tu sais c'est alarmant ça ?!

Mes yeux se tournèrent vers elle, nous poursuivons notre ascension de branches en branches, pour une fois je me décidais à lui répondre, mais le ton était froid, comme à mon habitude. A vrai dire, je savais m'amuser mais depuis que je tenais le titre de Kazekage, je me devais moralement d'être sérieux :

- Être Kazekage c'est difficile, je représente les forces militaires d'un pays. Mon comportement et ma tenue doivent être irréprochable surtout en déplacement diplomatique ...

Je poursuivis sur un ton un peu plus chaleureux :

- Tu sais Asuka-chan, j'aimerais être aussi serein que toi. A vrai dire, ma vie d'avant me manque, je me sentais plus libre maintenant, c'est comme si j'étais prisonnier ... prisonnier d'un titre que je n'ai jamais voulu.

Elle me regarda avec de grand yeux, je pus voir ses yeux orange luire dans la pénombre. Elle n'arrivait pas comprendre mon sentiment d'enfermement que me donnait ce grade, et ça me peinait (intérieurement). Elle ne préféra pas répondre et poursuivit sa route. J'essayais, de nouveau de me concentrer pour savoir si nous étions suivis et c'était bel et bien le cas, encore un autre groupe nous prenait en filature. Décidément, ils n’abandonnent jamais, peut-être que j'aurais l'occasion d'affronter le dernier général de ce maudit réseau.

Mes lèvres remuaient sans que le moindre son n'en échappe, chacun de nous deux savait lire sur les lèvres et c'était une manière pour nous de communiquer sans qu'autrui ne puisse comprendre. Je lui avait dit que nous sommes pris en filature par les ninjas ennemis. C'est alors qu'une nuée de shûriken arriva en face de nous, Asuka se mit devant moi en faisant des mudras en mettant ses énormes lames en croix devant elle :

- Fuuton Kazekiri no Jutsu ! [Art de Manipuler le Vent : La Tempête Bloquante]

Elle fit une croix avec ses lames démesurée et un grand courant d'air se fit repoussant tous les projectiles lancés par les ennemis, j'en avais marre de leurs attaques faiblardes lancées à tout hasard. Ils étaient partout, caché dans les buisson derrière, devant, à côté,en peu de temps la forêt devint une vrai fourmilière pour tuer deux shinobi, c'était vraiment exagérée comme situation. Les attaques venaient de partout, Asuka était sur tous les fronts, quand à moi, je me contentais d'esquiver, ce n'était pas la peine que j'use trop de chakra.Ma coéquipière concentra son chakra dans ses pieds et fit un saut, et se projeta au dessus des arbres, elle fit une série de mudras et dit alors :

- Y'en a marre ! Hijutsu ! Shakuton Hôshibi no Ikari no Jutsu ! [Art de Manipuler l'Incinération : Le Courroux des Astres de Feu]

Elle leva les bras et une énorme boule de feu aux couleurs orangées se forma, celle-ci s'éleva dans le ciel. La chaleur était telle qu'elle créa des éclairs et attira les nuages qui se chargèrent électriquement. La boule continua de grossir pour ensuite exploser laissant s'échapper une vague lumineuse ... la sphère de flammes se divisa en plein de petits objets sphériques qui retombèrent en pluie sur la forêt, créant de multiples évaporations et asséchant presque tous les végétaux. De nombreux shinobis furent touchés par ce redoutable jutsu, ainsi ils étaient comme momifiés, déshydratés. Un homme se posa sur la branche en face de la mienne, il évita les boules créée par Asuka-chan, il me fixa avec un grand sourire et me dit alors :

- Un honneur que d'affronter le Rokudaïme Kazekage, les autres généraux ont dû avoir cette chance. J'imagine qu'il ne reste plus rien d'eux, ils étaient trop faibles de toute façon ! Mon nom, enfin mon surnom est Roku, 1er Général et Commandant du Groupe de Résistants de Yu no Kuni, m'accorderez vous un combat, afin que je vois l'étendu de votre pouvoir ?

- Je vois que les informations circulent plutôt vite ... avec plaisir Roku-san !

Alors ils étaient un groupe de résistants finalement, je pense que le Seigneur de ce pays n'a pas été totalement honnête sur cette histoire, mais bon, ce n'est pas grave, ce n'est certainement pas dans les habitudes de mon village d'aider des rebelles. Au moins, cet homme avait le mérite d'être poli comparé aux deux autres généraux que j'ai dû affronter. L'homme fit une série de signe de main pour utiliser un jutsu et dit à haute voix :

- En scène Kazekage-sama ! Ninpô Dokugiri no Jutsu ! [Arts Ninjas : Le Nuage de Poison]

Le jeune homme cracha un épais nuage de poison aux nuances de violet, malheureusement, le poison était un de mes domaines phares, aucun poison ne pouvait m'atteindre, sauf ceux de la légendaire Tsunade. Méfiant, je retenais quand même ma respiration, c'est alors qu'un fil s'attacha autours de mon bras gauche et m'attira vers le bas, je me saisis alors d'un kunai dans ma sacoche ninja et je coupais le fil et je m'extirpais de ce nuage infernal. Il sorti deux parchemins et trois cadavres apparurent, c'était des membres du groupes de criminels; il fit une autre série de mudras et dit donc toujours avec ce ton enthousiaste :

- Continuons sur notre lancée si vous le voulez bien ! Ninpô Shintama no Jutsu !! [Art Ninjas : Les Âmes Mortes]

Les trois ninjas se levèrent d'un seul coup, leurs yeux étaient totalement blanc, leur visage étaient dénués d'expressions. Il tendit ses mains en direction de ses macchabées et des lettres en kanjis entourèrent les deux morts, ça devait sûrement être du fûinjutsu mais quoi comme technique ? Je n'allais pas tarder à le savoir. Les deux morts s'animèrent aussitôt et firent des mudras totalement synchronisés et dirent d'une voix caverneuse :

- Katon .... Sôjô Kôka no Jutsu ... [Art de Manipuler le Feu : La Synergie]

Il crachèrent les deux un grand jet de feu qui prit la forme d'un dragon très long qui calcina tout le monceau d'arbres déshydratés quand à moi, j'invoquai "in extremis" mon pantin Shintetsu et en faisant de large mouvement de main je dis :

- Kugutsu ! Kinsajin no Jutsu ! [Art de Manipuler les Pantins : Le Bouclier de Fer]

Le golem se mit à quatre pattes et un grand bouclier noir se déploya me recouvrant ainsi et me protégeant des flammes à la chaleur extrême. Cette homme avait l'air plus fort que les autres de sa trempe que j'ai pus affronter, non seulement ses techniques étaient hors du communs mais il était stratégique, j'avais remarqué qu'il me poussait à utiliser mes dons pour en comprendre le fonctionnement. Réactif que je suis, je fis bouger mon pantins qui lui, tendis ses deux bras qui s'ouvrirent pour laisser s'échapper plusieurs salves de kunaï à vive allure. Les armes de jet atteignirent leur cible mais ceux-ci ne semblaient "morts" pour autant, ils se jetèrent sur moi sabre à la main et m'attaquaient de toutes parts avec des gestes mous mais rapides.

Je ramenai Shintetsu vers moi, et je lui fis décocher plusieurs gros coup de poings comme j'ai l'habitude d'envoyer en pleine face, il se le prirent mais ils ne réagissaient guère. Cette technique de battements était une technique très rare dans les arcanes médicales, peu de shinobi en avait connaissance et c'était là toute la difficulté de parer cette technique, on affrontait souvent l'inconnu. De plus, le jeune homme surnommé "Roku" avait glissé un sceau dans ces cadavres réanimés, je pense que c'est pour utiliser leurs chakra encore frais dans ces corps, il n'a certainement pas eu le temps de s'échapper. Maintenant, c'était à moi de riposter, il fallait que je l'utilise, pas le choix ces cadavres étaient trop résistant et me barrait la route à chaque fois que je me dirigeais vers leur utilisateur.

Je mis une main derrière ma tête, j'enlevais le nœud qui attachait mon bandeau de Suna et je le mis dans ma poche, je pris mon cache œil et je l'arrachai, mon œil droit qui était manquant restait fermé. Je courais en direction de ces deux avec un kunai dans chaque, puis une fois arrivé à proximité d'eux, j'ouvris mon oeil droit et je dis alors :

- Hijutsu ! Hôyô Tenseï no Tanuki ! [Technique Secrète : Étreinte Divine du Tanuki]

De mon orbite émana du chakra et cette émanation prit la forme et de chaine qui immobilisèrent les deux macchabées aspirant le chakra qui leur restait, ils tombèrent inertes dès que leurs cœurs eurent cesser de battre artificiellement. Je me dirigeais tout droit vers son utilisateur qui souriait, comme-ci le fait que je dévoile une des mes techniques les plus puissant lui faisait ressentir un plaisir fou :

- Ah ? Les Gardiens du Démon Tanuki ? Vous avez faillit à votre mission, Kazekage-sama. Pendant que nous y sommes, je vais aussi utiliser les techniques de mon ancien clan, cela rajoutera du piquant à cet intéressant combat.

Il fit des mudras et posa ses deux mains l'une contre l'autre et une boule bleue se fit et il dit. Cette technique, je la connaissais, à en voir son bandeau rayé, je savais ce qu'il allait utiliser. Kirigakure est né de quatre clans qui s'unirent pour en former qu'un et cet homme faisait parti de l'un d'eux :

- Hijutsu Taïchi no Ikari. [Technique Secrète des Cinq Sens : Fureur du Toucher]

Des sortes de lames sortirent de son dos et se mirent en cercle pour former une couronne. Il tendit ses mains et lança toutes ses lames, mon réflexe fut de créer un bouclier de chakra fait avec mon bras en bois, mais rien n'y fait, les lames traversèrent tout ce quelle touchaient, moi y compris. Je me pris l'attaque de plein fouet et je sentis pleins de coupures douloureuses sur tout le corps, je tombais lourdement à terre tremblant de douleur, du sang sortit de ma bouche et de mon nez, ainsi que de mon oreille gauche. J'entendis sa voix :

- Mon vrai prénom est Shianzô Yunokawa. Je me suis enfuis de mon village quand la terreur régnait comme presque tous mes semblables d'ailleurs. J'ai crée ce groupuscule parce qu'à défaut d'avoir libéré mon pays, je pourrais libérer ce pays de la tyrannie. Donc, je vous demanderez de ne plus intervenir dans ce conflit interne Kazekage-sama, ou je serais obligé de vous supprimer.

Je mis tant bien que mal ma main gauche devant mon visage et un sourire s'orna sur mon visage et je dis :

- Je t'ai eu !

Mon visage s'effrita pour laisser entre-voir Mayuri, mon pantin de foudre. La marionnette se leva et avec ses bras affûtés comme des lames de rasoirs elle trancha d'un geste rapide le jeune homme qui se tenait devant moi. Même si le sang giclait, il trouvait encore le moyen de se mouvoir, c'était tout à son honneur d'ailleurs, je me mis devant lui avec mon vrai corps et je fis des signes de mains et je dis alors :

- Ne bouge pas.

À nouveau, des chaînes de chakra sortirent de mon orbite droit et l'immobilisa presque instantanément, je sentais son chakra qui arrivait en moi, rechargeant ainsi mes batteries. J'arrêtais l'aspiration de chakra, je ne voulais pas le tuer :

- Tu es bien renseigné, ce don qu'offre mon clan a été crée pour maîtriser l'Ichibi et nous sommes devenus ainsi les gardiens de ce démon mais à ce jour, cela ne veut plus rien dire. Nous utilisons cette technique pour voler les affinités des shinobi. Rares sont les shinobis qui meurent vieux, tu sais pourquoi ? Parce que nous mourrons tous sur le champs de bataille, tu as encore des choses à accomplir ici. À présent sois discret gamin ...

Je tendis mon bras droit, celui-ci s'ouvrit et lâcha un seul kunaï qui se logea près de sa carotide, mais qui ne la toucha pas, il ne toucha aucun points vitaux. Il tomba à terre, je stoppais ainsi ma technique d'entrave et soudainement tous les ninjas qui se battaient contre Asuka tombèrent eux aussi ce qui étonna ma coéquipière. Apparemment, aucun d'eux n'était vivant à la base, ils étaient tous manipuler par ce nécromancien hors pair, en effet, j'avais décidé de laisser vivant, ces intentions était très nobles et je voyais qu'il n'avait pas l'intention de me tuer ... quand il avait décoché toutes ses flèches immatérielles , il n'avait touché aucun point vitaux alors qu'il aurait pu très bien le faire.

La deuxième partie de cette mission était finie, le chef avait été "tué", enfin c'est ce qu'on dira dans notre rapport au Seigneur du Vent. Après tout je suis le Kazekage, je suis le seul à décider de qui je soutiens ou non, mon supérieur à fait le choix de soutenir une dictature, et bien ce ne sera pas mon cas. Maintenant, Asuka et moi nous nous dirigeâmes vers Yugakure afin d'aller négocier des zones militaires avec ce dit chef qui n'était qu'un dictateur.

_________________
Rokudaïme Kazekage
Rokudaïme Kazekage



Nombre de Messages : 193
Date d'inscription : 25/09/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
103/1000  (103/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Rang S - Solo] Kazekage multitâches !   Mar 12 Fév - 3:00
Après ce gros combat, nous décidâmes de rentrer à Yugakure afin d'aller se reposer pour attaquer la troisième partie de la mission. Le combat contre ce jeune ex-ninja de Kirigakure avait été difficile, j'ai dû dévoiler une infime partie de mes techniques les plus secrètes, et autant dire que celle-ci étaient gourmande en chakra.

Comme j'avais dit à ce membre du clan Yunokawa de Kiri, mon clan fut créer à la fondation du village des Sables. Mon grand père avait élaborer une technique qui permettait d'immobiliser, et de neutraliser le démon qu'on nomma des années après Shukaku et la transmit à tous les membres de sa famille, créant ainsi la tradition de l'apprentissage. Je n'avais pas échappé à la règle, on m'apprit toutes ces techniques aussi horribles les unes que les autres. Je détestais la façon dont les membres de mon clan usait de ces techniques, pour voler les natures de chakra des autres ou pour tuer. C'était un manque de respect à la mémoire de notre fondateur qui avait créé ce jutsu uniquement à des fins de protection, nous étions les Gardiens du Tanuki. D'où notre nom de famille proche de celui-ci.

J'étais conscient que j'avais laissé s’échapper le chef de ce groupuscule, mais j'avais de bonne raison. Le Seigneur et chef militaire de Yu no Kuni, concentre tous les pouvoirs dans sa main et les exerce de façon arbitraire et totalitaire. Je comprenais ce jeune révolutionnaire, ce n'est jamais bon de se faire priver de sa liberté, j'en connaissais un rayon à ce sujet là. C'est pourquoi, j'avais décidé de le laisser pour mort et de le laisser renverser le dur gouvernement de Yu, de toute façon, c'était pas dans mon ordre de mission de débarrasser ce pays de sa révolution, je n'ai fait que ce qui arrangeait Suna. Avec Asuka-chan, nous marchions sur le sol humide de la forêt, le long d'une rivière, sa technique secrète avait eu un rayon plus large que prévu, par endroit on pouvait voir des arbres complètement privés de leurs eau.

De loin, je pouvais voir les timides lumière de la capitale de ce pays, de la vapeur s'échappait de certains toits, nous laissant dans une ambiance très zen. Au loin, je voyais l'imposant palais du Seigneur, d'ailleurs, on ne voyait que ça, l'illumination de cet imposant édifice était tel, qu'il éclipsait totalement sa capitale qui était toute aussi charmante. Nous descendîmes la falaise à l'aide d'un escalier interminable pour enfin arriver dans le village. J'avais remis mon chapeau de Kage dans le dos, au cas où les shinobi ne me reconnaissent pas. Ils avaient été prévenus que j'étais venu pour affaire, donc normalement, je ne devais pas avoir d'ennuis.

Au bout de quelques dizaines de minutes, nous parvînmes à l'hôtel où nous devions séjourner, demain, une dure journée de négociation allait débuter, donc il fallait être en forme. Je n'avais pas l'habitude de pactiser avec des dictateurs, des gens terrorisant les populations, mais ce pays était une position stratégique et ces ordres viennent d'au-dessus (daîmyô). Ma chambre n'était pas très coquette mais elle suffisait largement à ce que mon repos soit récupérateur, j'étais complètement vidé. Tous ces combats, ces techniques utilisé, ma réserve de chakra était pas encore vide mais un ou deux combats de plus, je tombe dans les pommes.


en cours

_________________
 

[Rang S - Solo] Kazekage multitâches !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Autres Lieux :: Yu no kuni - Pays des Sources Chaudes-