« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Phoenix Down




Nombre de Messages : 3
Date d'inscription : 13/08/2012






Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Phoenix Down   Lun 13 Aoû - 6:25



Boku wa Votre Keinshi Makuo desu !





Nom : Keinshi
Prénom : Makuo
Âge : 18 ans
Sexe : Masculin
Village demandé : Suna
Affinité(s) choisie(s) : Raiton - Katon - Doton
Grade souhaité : Jünin même si c'est peu probable
Avez-vous lu les règles ?

Techniques :


Description physique : [10 lignes minimum]


La description physique n’est pas une chose facile à faire, son regard sur soi est toujours subjectif, et déforme toujours la liberté. Mais, concrètement, je suis plutôt grand, j’ai les cheveux blond platine, et un air très enfantin qui me permet de très facilement déjoué l’attention des ennemis, pour les frappés dans le dos, discrètement, et sans encombre. Mes yeux reflète mes intentions, mes lubies, et chacune de mes envies même si bien souvent vous ne verez que ma souffrance et le vide. Mon regard me trahit rarement, mais quand il le fait, son petit sourire en coin finit par s’effacer dans un terrain moins douteux, prit de peur et de fuite. Ma façon de me tenir varie des missions qui me sont attribués, passant des tenues de corps droite et simple pour passer inaperçus, à ma tenue de combat étant bien plus chaloupé et sur de mes appuis. Mes habits était tout à fait étrange , allant des simples haut rayé à ma tenue de bourreaux que j’utilisais uniquement pour les personnes que je n’étais pas censé … posséder . Les expressions de mon visage change du tout au tout, tout comme mon caractère. Je passe de la gentillesse au sadisme, de la quiétude, à la paranoïa. Sur le bateau qu’est mon corps, ma conscience n’est que le matelot, mon esprit est le capitaine, et navigant dans les eaux troubles des terres désolées, la douleur sera ma pitié. Perdu, seul, et amputé, voilà comment est l’esprit de quelqu’un qui a vendu ses bras pour se payer de la nourriture, mais qui ne pouvait plus la consommer. Quand l’esprit décroche le droit de partir pour ne laisser place qu’au monstre d’humanité cacher derrière, il arrive des chose que aucun homme ne devrait voir, ne devrait savoir, et ne devrait faire ; mais l’humanité cacher dans cette esprit, n’avait rien à voir avec ces arbres rêveur que compose les autres, chaque rêve est tiré d’une racine, et monte telle la sève vers les branches pour créer des bourgeons, reflétant le rêve de l’esprit en question. Ce bourgeon, était tout simplement le reflet de son être … parfois blanc comme la neige, d’autre gris comme le tiraillement, rouge comme le sang … jaune comme la couleur de la peine physique, verte comme la pureté dépressive, bleu comme l’océan de la peine, et noir comme la fin de toute chose bonne en soi. Pour cet esprit, ce bourgeon censé être éternelle et tâcher de sang, était tout simplement tomber de l’arbre. Chutant dans le vide éternelle tel le cadavre d’un vivant, résigné à ne jamais tomber, mais fuyant la stabilité, dans les bas fond de l’obscurité, dans l’inexistence de toucher, l’inexistence d’arrivé, et le regret. Ce bourgeon fané, jamais il ne finirait de tomber, mais jamais il ne pourrait repousser tant que le premier n’est pas terminé.


Description psychologique : [10 lignes minimum]


Mais le froid revenais toujours, tout comme l’hiver, la blancheur finissait toujours par revenir, aucun été n’est infinis, et la chaleur finira toujours par baisser, jusqu’au jour où elle ne pourra plus monter. Le désir d’éternel est souvent bien trop puissant, qu’il finit par en devenir éphémère et tel le papillon, né, vie, et meurt bien trop vite. Sans prélude, et sans intervention, l’esprit ne peux se relevé, et cette marche sur ce lac d’infinie, ne peux se terminé que par la noyade, ou l’envole, mais elle ne peut rester sur l’eau.

Folie du détail, incompétence de tout le reste. Je suis une partie, une petite partie, et le monde n’est absolument rien sans tout cela. Ces détails, ce lapin sauvage en moi, m’incite à rester blanc, et à garder l’éternel pour les autres, mon Œuvre devra être admiré par leur corps et vie, tandis que mon esprit, sera éphémère telle la beauté du papillon. Je ne suis pas seul, malheureusement, le saut ne peux être à plusieurs, la solitude est une chose omniprésente quand son esprit ne peux éclore. Et désormais, je ne serais plus.

Sautant la tête la première dans le vide, je ne voulais fuir ce gouffre, le fuir serais exacte a fuir ce que j’aime, admirant ce gouffre, il fallait plonger, malgré cette condamnation a la folie et a la solitude. Le regret serait là, mais pas le fond, et plongeant dans ce lac, vide d’eau, car son fond ne pouvait la contenir de par son inexistence, mais ce lac existait bien. Et c’est en plongeant sans contre partit, en son cœur, que je sentis mon but dans l’infinie. Attraper les choses ne sert à rien, mais les rattraper est mon but. Ce plongeon ralentissait, pour finalement se finir, dans le bas fond de mes rêves.

En somme mon esprit est aussi complexe que le plus merveilleux parfum de cette planète, à la fois subtile et puissant, tranchant et doux. Personne ne pourra me comprendre car personne n’est moi.



Histoire : [20 lignes minimum]


Teste !! Un, deux !! Teste !! Ça marche ? On m’entend bien dans le fond ? Oui !! Alors tout va bien :3!! Bonjour tout le monde !! Je me présente !! NF, narrateur fou. Je suis charger de vous conter les aventures palpitantes et trépidantes du majestueux Makuo ..... Keinshi !!! Autant dire que c’est pas un rigolo !! Enfin je dis ça, mais c’est qu'un nouveau … pas comme si c'était le Kage !! Je sais même pas qui c’est d’ailleurs … Maky a jamais voulu me les dire … Si ça se trouve … il y a cette fille avec les gros roploplo O_O !!! AÏEUH !!! Non pas taper Makuo-san !! Pas taper T-T…

*Accouche Narrateur è___é*

Mais je suis pas enceinte !! Et puis d’abord je suis même pas une fille X3 !! AÏEUH !! Oui, oui, ça va j’ai comprit !!! Bon alors :

I Le commencement du malheur


Les professeurs de "monseigneur" Makuo venaient de découvrir ses hématomes (ils s'accordaient avec sa couleur de cheveux u_u). Ils le signalèrent de suite au directeur. Puis les autorités compétentes l'on rapidement su. Quatre jours passèrent, quatre jours de jugement, la sentence tomba. Notre (super) héros allait être envoyer dans une nouvelle famille dans les alentours de Taiyougakure. Makuo, séparé de son père qui est lui en prison, plongea dans une profonde dépression et se renferma de plus en plus sur lui-même ce qu'il lui vallu le surnom de "Master of No One". Le lendemain, le jour même de ses 10 ans, il partit de sa famille d'accueil. Le jeune garçon regardait par la fenêtre quittait son village, sa région et enfin son pays. La pluie s'abattait sur la voiture durant le long du voyage, rendant la scène très morbide et désolée. Pas un arbre, une présence humaine ou animale voir vivante. Comme si le ciel avait copier l'état d'esprit de notre protagoniste préféré. Maky arriva à Kokawa (--" Mais qui à écrit ce nom ?! C’est du gros n’imp’ ! Hey le scénariste viens un peu là …) dans la soirée. La foudre avez rejoins la pluie dans la voûte céleste (la classe comme nom :3 ?). Sa nouvelle famille était très riche, et on le voyait rien qu'à l'extérieur : une immense demeure, une portail en or pur. Aucun doute possible, c'était une haute famille dans la hiérarchie. Un bruit sourd se fit entendre, les grilles s’ouvraient lentement. Il entra dans la propriété et admirât sa superficie. Mais très vite, la portière s’ouvrit, un homme en smoking se tenait devant et l’accompagna jusqu’au portique de la maison. La porte était imposante, un bois massif, décoré par des feuilles d’or. Ses soupons se vérifièrent. La famille se tenait devant lui, tous étaient très bien habillé ainsi que coiffé. Notre Makuo se sentit très inférieur fasse à eux, lui qui n’avait presque aucune éducation se retrouvait face à des gens qui en connaissait un rayon sur cette discipline. Le père et les deux fils lui serrèrent la main rapidement puis une petite bise aux deux femmes de la maison. S’en suit une découverte de la maison : une salle de bain par personne, une énorme salle à manger, je ne parle pas du salon et encore moins des couloirs interminab…

*Mais on s’en fout, on ne s’intéresse qu’à mon histoire, on s’en fout de ces bousseux !!!!*

Mais, monseigneur, il ne faut pas parler comme ça des gens. Ca m’étonne pas que t’es pas sociable u_u …. Au secoooourrssssssss !!!!!!!


Après cette visite, monsieur le drogué,(….) allât se coucher fatigué de cette dure journée. Trop de chamboulement dans sa vie et tout ça du jour au lendemain, c’est très mauvais pour tout être humain. Privé de son père et de sa mère, de ses amis, de ses proches, de son village et de son passé, il ne mit pas longtemps à devenir très dur et arrogant avec sa famille. Pourtant, elle faisait tout pour rendre sa vie plus facile : il reçut une éducation très correcte, il avait beaucoup d’amis, avait tout ce qu’il voulait, le moindre de ses désirs était exaucé. Mais rien ne le rendait heureux, au contraire plus ils étaient gentils avec lui, il devenait plus distant d’eux. Et sa vie durât comme ça pendant neuf longues années de luxe. Mais cette vie n’était au goût de Makuo (T’es bizarre tout le monde en rêve >-<) il attendu d’avoir sa majorité pour quitter la maison et ce pays et retourner vers son pays et village natal. Neuf ans déjà, s’étaient écoulés depuis que notre héros a été séparé de ses habitudes et de sa famille. Il allait enfin les rencontrer pour lui s’était une grande nouvelle. Le lendemain, il partit sans dire un mot mais en laissant une lettre dont on ne saura jamais le contenu …. Enfin normalement =___=



by Del's

Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Phoenix Down   Mer 15 Aoû - 8:27
Re bienvenue Smile
- Je valide le code.
- La triple affinité n'est pas admise sur le forum (en tout cas, pas tant qu'elles n'aboutissent pas aux combinaisons acceptées), il faudra donc faire un choix.
- J'attends la suite pour juger ton niveau ^^

Voilà Voilà, bonne chance !

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
 

Phoenix Down

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Conseil des Sages-