« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 [Mission Rang S]Protéger les innocents

Rokudaïme Kazekage
Rokudaïme Kazekage



Nombre de Messages : 193
Date d'inscription : 25/09/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
103/1000  (103/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: [Mission Rang S]Protéger les innocents   Ven 30 Mar - 7:43
La guerre, encore la guerre, tant de bruit pour si peu de choses, les raisons de ce conflit ne sont pas fondées et ne le seront jamais, en effet depuis qu'Ame a attaqué le village de Suna en neutralisant totalement le Godaïme, le Conseil du Vent m'a accordé sa confiance pour remplacer l'ancien hôte du Shukaku et depuis j'ai accès aux données classées top secrètes, ainsi j'eus également accès au dossier concernant les raisons de cette piteuse alliance qui unissait Kirigakure et Sunagakure.

C'est vrai, je n'affectionnais pas beaucoup le fait de nous unir à un village au passé si trouble et à vrai dire, je pense que malsains comme ils sont les Kirijins retourneront leurs veste une fois cette guerre finie en piétinant la confiance du jeune cinquième du Nom. Quoique, le dirigeante de ce village me semblait différente des précédentes Ombre de l'Eau, elle ne semble pas aimer la façon dont les anciens ont traité cette nation, mais je ne me pouvais me résoudre à lui accorder ma confiance, la confiance d'un village entier. D'ailleurs, si notre opposant n'avait pas été l'Akatsuki, je pense que nous n'aurions jamais accepté ce traité qui nous lie. Bref, mon rôle dans cette guerre n'étais que mineur, je me contentais de passer les directives de la Commandante des Forces Armées de l'Alliance à mes shinobis fraîchement sous mon commandement. Je restais là assis dans cette salle de conférence où se tenaient les autres Kage, comme si notre grade nous imposait de ne pas nous salir les mains et de déléguer le sale boulot à ceux qui n'hésiteront certainement pas à sacrifier leur vies dans ce conflit peu crédible.

Nous discutions stratégie, l'étonnement fut quand les trois autres ombres me virent pénétrer dans cette salle de réunion de fortune, en effet eux, ils avaient l'habitude de traiter avec le jeune Gaara qui malgré son jeune âge faisait preuve d'une immense maturité, son lourd passé de tueur l'avait fait mûrir à une vitesse hallucinante. A cette table ronde siégeait également les deux représentants du Conseil de Kiri, je fus épaté par le crédit que leur accordait la Huitième Mizukage, elle les écoutait, les laissait discuter des décisions importantes. Je m'embêtais sur mon siège peinturluré d'un kanji "Vent" de couleur verte, je n'avais rien à faire et mon manque d'expérience à ce poste m'handicapait, la seule action que je faisais en tant que Kazekage, c'était de lever la main afin de voter les directives sans argumenter, ni exprimer mon opinion. Bref, les Kage siégeaient dans le silence, la Mizukage s'était retirée pour reprendre ses fonctions de chef militaire des forces du Pays de l'Eau et distribuer de nouveaux avis de missions, elle me demanda de la suivre dans son bureau. Je fermais délicatement la porte laissant le Tsuchikage et l'Hokage dans le pesant silence de cette pièce obscure. Je la suivis, elle avait l'air si digne, qui aurait cru qu'une femme si faible, jadis, se retrouve à présent dans le groupuscule le plus fort de ce monde. Je sais très bien que mon art se ferait écraser face au sien, et donc me forçait à la respecter.

Nous passâmes dans maints et maints corridors étroits, nous montâmes quelques escaliers pour arriver enfin dans les bureaux où elle administrait ses ninjas et ses civils. Son bureau était modeste, grand avec en son centre un bureau dans les formes ovales en bois vernis, quoi de plus traditionnel. Elle me fit signe de m’asseoir, puis me servant tranquillement une tasse de thé, elle me dit :

- Kazekage-dono, j'ai une mission pour vous.

Mon regard se tourna vers cette femme plutôt agréable à regarder. Ses yeux étaient étaient emplis de rage, de colère, comme si on avait attenté à la vie d'un de ses enfants. Je remontais ma tête pour qu'elle arrive face à son visage et je dis, la voix légèrement masquée dans mon châle orange :

- Hum, voilà qui est intéressant.

Le silence s'installa, elle se contenta de me donner un parchemin frappé du sceau "S" de couleur violet. Alors ça y est le Rokudaïme Kazekage allait enfin rentrer dans l'action. Un sourire se dessina sur mon visage, l'excitation, l'enthousiasme vint alors à se voir sur mon visage resté aux traits d'un jeune homme d'une vingtaine d'années. Je prenais la peine de dérouler ce parchemin pour voir l'ordre de mission confectionné par les mains délicates mais fortes de la Mizukage.

Citation :
Les shinobis de la Pluie on découvert le refuge des civils et du Conseil de l'Eau et l'on envahi en tuant quelque civils cet actes est impardonnable aux yeux de l'Alliance des Shinobi, donc en tant que Commandante des Forces Armées de cette alliance, je vous demande, à vous Kazekage-dono, de tous les exterminer jusqu'au dernier afin qu'on leur montre que notre alliance ne s'agenouillera certainement devant un village si faible.

Cet ordre de mission me laissa perplexe, donc les navettes de civils avaient été suivies par des troupes d'Amegakure. Décidément ces personnes sont sur tous les fronts, ils avaient déjà attaqué Sunagakure pour voler le don de notre ancien Kage, mis ils furent mis en échec par mes soins. Je me souviens encore du visage laid de cet homme qui avait transpercé le corps de Gaara-sama d'une lance peu commune. Mon excitation s'éteignit d'un coup pour laisser place à une sorte d'amertume. Cette mission avait éveillé en la Commandante, un sentiment de rage, d'impuissance, je le lisais sur son visage qui semblait se fermer de minutes en minutes. Je savais très bien qu'elle considérais tous les habitants de son village comme membre de sa famille et qu'elle ferait tout pour les protéger ... voilà qui était admirable pour une dirigeante portant le titre de Kage. Cette mission sera certainement vecteur de bonnes relations entre nos deux villages. Pour une fois, je faisais preuve d’empathie, et joignis mon dégoût à celui de la femme qui se tenait assise devant moi.

Je partis sans rien dire, laissant l'Ombre de l'Eau assurer des fonctions. Je n'avais pas besoin de me préparer, j'étais déjà habillé pour cette mission, j'avais mes cinq parchemins dans le dos, la sacoche rempli d'armes. La seule chose qui me manquait était mon chapeau de Kazekage, la preuve de mon rang. Ainsi, je descendis dans la salle où se tenait les deux autres chefs des grands villages et me saisis de mon chapeau de couleur verdâtre où était gracieusement dessiné le kanji représentant mon pays. Je l'attachai dans le bas de mon dos à l'aide d'une ceinture de lin blanc puis, je quittais ce bâtiment à l'aide d'un jutsu de déplacement instantané exécuté sans le moindre mudra.

Arrivé au niveau du port de Kirigakure, je décrochais un parchemin de couleur verte et avec seulement le signe du tigre, un nuage de fumée apparut et on put voir mon pantin fétiche : Akikaze. Des fils de chakra vinrent relier mes mains à celui du pantin aux traits de libellule, sans rien dire le visage fermé, je grimpais sur celui-ci et en bougeant mes doigts et ses ailes se mirent à battre, ainsi il décolla pour foncer vers le large. La Mizukage m'avait fourni une carte indiquant l'emplacement de cette île qui abritait les civils durant cette guerre. Akikaze était relativement rapide, je sentais le vent iodé frappé mon visage, ce vent faisait virevolter mes cheveux rouges.

Au bout de deux heures de vol à vive allure, je parvins à voir une île, les latitudes et longitudes correspondaient et puis l'Hachidaïme m'avait indiqué qu'il s'agissait d'une île volcanique donc elle était très reconnaissable. Enfin bref, je posais un pied sur cette île, rangeant Akikaze dans son parchemin. Je doute qu'il me sera utile vu que certains Amejin ont vu mon art. Je voyais des corps traîner au pied des tentes encore en feu. Ce cadre m'inspirait un profond dégoût, pourquoi s'attaquer à des civils qui n'ont aucun mot à dire sur ce conflits ? Cela sert à quoi à part prouver qu'on est barbare et inhumain ? Ces gens me répugnaient au plus haut point et je pense que cela se ressentira certainement dans mes attaques. Un bruit vint interrompre mes recherches, c'était plûtot un chuchotement :

- Psssst !

Je me retournais brusquement, ce bruit venait d'une tante calcinée derrière moi. C'est alors que je vis une tête dépasser, comme si cet homme voulait se cacher ( ce qui était bien évidemment compréhensible). Je me rapprochais de lui et vint me cacher vers lui et je dis en chuchotant :

- Où sont les autres civils ?

Mon interlocuteur ne semble pas initié aux arts ninjas à juger ses vêtements. Il tourna la tête et dit alors :

- Les résistants les ont amenés dans les hauteurs de l'île à l'abri de ces barbares. Quant à moi, je suis là pour en tuer un maximum avec les autres qui font de la résistance.

Je posai une main sur mon menton, ces jeunes gens n'étais pas fous, ils avaient déjà débuté une résistance afin de repousser ces êtres abominables dénués d'humanité. Mais cela sera certainement en vain, ce n'est pas à coup de fourches ou de lames de fortune qu'on peut abattre un shinobi, même si il vient d'un pays et d'un village très faible. Je fis signe à cet insurgé de partir, j'allais me charger de tout cela et mettre un terme à cette barbarie inqualifiable. L'homme voyant le couvre-chef qui était au creux de mes reins, obéit et partit rejoindre les autres aux abords du volcan. Soudain, je vis un groupe d'Amejin, c'était moins une ... un peu plus et ils allaient débusquer le jeune homme qui m'avait bien renseigné. J'attachai une note explosive à un kunai que je trouvai dans ma sacoche et je le lançais en tout discrétion. Ce kunai se planta sur un morceau de bois qui, jadis, constituais l'ossature d'une tente et sous une impulsion de chakra celui-ci s'embrasa pour créer une véritable explosion. Les shinobis de la Pluie surpris se reculèrent et sortirent tous un kunai et se mirent garde.

Un faible aspirant ninja se fit toucher et avait la jambe brûlé, du coup ils restait là, par terre sans que personne ne lui prête main forte. Décidément, ces personnes n'avait aucun cœur, ni même une conscience. Je sortis de ma cachette et me dévoilai à ces fauteurs de troubles en disant, le visage et le ton sérieux :

- Franchement, s'attaquer à des innocents sans même sourciller. Quels piètres shinobis vous faîtes ... l'Alliance Shinobi va vous faire payer cet acte, et c'est moi Tanushi Ryû, Rokudaïme Kazekage qui sera votre bourreau !

Un homme sortit du fond ce petit comité, sa tête m'était très familière, ces traits ingrats, cette façon de se tenir, ses lunettes, sa façon de rire. Non, pas possible ! Il s'agissait du manipulateur de l'affinité Reïton, celui qui a tenté d'assassiner Gaara-sama. Le shinobi dont j'avais fait la connaissance dans le désert de Suna répondit avec un grand sourire le tout en réajustant ses lunettes, ce qui lui donnait des airs de scientifique fou :

- Comme on se retrouve ! Et bien ma venue à Sunagakure t'as été profitable à ce que je vois, à en voir le chapeau que tu portes dans ton dos. Tu sais, Tanushi-kun, la guerre c'est la guerre, nous faisons qu'exécuter les ordres de Kami-sama et tu sais quoi ? On s'en contre-fout de ce que tu en penses héhé ... et si tu veux nous le faire payer, ramènes toi avec tes jolis jouets !

Cet homme me semblait fou à lier, son timbre de voix, sa façon de se pencher en parlant, tout me dégoûtait chez cet homme. Ils n'attendirent pas que je réponde et aussitôt un homme vêtu de bleu marine avec un masque semblable à ceux de plongée fit des mudras et une boule d'eau bizarre se forma devant sa bouche et il s'écria :

- T'as entendu le chef ? Suiton Mizuame Nabara ! [Art de Manipuler l'Eau : La Marre de Mucus ]

La boule se transforma en une giclée d'eau collante qui se répandit sur moi afin de limiter mes mouvements. Erreur tactique, le chef Kemu Gorudo était informé de mes capacité, et je n'avais guère besoin de bouger pour combattre. Afin de prendre toutes les précautions nécessaires, je me reculais pour éviter l'attaque et c'est alors qu'un jeune homme frêle se jeta sur moi avec du chakra émanant de sa main. Quel imprudent, s'attaquer à un Kage au corps à corps ... on dit que ces maîtres de villages ont un large panel de justsu, et j'en fais partie.

Je relevais la manche de mon bras gauche pour le tendre vers celui qui se jetais sur moi. Quatre segments s'ouvrirent sur sur mon bras pour lancer, à l'aide d'une impulsion de chakra type vent, des dagues que j'avais soigneusement enduit de poison fourni par ma chère ex-coéquipière Asuka-chan. Les lames étaient projetées à une telle vitesse qu'elle perforèrent le malheureux Chuunin qui tombait inerte au sol. Ça devenait trop facile, un coup, un mort ... il fallait que je reste tout de même sur mes gardes, même si les deux autres semblent de rang faible, il ne fallait pas que je néglige mes adversaires, l'un d'eux avait neutralisé le Godaïme ... celui-ci devait certainement être le meneur. L'attaque n'était pas finie, un autre sous-fifre se mit du côté opposé et envoya une salve de cinq kunai explosif ... ils se moquent vraiment de moi. Je tendis ma main droite et j'attachai des fils de chakra aux cinq kunai et les lançais en direction du chef d'équipe. Les notes explosèrent mais le chef ne semblait pas être blessé, tant mieux, je ne voulais pas gagner si facilement.

Le ninja au Suiton refit des mudras et tendit sa main vers le ciel en disant à haute voix :

- Suiton Suishuu Gorugon [Art de Manipuler l'Eau : Explosion en Tranchée]

Il parvint à former une sphère aqueuse grâce à la fontaine qui était derrière lui et de cette sphère sortit un serpent fait d'eau qui se jeta sur moi. Ce coup-ci, j'en avais marre de jouer, je décrochais de mes deux mains mes cinq parchemins et en appuyant dessus je les ouvrais et je dis :

- Je n'ai plus envie de jouer avec vous. Il est temps maintenant de passer au choses sérieuses, tremblez devant la puissance de l'art des Sables et admirez l'art de manipuler les êtres inanimés ! Kuchiyose No Jutsu !

Le Chef d'équipe d'Amegakure se tenais là avec un sourire béant, attendant que je l'attaque, laissant lâchement son coéquipier au "casse-pipe" . Je déboutonnais la cape noire que j'arborais et je laissais apparaître un torse complètement rayé de cicatrices. Il y avait deux autres bras en bois que j'avais installé moi même pour mieux contrôler mes marionnettes. Dans un nuage de fumée opaque, mes cinq pantins élémentaires apparurent : Akikaze la Libellule du Vent, Shintetsu le Golem de Feu, Dojanome le Taureau de Terre, Mayuri la Femme de Foudre et Seïsui l'Espadon de l'Eau. Mon arsenal était dévoilé et le temps était compté pour ces jeunes ninjas aux traits barbares. Je bougeais mon bras inférieur droit qui contrôlais Dojanome et ainsi, celui-ci se monta sur deux pattes, avec une série de mudras je dis :

- Doton Doryuu Heki ! [Art de Manipuler la Terre : Le Rempart de Terre ]

De ses pattes sortit de la boue qui prit la forme d'un grand mur stoppant net le serpent aqueux. Aussitôt, j'enchaînais avec une autre attaque, ce coup-ci, je comptais bien anéantir ce jeune sot qui m'avait porté affront avec ses vulgaires parchemins explosifs ..., je bougeais mon bras inférieur gauche et j'envoyais Mayuri , deux katanas à la main pour rouer de coup cette personne. Celui-ci semblait esquiver avec souplesse et quand ils se faisait toucher, de l'eau remplaçait ses membres coupés. Je fis monter Mayuri sur le rempart de terre, et tendis des bras frêles pour faire apparaître quatre cerceaux de fer imbibés de poison. Je mis Akikaze derrière elle et je dis en faisant des mudras :

- Kugutsu : Wahamono [Art de Manipuler les Pantins : Cerceaux Coupants]

Tout de suites après je dis :

- Fuuton Daïtoppa [Art de Manipuler le Vent : La Grande Perçée]

Les cerceaux de fer furent projetés à toute vitesse sur le jeune ninja qui accompagnait Kemu Gorudo, d'ailleurs, celui-ci semblait se délecter du spectacle toujours avec ce grand sourire. Ne voyant pas l'attaque, l'utilisateur du Suiton se pris les cerceaux de plein fouet et fut déchiqueté de part en part. J'attachais des fils de chakra sur les cerceaux pour les faire revenir vers Mayuri ... on ne gâche pas les armes en temps de guerre. J'avais neutralisé trois ninjas sur quatre, c'était d'une facilité déconcertante, maintenant, je comptais bien éliminer cet homme qui avait presque porté atteinte à l'intégrité du Pays du Vent, je tremblais d'envie de lui arracher ce sourire sadique et lui faire regretter cet affront. Je passais le mur de terre que j'avais créé et me mettais en face de cet homme au sourire béant. Il mit ses mains en position du tigre et dit :

- Bien joué Tanushi-kun ! Tu as réussis à éliminer le menu fretin mais qu'est-ce que ça va être avec moi le grand scientifique d'Amegakure ! Mizu Bunshin ! [Clonage Aqueux]

Deux clone aqueux apparurent à ses côté, ils étaient similaires et c'était plutôt dur de déterminer lequel était le vrai mais cela ne fut pas le cas vu qu'il avait exécuté cette technique sous mes yeux emplis de dégoût. Ses deux clones partirent sur moi un kunai à la main, je me reculais pour avoir assez de distance pour lancer mes pantins à l'assaut. Les deux clones s'arrêtèrent et les deux firent des mudras et dirent en choeur :

- Reïton Soruban ! [Art de Manipuler l'Âme : Brûlures Spirituelles]

Les deux clones s'entourèrent d'un voile noir et lancèrent des rayons de couleur violet-noir, chacun était au nombre de trois. Je sautais avec une impulsion de vent de mon pied en bois pour aller plus haut et je vis mon adversaire, l'originale dire en tendant un arc de la même couleur que ses rayons :

- Reïton Buakku Aku [Art de Manipuler l'Âme : L'Arc Noir]

Il décocha une grosse flèche qui creva les cieux pour m'atteindre, la manœuvre était plutôt difficile car cette flèche était plutôt rapide. J'avais bougé mes doigts de ma main droite originelle pour monter sur Akikaze afin de mieux me mouvoir dans les cieux, mais c'était trop tard, la flèche heurta mon pied en bois et le coupa. Aucune douleur, mais cela allait être fort embêtant, car je ne pourrais plus me tenir debout. Il fallait à tout prix que je le remplace. Il re-tira une autre flèche tout aussi rapide que l'autre mais celle-ci était dirigée sur Akikaze qui le heurta, en une seconde, j'annulais l'invocation afin qu'il ne prenne aucun dommage, si ce pantin vient à se briser, l'affinité Fûton s'en échappera et il faudra encore que je recherche cette affinité dans le monde et mon titre de Kage ne permet pas un nouvel assassinat. Du feu s'échappa des pieds de Shintestu et, il sauta à la même hauteur que moi, et ainsi je me mis sur ses épaules pour rattérrir sans aucun risques.

- On faibli ? Qui vaincra ? La science ou les marionnettes ?

Je me posais à terre et je fis bouger Mayuri, la Femme de Foudre. Ses hanches s'ouvrirent et laissait apparaître deux autres paires de bras munis chacun d'un katana. Je fis, de mon côté des mudras et je dis alors avec un grand sourire :

- Oh que non, ce n'est que le début ! Raïton Raïkyuu no Jutsu [Art de Manipuler la Foudre : Les Boules de Foudre]

Je tenais à peine en équilibre par chance il me restait un segment en bois pour palier ce manque d'équilibre, j'avais certes du mal à marcher mais je pouvais bouger un peu plus librement que sans pied droit. Revenons à l'attaque que j'avais lancé avec Mayuri, de ses lames sortirent des étincelles puis douzes boules de foudre lancées en direction du scientifique fou. Celui-ci para le jutsu avec un espèce de champ de force de son affinité spéciale. Tout de suite après, je mis Seïsui derrière lui qui était dans une prison aqueuse [le pantin] afin de bouger librement qui tenta de l'embrocher avec sa corne, je bougeais également Shintetsu qui se mis à gauche à quatre pattes pour laisser ouvrir son dos :

- Kugutsu : Kuroyari [Art de Manipuler les Pantins : Lances Noires]

Il était pris dans quatre attaques, ils n'avais plus aucune possibilité de fuire ni même de parer avec le bouclier qu'il utilise d'habitude. L'homme fit un sourire et enleva son kimono, je fis une triste mine quand je vis que sur ses deux bras pleins de morceaux de chaire étaient cousus entre-eux et ils étaient de différentes teintes. Il fis des mudras et dit avec un grand sourire :

- La science est un domaine très vaste, je peux faire plein de choses avec mon corps et tu n'as pas tout vu ! Yôton Yogan Sentaku ! [Art de Manipuler la Lave : Lave Agressive]

De tous les pores de son corps sortit de la lave qui l'entoura , ce qui eût pour effet de brûler la corne de l'espadon. Ce n'était pas fini vu qu'il utilisa la lave qu'il avait créée pour la projeter sur mes pantins que je renvoyais dans leurs parchemins. Il ne me restait plus que Dojanome, vu que tous les autres étaient retournés dans leur parchemins respectifs pour éviter de les casser. J'étais bien bloqué, et puis cet homme maîtrisait encore en plus une autre nature de chakra en plus du Reïton et du Suiton. Le combat s'avérait plus difficile que je ne le pensais, en plus j'avais qu'un pantin élémentaire et mes capacités en dehors du Kugutsu étaient limitées, j'avais juste monté quelques améliorations à la partie de mon corps qui était en bois mais avec ça je ne pourrais pas aller bien loin. Je fis charger Dojanome sur lui et je fis sortir de ses pattes une grande salve de Kunaî et de shûriken, Kemu saut de côté et se jeta sur moi en contournant mon pantin, il tira des rayons d'affinité Reïton, chose que j'esquivais tant bien que mal, j'avais pas encore trouvé l'équilibre parfait avec ce pied en moins.

Je tendis mon bras droit vers ma cible et je lançais un jet de feu précis mais celui-ci éclata en eau. Et soudainement je me pris un coup de poing en pleine figure et je tombai par terre. Cet enfoiré m'avait bien leurré et cette enflure avait tapé dans la partie vivante de mon visage et du coup j'étais un peu sonné ... il se saisissait d'une dague laissé par mon attaque de tout à l'heure et tenta de me la planter au niveau du coeur ... toujours sonné j'avais du mal à me lever c'est alors que je vis une petite boule de feu orange se heurter à son bras et celui-ci se déshydrata, il hurla de douleur et pris un couteau fin très aiguisé de l'étui situé dans son dos et se trancha le bras en hurlant et dit toujours avec ce sourire ... ça lui donnait vraiment un air de maso :

- Raaaaaah ! Bien joué ... depuis quand on se permet d'interférer dans un combat ?! Salope de Sunajin !!

Je levais la tête et une chose surprenante vint à mes yeux, en effet Asuka se tenait là. Oui mon ancienne coéquipière avec qui j'ai partagé mon passé de Genin, cette femme était une descendante de la légendaire Pakura de Suna, en effet elle maîtrise une affinité rarissime : le Shakuton. En plus d'être une descendante de ce fameux clan, elle a également des dons extraordinaires d'Irou Jutsu. Elle rigola et dit :

- Ah Ah Ah ! Tu sais que tu me fais rire toi ? Interférer dans un combat est moins grave que d'abattre froidement des civils sans aucune défenses. Et puis la camaraderie est une chose que tu ne connais pas, la preuve tu as laissé le Kazekage tuer tes camarades sans sourciller !

Je me relevais et essayais de retrouver mon équilibre, c'est alors que je vis plein de fils de chakra de couleur verte m'entourer, mon pied en bois revint et je sentis mon chakra revenir. Je pouvais à nouveau invoquer mes quatre autre pantins afin de finir ce combat et en plus avec l'aide d'Asuka-chan, le combat était remporté haut la main. Elle tendit sa main et une boule transparente aux reflets orange se fit et elle le lança sur le Jônin de la Pluie, il l'évita aisément ... j'avais compris ce qu'elle voulait faire, elle voulait détourner l'attention du barbare pendant que moi je prends l'ouverture. Avec une série de mudras, je fis revenir mes cinq pantins. C'était le début de l'acte II.

Je mis en rang les pantins du feu, du vent et de la foudre en rang devant moi, Asuka se lança avec sa lourde épée au corps à corps avec cet homme. Il se protégeait avec du Yôton et continuait de sourire, et de temps en temps il lançais des rayons de son affinité liée à l'âme. Quand à moi je fis des mudras à une vitesse hallucinante et je dis :

- Asuka-chan, protége toi ! Katon Zukkoku ! [Art de Manipuler le Feu : La Migraine Atroce]

Shintetsu ouvrit son ventre et une grande boule de feu se fit et se relâcha sous la forme d'une grande vague de feu, Asuka quant à elle se protégea avec une de ses défenses qui la rend complètement insensible au feu. Le jeune Amejin se protégea avec une mur Reïton opaque et dès qu'il l'enleva, Mayuri se mis derrière lui et je dis :

- Tu es piégé ! Raïton Gian ! [Art de Manipuler la Foudre : L'Obscurité Factice]

La femme pantin joignis ses six mains et un grand arc électrique se fit et se dirigea vers notre ennemi, celui sauta pour éviter l'attaque, Asuka le rejoignis pour lui flanquer un grand coup de poings chauffé par le Shakuton. Kemu refit son bras par un processus étrange, en effet une tête apparut sur son épaule et un bras de couleur blanche apparut avec des tribales tatoué sur l'avant bras ... Il tenta de faire son arc sprirituel mais il fut interrompu par ma camarade qui lui décocha un violent coup de pied dans la hanche suivi d'un coup de lame rotatif sur le buste, le sang gicla et il s'écrasa lourdement à terre. Comme si une connexion psychique s'était établie entre nous, elle se mit vers moi et fit aussi des mudras à mes côtés:

- Fuuton Atsugaï [Art de Manipuler le Vent: Dégâts de Pression]

Asuka ajouta :

- Shakuton Neppu Nadare ! [Art de Manipuler l'Incinération : Avalanche d'Air Bouillonnant]

Elle coupla son attaque à la mienne et ce fut un tourbillon d'air bouillonnant qui se fit, brûlant tout sur son passage y compris notre opposant qui, à court de chakra pouvait quasiment pas esquiver, entre le hurlement du vent chaud et le bruit de la calcination de l'environnement, on pouvait à peine entendre ses cris. Cette attaque était résultat d'un entraînement acharné, c'était une combinaison connut seulement de nous deux, elle ne faisait pas dans la dentelle et était parfaite pour avoir quelqu'un qui use souvent de protections vu que celle-ci attaque de toutes parts. Quand le vent eut fini de sévir, on put voir un corps complètement déshydraté le regard vide, les bras complètement décousus avec des morceaux de chaire un peu partout. Il nous avait donné du fil à retordre, j'avais accompli ma mission, en espérant que cette mission favorisera les rapports entre la Mizukage et moi.

Peut-être que je n'aime pas ce village mais la Mizukage 8e du Nom me semble digne de confiance, peut-être vais-je prendre exemple sur son gouvernement ...

Spoiler:
 

_________________
Rokudaïme Kazekage
Rokudaïme Kazekage



Nombre de Messages : 193
Date d'inscription : 25/09/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
103/1000  (103/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Mission Rang S]Protéger les innocents   Jeu 5 Avr - 14:27
Fini ! *enfin*

_________________
Hachidaïme Mizukage | Administratrice
Hachidaïme Mizukage | Administratrice



Nombre de Messages : 681
Date d'inscription : 06/04/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
101/1000  (101/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: [Mission Rang S]Protéger les innocents   Ven 6 Avr - 2:00
NOTATION MISSION RANG S


Points Positifs :

- Vocabulaire riche [+1]
- Longueur et qualité très appréciable [+2]
- Effort d'orthographe [/]
- Texte intéressant et réaliste [+1]


Points Négatifs :

- R.A.S [/]

50 + 4 = 54 XP + Mission accomplie

Remarque: Tu as du voir les bienfaits de la relecture attentive :3

_________________

~ Il faut préparer la guerre pour mieux savourer la Paix ~
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: [Mission Rang S]Protéger les innocents   
 

[Mission Rang S]Protéger les innocents

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Mizu no Kuni - Kiri Gakure no Satô :: Archipel de Mizu no Kuni-