« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Affronter ses démons [Entraînement]

Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Affronter ses démons [Entraînement]   Lun 13 Fév - 13:04
La neige commençait à fondre doucement sur les routes du village caché de la feuille, il semblait que s'en était désormais fini des températures hivernales étant donné d'une vague de chaleur qui était miraculeusement arrivée sur le pays du feu...Serait-ce un printemps précoce ? En tout cas, cela annonçait le retour à l'entraînement pour de nombreux Ninjas et notre protagoniste ne ferait pas exception à la règle. Kanashimi s'étira longuement alors qu'il contemplait Konoha en plein éveil vers six heures tapantes du matin, la veille, il avait supervisé les exercices matinaux des étudiants à l'académie Ninja avec un jeune aspirant, ce n'avait pas été du gâteau étant donné qu'il n'avait jamais eu d'instinct paternel mais il avait tout de même réussi à triompher de cette Ô combien lourde tâche. Après avoir bruyamment baillé, le Jônin décida de quitter son antre pour mettre le nez dehors afin de confirmer ou non les prévision météorologiques des journalistes, il se vêtit d'un simple T-shirt bleue et d'une veste noire avant d'enfiler rapidement un pantalon assortit à la couleur de sa veste.

Au moment où il descendit les escaliers en trombe, de nombreuses pensées traversaient l'esprit tourmenté de notre protagoniste, il n'était pas tranquille depuis le déclenchement des hostilités entre le village caché des nuages et celui de la brume. Son véritable maître ne l'avait certes pas encore sollicité pour effectuer des missions de sabotage ou d'espionnage mais il savait pertinemment que son jour approchait, cet instant fatidique qu'il redoutait tant. Se retrouver face à lui, cet individu presque inhumain qui cachait son visage derrière un masque orange, ne laissant qu'apparaître un oeil rouge sang à trois virgules, cette pupille magique que tant d'hommes avaient convoités au fil du temps. Il ne craignait pas le fait d'ôter la vie à de nombreux innocents, non dans ce domaine il avait déjà fait ses preuves de nombreuses fois et ce n'était pas un nouvel ordre de ce genre qui allait le faire frémir et encore moins reculer.

Non, sa véritable peur venait du fait qu'il ne se sentait pas encore prêt à entrer dans le conflit, la quatrième grande guerre Shinobi ne lui inspirait nullement confiance...Il redoutait n'être pas assez puissant pour survivre à ce désastre lui qui était né au courant de la troisième grande guerre, lui qui avait souffert de ces atrocités tout autour de lui, lui qui avait été abandonné par ses géniteurs. Derrière son expression impassible alors qu'il traversait l'avenue du commerce, le garçon aux cheveux ébènes se retenait de montrer sa rage, de laisser libre court à sa fureur sur les passants. Certes, eux n'avaient rien à faire dans l'histoire de sa bataille mais le sentiment de vengeance en lui était bien plus fort que toute forme de justice naissant au plus profond de lui-même.

Il savait ce qu'était la souffrance et redoutait de la connaître une nouvelle fois, il s'était stabilisé ici, à Konoha Gakure No Satô et avait presque oublié son mal être et pourtant, le combat international mené par son véritable chef avait ravivé en lui toute cette haine qu'il feignait d'avoir effacé dans son coeur meurtri, il avait ressassé ce douloureux passé. Finalement, il avait tenté d'évacuer tous ces sentiments impurs en faisant de l'exercice sur le terrain d'entraînement, cela faisait quelques minutes à présent qu'il enchaînait les combos au Taïjutsu sous le regard impressionné de ceux qui auraient pu être ses disciples en vue de leur âge. Le moindre de ses mouvements était régit par la haine, autant les étirements que les sauts ainsi que les courses.

Puis le temps passa, les heures s'écoulèrent à une vitesse phénoménale mais cela, l'Atotsugi ne le remarquait guère tant il était absorbé par ses exercices de musculation, il n'avait même pas réalisé que la nuit était tombée et que les températures avaient chuté d'une bonne dizaine de degrés depuis l'après-midi. Les aspirants et autres Ninjas avaient depuis longtemps quitté le terrain à une seule exception : lui. Torse nu au milieu de la verdure gelée alors qu'une bourrasque soufflait de plus en plus fort sur les plaines du village caché de la feuille. Visiblement, notre jeune héros n'avait déversé sa fureur sur aucun être humain, c'était juste l'arbre à ses côtés qui avait subit les conséquences de sa frustration, en effet cela faisait plusieurs fois déjà que le jeune homme éprouvait un plaisir malsain à lui infliger des dommages.

Enchaînant coups de pieds, coups de poing et attaques de Ninjutsu, l'héritier de la tristesse en était même allé jusqu'à lui donner de violentes charges électriques afin de soulager son coeur et d'apaiser son mal. Haletant, il allait de plus en plus vite, ses poings étaient plus rouges que jamais, ses os étaient sur le point de rompre sous le mauvais traitement que leur faisait subir leur propriétaire. Puis d'un coup, il asséna un violent coup de genou dans le tronc qui se rompit sous le choc. Il ne savait pas maintenant s'il devait être satisfait de son acte, la seule chose dont il était conscient à présent c'était qu'il commençait à faire froid...Si froid que la sueur qui coulait en abondance sur son corps musclé commençait à se figer. Après avoir agrippé sa veste qu'il plaça sur ses épaules, le visage du Ninja supérieur de la feuille se crispa...Exprimant à la fois amertume et haine, il s'écroula au sol et continua de s'acharner sur le tronc de l'arbre qui avait décimé quelques minutes avant.

Une pluie diluvienne commença à tomber sur le terrain d'entraînement, les gouttes d'eau pures se mêlant aux larmes salées du garçon aux cheveux noirs de jais. Tout ce qui l'entourait semblait si vide, si noir et tant dénué de sens...Il voulait rendre au monde sa lumière et non l'enfoncer encore plus dans les ténèbres. Il ferma les yeux et d'un revers de manche tenta d'essuyer ses larmes roulant le long de ses joues où se trouvaient de nombreuses cicatrices témoins de ses combats passés. Il était tant perdu, qu'allait-il de sa vie ? Assis sous la pluie dans l'herbe humide, les mains ensanglantés, Kanashimi était littéralement plongé dans l'obscurité la plus totale, qu'elle soit extérieure ou morale. Le Shinobi de la feuille concentra son chakra et s'aida de l'électricité ambiante pour créer une boule de lumière au dessus de sa tête, chose dont il était capable depuis longtemps déjà. Mais sa peine était telle qu'il n'arrivait même pas à concentrer correctement son énergie corporelle et spirituelle sans perturber son flux, la boule foudre qui aurait dû naître entre les paumes de ses mains devenait de plus en plus petite avant de complètement s'éteindre. Le jeune homme poussa un long soupir et murmura d'un ton presque inaudible :

« Pourquoi putain...? »

Rien n'allait en ce moment visiblement, sans lumière il n'allait pas pouvoir rentrer chez lui ce soir. Enfin, cette soirée représentait réellement comment était la vie de notre protagoniste, triste, morne et terriblement dénuée de positivité. Le garçon posa alors doucement son front dans le creux de sa main douloureuse, tentant de réfléchir à une solution, il y en avait bien une mais...C'était risqué en vue du chakra qu'il avait déjà utilisé toute la journée avec son entraînement. Oh et puis, il n'était plus à un séjour à l'hôpital près, et même tant pis si on le retrouvait mort d'épuisement au milieu de ce terrain boueux, il n'avait jamais vraiment compté aux yeux de quelqu'un après tout, personne ne le pleurerait bien au contraire. Pour tous, il n'était qu'un pion parmi tant d'autres. Il n'avait encore jamais exploité cette variante de "Raïton Raikyuu" qu'il avait appris alors qu'il n'était qu'un simple aspirant, il ignorait donc si sa tentative porterait ses fruits ou non. Le jeune homme concentra son chakra dans ses mains et forma une série de mûdras à une vitesse relativement rapide. L'Atotsugi écarta ensuite les bras et déversa le flux de son énergie continue dans l'atmosphère tout en comptant sur l'aide de l'électricité ambiante comme il le faisait souvent.

Aucun résultat apparent à la première tentative, il aurait pu baisser les bras mais puisqu'il n'avait rien d'autre à faire en cette soirée d'hiver, il allait renouveler l'essai. Le Jônin de la feuille recommença à composer les signes de main avant d'écarter ses deux paumes l'une de l'autre, cette fois-ci des faibles lumières apparurent. Il ne lui restait plus beaucoup de chakra, il allait devoir se contenter de ça cette fois-ci, il verra bien plus tard ce que donnera le résultat d'un Jutsu plus perfectionné. Le jeune homme manipulait ses senbons de foudre avec une dextérité presque impressionnante malgré son manque imminent d'énergie. Il traversait les routes du village tel un mort-vivant obéissant aveuglément à une entité inexistante...Cette entité, c'était...Madara se dit-il en claudiquant au milieu d'une rue déserte. Il ignorait quelle heure il était, sans doute très tard mais quand exactement ? Il n'en n'avait pas la moindre idée, sûrement deux heures du matin déjà étant donné que les ivrognes eux-même n'arpentaient plus les rues à la recherche d'argent pour s'acheter une nouvelle bouteille de saké.

Puis, alors qu'il se trouvait à environ cinq cent mètres de chez lui, ses forces commencèrent à le quitter. Il eut beau essayer de maintenir un flux de chakra convenable mais sa réserve d'énergie avait depuis longtemps puisé dans la zone rouge. Les lumières autour de lui s'éteignirent, le laissant une nouvelle fois dans la pénombre. Alors qu'il tentait d'atteindre aveuglément le bâtiment où il logeait, la pluie tombant sur ses épaules alourdit son fardeau et il trébucha, pauvre de lui...Maintenant, il était par terre, inerte et quasiment sans vie, quelle déplorable situation pour un Shinobi de son niveau. Il resta longtemps interdit au sol, à se questionner sur la raison de sa venue sur terre....Qui donc l'avait apprécié dans ce monde ? Il n'avait même pas été voulu par ses propres géniteurs...Tout en serrant son poing rougi par les martèlements incessants qu'il avait affligé à l'arbre, notre protagoniste ferma les yeux en songeant avant de s'évanouir.

*Que quelqu'un vienne me délivrer de cet Enfer de merde...*

Le lendemain matin, lorsqu'il se réveilla...Il n'avait pas bougé d'un poil, il était toujours dans la même position que lorsqu'il s'était effondré au milieu d'une route peu fréquentée du village caché des feuilles. La seule différence notable était que ses doigts avaient enflé d'une façon considérable...Hé merde, il n'était apparemment pas en état de faire un nouvel entraînement physique aujourd'hui à moins qu'il se soigne lui-même. Le garçon voulu se relever mais lorsqu'il prit appui sur ses mains, il se retint de pousser un hurlement de douleur, il n'avait pas le choix...Il avait beau être un dur à cuire, cette fois-ci il allait être son propre cobaye pour pratiquer le Ninjutsu médical. L'Atotsugi plaça sa main gauche par dessus la droite et y insuffla une quantité suffisant de chakra pour guérir sa blessure interne. Aussitôt, ses doigts reprirent des proportions normales comme s'il n'avait rien subit la veille. Après cela, l'héritier de la tristesse répéta l'opération pour soigner son autre main avant de se relever et rentrer chez lui, même si désormais il n'avait plus aucune excuse pour ne pas s'entraîner, il préférait largement le faire chez lui car sur les terrains prévus à cet effet, il savait maintenant que c'était beaucoup trop dangereux pour lui. Il était tellement plongé dans les méandres de ses pensées, qu'il n'aperçut le gamin qui s'était approché de lui qu'à la dernière seconde, au moment où il était presque à ses côtés.

« Atotsugi-san ? Le Hokage vous a chargé de superviser mon training ce matin, je vous ai cherché pendant une heure au moins. »
* C'est vraiment pas le moment là...*

Après un long soupir et une assez longue période de négociations, le haut gradé finit par céder et accompagna l'aspirant Ninja au terrain afin de voir les progrès qu'il avait fait depuis la dernière séance, à croire qu'il n'était pas qu'à ça. Saleté de Kage...
 

Affronter ses démons [Entraînement]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô-