« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Une jeunesse qui se rebelle ...

Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi



Nombre de Messages : 13
Date d'inscription : 06/02/2012



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Une jeunesse qui se rebelle ...   Dim 12 Fév - 11:15
Kakashi expira lentement le surplus d’air qu’il avait accumulé au sein de ses poumons pour chasser l’agacement qui s’était logé entre ses cordes vocales lorsqu’il avait posé le regard sur son nouvel ordre de mission. Il rabattit le tissu de son masque sur son nez après avoir jeté sa lame de rasoir usagée. Il jeta un œil furtif à son reflet dans le miroir, remarquant par la même occasion que les cernes qui pendaient sous ses paupières s’étaient accentuées. Il avait vraiment une sale mine, cela ne lui faisait pas peur de l’admettre. La guerre n’allongerait pas ses temps de repos et il devrait très vite s’adapter. Il sortit de sa salle de bain, quelque peu gêné par ses cheveux humides qui entravaient son champ de vision. Ce fut en grattant à travers le tissu lisse la partie droite de son menton qu’il s’aperçut qu’il s’était entaillé la peau à cet endroit. Il grimaça brièvement, se faisant à l’idée qu’il ne serait probablement jamais doué ce type de tâche. Ce fut dans l’armoire de la chambre qu’il dénicha sa veste de Jônin et qu’il l’ajusta sur ses épaules. Il prit soin de ne pas faire tomber les parchemins enfouis dans les poches utilitaires de la veste qu’il avait oublié de ranger la veille. Il était rentré assez tard pour céder aux caprices de son corps qui lui ordonnait de se diriger vers le lit plutôt que vers le placard. L’horloge dans la cuisine informa le jônin qu’il ne lui restait plus que dix minutes avant de commencer à être en retard au rendez-vous. Contrairement à son mode de vie, il tâcha de se dépêcher. Le nouvel Hokage n’appréciait guère ses retards, même lorsque ces derniers ne le concernaient pas directement.

Il attacha son étui à kunai d’un geste rapide et habile autours de sa jambe droite de manière à ce qu’il puisse se défendre au cas où une personne malintentionnée viendrait lui chercher des noises. Kakashi n’avait rien perdu de ses anciennes habitudes d’ANBU qui dictaient sa conduite même dix ans après qu’il ait quitté les forces spéciales. Kakashi le ninja copieur était un homme extrêmement prudent, presque à la limite de la paranoïa. Cependant, cet entêtement à toujours posséder un temps d’avance sur les autres l’avait tiré de pas mal de mauvaises situations dans lesquelles il aurait pu y laisser la vie. Après avoir introduit soigneusement l’ordre de mission dans la sacoche suspendue à l’arrière de son pantalon, il passa la porte d’entrée de son logement, qu’il referma à clés une fois à l’extérieur.

D’après l’écriture très fine de l’Hokage, une bande de jeunes lurons seraient en train de se divertir sur les bâtisses du grand magasin, perturbant l’ordre public. La première fois que Kakashi avait lu la feuille de papier, il s’était demandé les raisons pour lesquelles l’Hokage faisait appel à des ninjas de rang supérieur. Après mure réflexion, il avait deviné que la vraie intention de Jigoku Gekido était de dissuader ceux qui auraient dans l’idée de poursuivre les actions immatures de leurs camarades. En fin de compte, c’était ce que Kakashi aurait décidé s’il avait été le chef du village. Toutefois, cette hypothèse n’effaçait pas définitivement le fait qu’on lui ait confié une mission de rang D.

Dévalant sereinement les escaliers du lotissement dans lequel il venait d’emménager depuis quelques mois, il finit par conclure qu’une tâche plus aisée était préférable à celles plus ardues qu’on lui avait précédemment confiées. De plus, il n’était pas sans savoir qu’un conflit interne pourrait être la source de problèmes qui s’en ressentiraient durant la guerre. Il était donc urgent de traiter cette petite rébellion avant qu’elle ne prenne plus d’ampleur, même si Kakashi n’était presque jamais sur la même longueur d’ondes que son supérieur. Parfois, Gekido lui faisait penser à Danzô Shimura même si ses méthodes étaient mieux dissimulées que ce dernier. Le jônin suspectait même son Hokage d’être en fait, un dictateur moderne.

Les rues du village étaient bondées en cette époque. Apparemment, la guerre ne laissait pas beaucoup de traces dans la vie des habitants de Konoha et les commerces remplissaient tout autant leurs caisses qu’en temps de paix. Seule une petite hausse des matières premières principalement produites aux pays du Fer et de la Foudre s’était faite ressentir. A part cela, la vie était quasiment normale loin des combats. Kakashi s’était même surpris à sourire en regardant les enfants jouer à la guerre en se courant après en brandissant maladroitement des branches d’arbres. Il lui était alors parut indispensable que ces garçons et filles profitent à leur manière de l’innocence qui leur serait prise tôt ou tard, pensée qui n’aurait jamais traversé son esprit quelques années auparavant.

Il parvint rapidement au cœur de l’avenue marchande, et il ne perdit pas une seconde pour identifier les coupables. Sa pupille noire balaya le grand magasin qui dominait en taille la plupart des autres bâtiments qui l’entouraient. Des personnes étaient sorties du magasin pour se réfugier dehors tandis que des bruits causés par les effets des techniques ninjas utilisés se faisaient entendre. Comme indiqué sur le papier qu’il avait reçu à son domicile, un second Jônin était chargé de l’affaire. Il le chercha du regard.
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une jeunesse qui se rebelle ...   Dim 12 Fév - 14:23
Comme à son habitude, notre protagoniste s'était levé aux aurores pour contempler le lever du soleil, il aurait pu rester des heures ici, assis en tailleur sur son lit, si l'astre divin ne lui avait pas piqué les yeux à devenir trop brillant. Une heure après avoir émergé de son lourd sommeil, le garçon aux cheveux ébènes se trouvait désormais dans sa cuisine à boire sa tasse de café, la routine en bref. Cela faisait quelques jours déjà que le Jônin de la feuille avait achevé sa dernière mission, cette dernière était loin d'ailleurs d'avoir une importance capitale puisqu'elle consistait simplement à apprendre les bons gestes aux gamins du village lors du conflit à venir. Cela faisait la deuxième fois depuis un petit moment qu'on l'envoyait à l'académie Ninja, à croire qu'ils manquaient vraiment de monde dans le secteur de l'enseignement au point que l'on convie un type tel que lui pour s'occuper de gosses...Lui qui détestait ça. D'un geste vif, il saisit la anse de sa tasse et porta le bord de cette dernière à ses lèvres gercées par la froid lorsqu'il se rendit compte avec effarement...

« Hé merde, plus d'café... »

Et comme si cela ne suffisait pas, un bruit ressemblant à un "Toc" retentit dans sa chambre, ô comble de misère soupira le jeune homme en daignant à se lever de sa chaise confortable. Le Shinobi traversa rapidement le petit appartement dont il était locataire pour se rendre dans la pièce d'où provenait le bruit. Pour ne pas changer, c'était toujours cet aspirant au sourire trop large qui venait lui rendre assez régulièrement visite pour tout et n'importe quoi. Kanashimi commençait sérieusement à en avoir marre, pourquoi était-ce toujours lui qu'il venait solliciter ? Il ne pouvait donc pas se trouver d'autres camarades pour faire mumuse ? Cette fois-ci, il était bien déterminé à lui dire les quatre vérités à moins qu'il ait une excuse valable pour le déranger. Avec une bonne dose d'agressivité dans la voix, le garçon de dix-sept ans foudroya son futur interlocuteur du regard tout en le questionnant :

« Qu'est-ce que tu veux cette fois ? »
« Ho...Du calme Atotsugi-san ! Je suis juste venu parce que j'ai un ordre du nouvel Hokage à vous transmettre. »

L'adolescent se mit alors à chercher quelque chose dans sa sacoche accroché à sa ceinture avant de sortir d'un air triomphant un rouleau bien scellé. Il salua ensuite son aîné avant d'effectuer une pirouette spectaculaire pour regagner la terre ferme, quel imprudent ce gamin songea notre jeune héros en le voyant commettre ce genre de folies. L'héritier de la tristesse referma ensuite la fenêtre et retourna dans sa cuisine afin de lire le message envoyé par le nouveau dirigeant de Konoha Gakure No Satô. Il s'empressa de dénouer la ficelle puis de dérouler le parchemin, ce n'était en effet plus l'écriture grotesque du Rokudaïme, le fameux Yozo Hoshikuma réputé pour être sans doute l'un des Kages qui fut le moins sérieux dans le monde des Ninjas. Avec le temps, il avait certes mûrit mais beaucoup de villageois le considéraient comme un immature en vue des sacrées cuites qu'il se prenait de temps à autre pour célébrer des évènements importants pour lui.

On aurait très bien pu se demander comment ce fils de paysan avait fini par atteindre le but de beaucoup de Shinobis, devenir Hokage, lui qui était loin d'être prédestiné à le devenir. Enfin soit, il faisait partie du passé maintenant, nul ne savait où il se trouvait, il avait disparu du jour au lendemain et après une honorable mission, un autre fut désigné en tant que dirigeant officiel du village caché des feuilles. Comment s'appelait-il déjà ? Le jeune homme aux cheveux ébènes avait en effet raté la cérémonie de passage au rang supérieur de cet homme dont il n'avait jamais entendu parlé. Oh et puis tant pis finit par se dire l'Atotsugi, qu'en avait-il à faire de son nom de toute manière, la seule chose qui importait c'était ce message qu'il tenait entre ses mains.

Quoi ? Il allait devoir faire ça ! Non mais...Ce n'était pas son boulot ça, ce n'était pas un éducateur après tout. Après les gosses, des adolescents indisciplinés...Wouhou, en plus il allait devoir être accompagné d'un autre Jônin, belle journée en perspective - car oui, j'aime être ironique - pour le Ninja de niveau supérieur. Une mission était une mission après tout se dit-il en tentant malgré tout de se convaincre qu'il fallait passer par là avant d'attaquer les choses sérieuses mais tout de même, il avait fait ses preuves depuis un petit moment. Par pur réflexe, l'assassin de ses propres géniteurs saisit son bandeau frontal qu'il fixa à l'endroit approprié avant de prendre sa veste noire habituelle qu'il plaça sur son dos. Une fois que tout fut en ordre, il sorti de son appartement pour rejoindre la rue commerçante du village, l'avantage au moins était qu'il avait peu de chemin à faire étant donné qu'il logeait dans cette avenue.

Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, notre protagoniste n'eut aucun mal à se frayer un chemin dans la rue bondée contrairement à beaucoup de villageois qui peinaient à avancer pour rejoindre une boutique. Kanashimi les aurait bien aidé mais bon, il avait du pain sur la planche ! Alors qu'il parcourait les étalages à la recherche du fameux magasin qui était censé être saccagé par les...Aïe ! Le Shinobi de la feuille venait de se prendre un objet en pleine tête, il devait forcément être arrivé à destination. Oui, il n'y avait plus de doutes actuellement, des passants courraient se réfugier de l'autre côté de la ruelle, des mères prenaient leurs enfants par la main pour les emmener loin de cette violence qui ne devrait être. Non loin de là ce tenait un homme qui revêtait l'accoutrement habituel des Ninjas de haut rang, il portait également un masque noir...Etait-ce lui ? Ce fameux spécimen dont on vantait les exploits ? Kakashi au Sharingan ? Pour en avoir le coeur net, il s'approcha de lui et l'aborda d'un ton neutre :

« Ohayo ! Vous devez êtres mon équipier pour cette mission...Hatake-san le Ninja copieur ? En voilà une surprise, je suis heureux de collaborer avec une personne aussi célèbre que vous. »

Il se mordit ensuite la lèvre inférieure, ce n'était pas dans ses habitudes de faire preuve d'autant de politesse cependant avec son nouvel interlocuteur, il se devait de se comporter comme s'il était un être inférieur malgré leur grade équivalent. Kakashi était un homme qui avoisinait la trentaine, soit presque le double de l'âge de notre jeune héros et dans ce village, la courtoisie envers ses aînés était l'une des règles d'or. Une fois cette parenthèse sur les règles de vie fermée, l'on pouvait apercevoir le garçon aux cheveux ébènes se retourner une nouvelle fois vers l'homme masqué :

« Il va falloir déloger cette bande de vauriens, avez-vous une idée précise en tête ? J'aurais personnellement opté pour la manière forte mais bon, à vous de voir. »

Kanashimi fronça alors les sourcils afin d'essayer de regarder de sa position actuelle le nombre d'adolescents qui se trouvaient dans la boutique, pour lui la première chose à faire était de porter secours au propriétaire du magasin qui était enfermé dans ses propres murs avec ces aspirants qui ne valaient pas une noisette face à lui...
Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi



Nombre de Messages : 13
Date d'inscription : 06/02/2012



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une jeunesse qui se rebelle ...   Mar 14 Fév - 10:44
Du mécontentement et du désordre. C’était ce que Kakashi remarqua lorsqu’il observa plus sérieusement les villageois qui veillaient à se tenir le plus loin possible du grand magasin tandis qu’il avançait dans le sens contraire à celui de la foule. Des grognements de protestation se faisaient entendre, parvenant aux oreilles de Kakashi tels de précieux indices qui lui permettraient d’en savoir un peu plus sur la situation actuelle. S’il existait bien une chose au monde qu’il ne pouvait pas supporter, c’était de se lancer à l’aveuglette. Son expérience lui suffisait pour comprendre que ce type de comportement était aussi chétif que de jouer à cache-cache avec un Hyuga. Selon les paroles confuses des protestataires, une demi-douzaine de garçon âgés de douze à seize ans auraient débarqués dans le magasin et avaient commencé à semer la pagaille dans les principaux stands. Il était surtout question de techniques de clonage et de certaines techniques académiques qui n’étaient pas dangereuses si elles étaient utilisées par des ninjas de bas rang. Kakashi parvint à se frayer un chemin parmi l’affluence désorganisée jusqu’à franchir les dix mètres qui le séparait de l’entrée principale du bâtiment. Surveillant toujours les alentours à l’aide de ce qu’il se plaisait à nommer « son sixième sens », il balaya horizontalement du regard inquisiteur la façade ouest du magasin. Son œil peinait à s’ouvrir correctement à cause de la lumière du soleil qui l’éblouissait. Son attention fut instantanément détournée par un bruit de pas léger mais vif, coïncidait parfaitement avec une approche digne d’un ninja.

- Ohayo ! Vous devez être mon équipier pour cette mission...Hatake-san le Ninja copieur ? En voilà une surprise, je suis heureux de collaborer avec une personne aussi célèbre que vous.

Le jeune homme qui l’aborda n’avait pas l’air d’être tendre de nature et cela s’en ressentit sur la voix par laquelle il s’exprima. Même si le ton employé fut courtois, Kakashi perçut cette petite tinte dans son timbre qui reflétait pas mal de choses qui désiraient être cachées.

- Célèbre ?

Kakashi Hatake fut titillé par la tentation du rire, mais il s’en tint à un simple sourire cordial.

- Détrompe-toi, il est très facile de connaître tout le monde au village. A vrai dire, ta tête me dit quelque chose. Donc si tu me considères célèbre, tu peux en faire de même pour toi ! D’ailleurs, tu ne t’es pas présenté.

A ces mots, il reporta son attention sur leur principal objectif, certain de pouvoir identifier l’agitation qui s’était emparé de ce lieu il y avait à peine quelques heures. Il détestait lorsqu’on parlait de lui comme une célébrité. La plupart des gens n’habitant pas à Konoha ne le connaissaient que par ses exploits et le fait qu’il porte un masque. Ils ne savaient rien de son identité, de ses habitudes, et de sa propre vie, et c’était pour cette raison que Kakashi refusait d’admettre qu’il était « célèbre ».

- Il va falloir déloger cette bande de vauriens, avez-vous une idée précise en tête ? J'aurais personnellement opté pour la manière forte mais bon, à vous de voir.

Kakashi réagit à l’instinct si bien que ses lèvres s’agitèrent sans qu’il n’en contrôlât consciemment les mouvements.

- Je ne crois pas que ce soit nécessaire. D’après ce que je viens d’entendre, ce sont des gamins qui sont à l’intérieur. Dans les cas les plus extrêmes, nous en viendrions à bout sans même en recourir à la force. Mais je suis d’accord avec ce que tu sous-entends : ils méritent d’être punis, mais pas de cette façon.

Puis il fit signe à son jeune congénère de le suivre, poussant du pied droit un des deux pans de la porte d’entrées qui étaient restés entrouverts après le passage de la foule. Les mains dans les poches, l’air de rien, il se dirigea dans l’allée principale du magasin, absolument dévastée. Des condiments de nourriture avaient été jetés au sol, des étagères entières avaient été déplacées, et la plupart des murs étaient recouverts d’inscriptions faites à la peinture noire. C’était monsieur le Hokage Septième du nom qui allait être content. Ce fut en se dirigeant vers le stand de sucreries que Kakashi perçut des bruits presque imperceptibles. On aurait dit qu’une personne déballait à toute vitesse une pochette cadeau, l’impatience l’emportant sur la discrétion. Il s’arrêta, non sans avoir lancé à Kanashimi à un regard un semblant amusé. Il se glissa discrètement parmi les étalages de friandises qui camouflait un petit malin trop préoccupé par la quantité de bonbons que pouvait contenir les poches de son blouson violet que par sa propre sécurité. A en croire sa silhouette, il ne devait pas avoir plus de douze ans et ses cheveux bruns foncés n’étaient circonscris par le bandeau frontal du village. La jeune garçon, qui ne se doutait vraisemblablement de rien, étouffait tant bien que mal de petits sursauts d’excitation enfantine, ce qui réussit à arracher à Kakashi un petit sourire sarcastique.

- Nous ne te dérangeons pas, j’espère ? dit-il d’un ton presque jovial.

Jamais Kakashi n’aurait imaginé qu’un individu, quel qu’il soit, puisse pousser un tel cri de surprise. Le gamin fit volte-face, regarda les deux hommes qui lui faisait face d’un air désorienté puis il tenta de leur fausser compagnie. Malheureusement, Kakashi avait prévu le coup et n’eut pas de mal à le retenir pas la capuche. D’un geste ferme mais complaisant, il l’attira contre le mur de façon à ce qu’il se retrouve entre eux deux.

- Alors ? Qu’as-tu à dire pour ta défense, jeune homme ?
- Aaah… je…je…

Bien que la situation n’avait rien de marrant, le jônin ne put s’empêcher d’adopter un ton cynique.
Nanadaïme Hokage
Nanadaïme Hokage



Nombre de Messages : 265
Localisation : Tour du Hokage
Nindô : Je rendrai la bonne définition du mot justice à ce monde...
Date d'inscription : 14/12/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
122/1000  (122/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Une jeunesse qui se rebelle ...   Mer 15 Fév - 3:33
Après avoir abordé son interlocuteur de manière un peu directe, il devait l'avouer, ce dernier sembla être tenté de lui rire au nez mais il se contenta de lui sourire. Même derrière son masque, cela se remarquait songea notre protagoniste en haussant un sourcil, alors comme ça on ne lui avait guère menti...Le fameux Ninja copieur était en vérité un vrai bout-en-train lorsqu'il n'était pas face à une situation critique. Enfin, il n'allait pas l'embêter plus longtemps avec ça puisqu'il semblait également être déterminé à renoncer à la voie de la célébrité, sage décision sourit intérieurement l'Atotsugi malgré qu'il n'en laissa rien paraître sur son visage. La spontanéité n'était vraiment pas son point fort, même lorsqu'il feignait être une personne franche, son cerveau avait déjà préparé la réplique bien avant qu'il n'ouvre la bouche. Son coéquipier pour cette mission reprit la parole, sortant le jeune homme de ses songes, en lui faisant remarqué que lui avait apparemment omis de se présenter. L'héritier de la tristesse réfléchit quelques secondes avant de se rendre compte qu'en effet, il en avait oublié les manières de politesse, il avait tant été surpris, qu'on le laisse faire une mission avec un Shinobi de cette trempe alors qu'une majorité des personnes avaient des doutes - qui s'avéraient vrais - sur lui.

« Hum, je me nomme Kanashimi Atotsugi, j'ai dix-sept ans et je suis Jônin. Je ne pense pas que le reste vous intéresse, du moins, pas tant que nous ayons cette mission à effectuer Hatake-san. »

Il se tut ensuite quelques minutes afin d'observer les ravages commis par les fauteurs de trouble, décidément on le prenait vraiment pour un homme à tout faire au village. D'abord faire une démonstration de Ninjutsu à des gamins ensuite superviser leur entraînement pour la guerre et maintenant calmer des jeunes rebelles en pleine crise d'adolescence, quel vaste programme. Une fois que le programme de chacun fut exposé, ils en tirèrent une conclusion : ces jeunes bandits devaient être impérativement punis, une bonne leçon s'imposait. Kakashi semblait savoir s'y prendre avec les avortons de ce genre se disait notre protagoniste en le suivant dans la boutique complètement dévastée, cependant lui n'avait pas l'habitude d'être entouré d'indisciplinés et s'il avait dû en côtoyer, il n'avait jamais trouvé une autre solution que le rapport de force pour faire entendre raison. Le jeune homme aux cheveux ébènes se gratta l'arrière de la tête d'un air gêné, il allait d'abord voir comment se débrouillait son équipier avant d'agir afin de ne pas faire d'erreur. Il voulu faire un peu en avant quand...

« Haha ! Vous avez marché dans la moutarde imbécile ! »

Kanashimi fusilla du regard l'enfant qui devait avoir environ treize ans, quel immature songea-t-il alors que ce dernier se jeta sur lui en poussant un cri de guerre. Il composa ensuite le signe du tigre et s'exclama d'un air amusé :

« Bunshin No Jutsu ! »

La technique du clonage, c'était pitoyable ricana l'assassin de ses géniteurs, un gamin de sept ans pourrait en faire autant ! Conscient qu'il se moquait de lui, l'adolescent fronça les sourcils et tenta de lancer un assaut sur lui à l'aide de son double. D'après ce qu'il savait, ce n'était pas un clone consistant, il suffisait alors juste de lui asséner un petit coup et il disparaissait. Le Ninja de niveau supérieur ne se priva pas et enchaîna successivement un coup de genou et un coup de poing dans le ventre du clone qui disparu comme il était apparu. Le blondinet était cependant déterminé et voulu faire tomber son "adversaire" en lui lançant une bonbonne remplie de wasabi que notre protagoniste esquiva sans grande difficulté.

Mieux que cela encore, il décida d'humilier encore plus le gamin en saisissant à la dernière seconde le projectile qu'il renvoya à son envoyeur avec une petite surprise supplémentaire. De toute manière, en vue de l'état du magasin songea l'Atotsugi en regardant avec jouissance le conteneur exploser sur l'aspirant qui était maintenant recouvert de d'une épaisse sauce verte qu'il essayant de ne pas ingurgiter avec difficulté. Au bout d'un moment, il ne put s'empêcher plus longtemps de respirer et la pâte verdâtre lui rentra par les narines. Il poussa un cri digne d'un cochon que l'on égorgeait lors des processions afin de fêter un évènement important. Un petit sourire narquois naquit sur les lèvres du jeune homme alors qu'il s'approchait dangereusement du garçon aux cheveux blonds qui reculait afin qu'il ne le touche pas. A cause du wasabi, il ne pouvait plus parler mais il lui adressa de grands signes de main afin de lui faire comprendre qu'il ne voulait pas qu'il le fasse souffrir encore plus.

« Alors c'est qui l'imbécile maintenant ? »

Le dit rebelle baissa la tête et se montra lui-même du doigt. Le Jônin de la feuille esquissa un large sourire de satisfaction alors qu'il le ligotait de manière à ce qu'il ne puisse pas s'échapper. Il lui dit ensuite d'un ton presque jovial :

« Content que tu le reconnaisses, mais tu sais quoi ? Tu as de la chance que je sois en mission pour le 7e du nom parce que si je serais intervenu de mon propre gré, tu aurais plus souffert que ça de t'être payé de ma tête ouvertement. »

Au moins, cela avait eu le mérite d'être clair, il pouvait maintenant culpabiliser dans son coin en attendant que Kanashimi et son équipier s'occupe du reste des marmots qui, malgré "l'arrestation" de leurs camarades, semblaient être plus farouches, plus déterminés que jamais à faire encore plus de dégâts. Les étalages étaient maintenant complètement renversés, les pots de verres jonchaient en mille morceaux au sol tandis que les gamins papillonnaient joyeusement en lançant des shurikens afin de faire tomber des objets qui n'étaient pas à leur portée. Le Ninja médecin se mordit la lèvre inférieure, l'opération allait prendre un peu plus de temps visiblement et il ne pouvait pas laisser le captif patauger dans la sauce verte, il risquait de faire une overdose et de finir à l'Hôpital - si si... - il devait donc avoir recours à la manière forte cette fois-ci. Tout d'abord, évacuer tout ce qui avait pu rentrer dans son organisme et pour cela rien de plus simple, une grande claque dans le dos. Le coup fut douloureux mais au moins, toute la pâte était sortie de ses narines ou si ce n'était pas le cas, la plus grosse quantité.

Les rebelles avaient désormais construit une espèce de barrage qui les séparait des deux Jônins avec tout ce qu'ils avaient pu trouver dans la réserve des boutiques. Chaises, tables, pots, morceaux de métal et bien d'autres choses que le jeune homme n'osait même pas nommer. Conscient que la situation devenait un peu plus délicate , l'Atotsugi vociféra au Ninja copieur :

« Comment ça se passe de votre côté ? On force la barrière ? »
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Une jeunesse qui se rebelle ...   
 

Une jeunesse qui se rebelle ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô :: Avenue du Commerce-