« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Saeko Vs Suzumi

Hachidaïme Mizukage | Administratrice
Hachidaïme Mizukage | Administratrice



Nombre de Messages : 681
Date d'inscription : 06/04/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
101/1000  (101/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Saeko Vs Suzumi   Ven 28 Oct - 5:11
Aujourd'hui était un jour comme les autres pour moi, rien de spécial à l'horizon, le train-train quotidien ... tamponnage d'avis de missions, signature des factures des clients de notre village, rien de bien spécial. Je passais le plus claire de mon temps entre ces quatre murs assise sur ce fauteuil bien rembourré, j'essayais de bien remplir mon rôle de chef de village mais ce n'était pas tous les jours facile, ce travail ne laissait quasiment pas de temps à l'entraînement, en effet on a beau être Kage, on en demeure pas moins ninja et un ninja a toujours besoin de s'entraîner, de devenir plus puissant qu'il ne l'est afin de servir au mieux sa nation ...

Dehors il faisait assez beau, la voûte céleste était pour une fois en cette région bleue azure, chose rare dans cette partie du pays de l'Eau. Le soleil inondait de ses rayons chaud, le village de Kirigakure qui, avec le temps retrouva sa sérénité, serait-ce du grâce moi ? Je ne crois pas, cela est dû aux efforts de la population de ninja de ce village qui ont sus changer de mentalité face aux autres nations. Ils ont abandonné le fait de démontrer notre puissance au profit de la cruauté, bref, aujourd'hui il était temps que je m'entraîne pour conserver le niveau de maîtrise des arts ninja que j'ai actuellement.

Pour cela, direction l'arène du village où combattaient quasiment tout le temps des ninjas du monde entier, l'arène de Kirigakure était connue pour être le théâtre de nombreuse démonstrations de force des autres villages et bien sûr c'était en toute "amitié", du moins ce que déclarait les autres village ... j'en suis pas si sûre. Les conseillers m'ont toujours suggérer de fermer ce théâtre des horreur, mais non, pour moi ce lieu est un moyen plutôt passif de montrer la puissance du pays qu'ont fondé mes prédécesseurs. Ainsi, aujourd'hui, j'allais montrer la puissance de la Mizukage, c'est-à-dire moi-même, c'était plutôt rare de voir un chef de village se battre aussi ouvertement mais bon que dire ... j'aime les combats, j'aime me sentir forte. Et oui, depuis que je suis devenue la Huitième Mizukage, j'ai beaucoup changé, la timide et fragile Suzumi qui savait tout pardonner, à qui on faisait sans arrêts des coups bats et morte, maintenant elle laisse place à une femme forte qui ne se laisse plus marcher sur les pieds, une femme qui sévère mais juste, une femme qui sais faire preuve de compassion mais pas de trop. Je descendis de mon bureau qui se situait presque que sommet de mon manoir, je troquai mon uniforme de Kage pour ma tenue de combat, c'est-à-dire, un filet ninja recouvrant quasiment tout mon corps et par dessus celui-ci un simple haut descendant à peine jusqu'au nombril et en dessous une simple jupe violette assortie au haut. Je mis le bandeau aux quatre vaguelettes à mon front et attacha ma longue chevelure en queue de cheval basse. Je mis mes deux lames, pièces maîtresses de mon art, dans le bas de mon deux attaché par une bande de lin blanc.

Ainsi, je partis de mon bureau en demandant aux deux conseiller de me relayer pour tout ce qui est papiers administratifs et de me réserver les avis de mission importants sur un coin de mon bureau. Je descendis les innombrables marches de mes locaux, à pas plutôt rapides. L'arène n'était pas si loin de l'édifice principal du village, donc je pouvais me permettre d'y aller par les rues et cela me permettrait de montrer aux civils que je suis également présente pour eux, que je ne me terre pas dans ma tour comme l'a fait le Yondaïme. Je mis une bonne dizaine de minutes pour parvenir à l'arène, ce bâtiment imposant était en perpétuelle contradiction avec l'architecture des autres bâtisses, en effet cette arène au style spartiate a été bâtie durant la première notre nation, celle où le Conseil Spirituel régnait en maître, celle où les gens étaient aveuglé par le religion, où ils commirent des massacres au nom de la Déesse aux cheveux d'or.

Je rentrai dans l'arène, je m'inscrivis à l'accueil sous les yeux surpris de l’hôtesse d'accueil qui me souhaita bonne chance, serait-ce par respect ou par bonne foi ? Les deux m'allaient. Pas besoin de détour par les vestiaires, j'étais déjà prête, j'avais déjà fait le plein d'armes, j'avais mes lames, j'étais déjà habillée pour le combat. Je regardais le papier que m'avait donné l'hôtesse d'accueil, je portais le n°321 et je devais me battre contre le n°318, une certaine Matsuo Saeko, une guerrière d'un village encore inconnu, ce village se nomme Yami ... je ne sais même pas où est-ce qu'il se situe mais bon, c'est toujours bien de voir des jeunes talents d'autres villages. Je rentrais dans l'arène, pour l'occasion, pleins civils étaient venu voir le combat, comme quoi cet entraînement va vite tourner en prestation diplomatique.

La jeune femme se tint de devant moi, elle était en avance, elle avait un regard plutôt vide et je constatai qu'elle était également une manieuse de sabre comme moi. Ce combat risque d'être très intéressent. Je fixai la jeune femme et je dis :

- Prête ? Je ne retiendrais absolument pas mes coups, peu importe quel grade tu occupes dans ton village.

Je ne laissai même pas le temps à celle-ci de répondre, car sinon, cela va finir en discours et je ne suis pas venu en ces lieux pour faire de la diplomatie. Je voulais tester son kenjutsu, je me jetais sur elle en lui décochant plusieurs coups imprécis plutôt axés sur le buste puis au fur à mesure du corps à corps, je lui assenais des coups de plus en plus précis et dur à parer vu que j'augmentais la rapidité des coups donnés. A la fin de ce petit duel à la lame, je me reculais et je fis des mudras, chose que je fais assez rarement et je dis alors de vive voix :

- Suiton Bakushuishôha [ Vague explosive]

De ma bouche, je crachais une quantité non-négligeable d'eau, petit-à-petit ce jet d'eau se transforma en une gigantesque vague, prête à tout engloutir sur son passage mais cette technique n'était pas destinée à attaquer, elle me servais à créer une zone aqueuse pour faciliter mes technique d'élément eau, cela me ferait certainement moins consommer de chakra. La vague s'éleva et me cacha momentanément à la vue de mon adversaire, ainsi je mis doigts en position du tigre et créai un clone aqueux qui transperça le mur d'eau pour venir trancher la jeune Yamijin. Le ton du combat était lancé, et je comptais absolument pas me retenir !

_________________

~ Il faut préparer la guerre pour mieux savourer la Paix ~



Nombre de Messages : 31
Localisation : à Yami avec ses supérieurs
Nindô : Je protégerai ce village quoi qu'il arrive, touche à mes maitres et je te tue!
Date d'inscription : 23/10/2011



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Saeko Vs Suzumi   Ven 28 Oct - 6:25
Partie en voyage depuis plusieurs jours, je n'étais pas loin de Kiri, mon village natal, je n'y avais jamais remis les pieds après la fuite que ma mère avait prit en m'emportant avec elle. Je ne savais pas du tout à quoi celui ci pouvais ressembler, j'arrivais aux portes de celui ci, il faisait encore nuit noire, la brume était présente, je ne voyais presque pas devant moi. En avançant un peu je voyais quelques torches de chaque coté de moi, je les suivis et avançais doucement, je remarqua alors une auberge, je demanda une chambre et m'y installa pour le nuit, je ne voulais pas dormir une journée de plus dehors... Je m'allonge sur le lit sans prendre soin de me couvrir et je m'endors tranquillement. La nuit passa assez vite et sans le moindre problème mais le réveil fut plus que brutal, trois ninja dans ma chambre en train de me demander mon argent... Je me met à rire et je me tourne alors vers le mur:

-Barrez vous avant que je ne me fâche....

Je ne les regarde même pas, l'un d'eux pose sa main sur mon bras, je ne cherche même pas à comprendre je me tourne violemment et lui donne un coup de pied dans le ventre le faisant voler, je le regarde et vois que les deux autres se dirige vers lui afin de le ramasser, je souris alors et prends mes katana qui sont posé à coté du lit, en descendant je donne l'argent à l'aubergiste et je me dirige vers l'arène du village lentement. Je regarde tranquillement le paysage, tout semble si calme, au début je ne remarque même pas qu'il n'y a plus de brume, je ne m'en aperçois qu'au bout de 5 minutes de marche, j'admire alors chacun des bâtiments de ce village qui m'a vu naître, je le trouve magnifique, ce n'est pas un village allié mais je trouve le paysage merveilleux, n'ayant vécu que dans les montagne je dois dire que cela me change et que je ne suis pas habituée au climat doux qu'il fait ici. Je m’arrête et regarde des enfants jouer, serais je attendrie ? Non pas le moins du monde, je trouve qu'il y a mieux à faire que de jouer à cet age la... Quand j'y repense à leur age j'étais déjà en train de maîtriser des Kunai et des shuriken à la perfection. Ce village est donc faible au point de ne pas entraîner les enfants et de les laisser traîner dans les rues? Je ne trouve pas cela judicieux de leur part, je soupire commence à jouer avec les cheveux les roulant autour de mon doigt et je me dirige vers l’arène une fois arriver devant celle ci, je pousse les porte et arrive devant un comptoir, Je m'inscris et suis la charmante demoiselle qui m’emmène au vestiaire, je retire ce gros pull, et je met un t shirt moulant et un short assez court attachant mes cheveux avec mes barrettes rondes de chaque cotés, l'un est blanche l'autre est noire, symbolisant toute deux le ying et le yang. Une autre pince pour faire tenir le reste de mes cheveux à l'arrière, je renfile mes chaussures noires, les attaches bien puis sors de cet endroit, confiant un sac avec mes affaires dedans, autour de ma taille j'ai une ceinture avec diverses poches, j'y cache mes armes supplémentaires.

Je me retrouve alors aux portes de la scène, je regarde devant moi et j'entre, personne à l'horizon, je souris alors et l'on me dis que je suis à l'avance et que mon adversaire n'arrivera que dans 10minutes, je soupire alors et reste debout croisant les bras et regardant fixement devant moi me perdant dans mes pensées, réfléchissant et me disant que si c'est une personne qui utilise des justu élémentaires, je combat serais vite remporter... Lorsque mon adversaire arriva j'entendis le mot kage venant du public, je fut tout d’abord surprise puis me mis à sourire, c'était un honneur pour moi de combattre une personne si importante, elle me demanda si j'étais prête à combattre, mais quelle question... cela faisait 10minutes que je n'attendais que son arrivée et le combat qui s'en suivrait... Je n'eu le temps de lui répondre qu'elle essaya de me donner quelques coups à l'épée je sorti directement mes katana et para chacun d'entre eux en souriant, moi qui voulait de l'action et du combat j'allais en avoir! Elle se recula d'un bond d'un seul et fit des mudra, j'observais la scène et vit une grande vague se former devant mes yeux, je souris alors encore plus et la laissa faire. Regardant la vague une idée me vins en tête, je fonce alors vers la vague, et trempe mon épée dans l'eau:

Mizu Jishaku - Aimantation Aqueuse

Je reviens à ma place l'air de rien et ne bougeant plus attandant de voir ce qui va se passer, j'avais utiliser cette technique car je me doutais qu'elle userai par la suite de l'eau pour m'attaquer et que cette vague à pour but de recouvrir le stade, puis je la vit traverser la vague afin de venir m'attaquer voulant me porter un coup de face, je la regarda faire et au dernier moment je sauta:

Kogahazan- épée du tigre

Je retombe alors sur la jeune femme et lui donne un coup d'épée tellement puissant qu'il pourrait fendre n'importe quoi, je combine alors cette attaque à l'élément de l'éclair afin de porter un coup assez décisif. J'espère que ce coup est assez puissant pour la toucher, une fois le coup porter je me recule et lache un de mes sabres afin de l'envoyer sur elle par surprise, ma lame commence à faire des mouvements rapide au niveau de son ventre comme des coups mais justes fait pour blesser en surface afin de blesser l'ennemi.

Akisazame- pluie d'épée

Je la regarde et je me prépare à parer la moindre de ses attaques en position défensive, mettant mon katana devant moi et prenant un kunai pour faire de même, laissant mon katana blanc tomber à terre....

_________________
Hachidaïme Mizukage | Administratrice
Hachidaïme Mizukage | Administratrice



Nombre de Messages : 681
Date d'inscription : 06/04/2011



Passeport Ninja
Grade: Kage
Points d'Expérience:
101/1000  (101/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Saeko Vs Suzumi   Sam 29 Oct - 3:30
Je devais avouer que cette fille avait de la ressource mais pas assez pour me faire poser un genou à terre, elle quelques années de retard sur moi. En même temps qu'elle honneur aurais-je en me faisant battre par un grade en dessous du mien, si elle réussit à me battre alors elle pourra battre n'importe qui à Kirigakure, chose que je doute énormément, mais bon, pour ce combat je suis plutôt confiante.

L'air se rafraîchis d'un coup, les nuages revinrent faire leur apparition sur le village de la Brume couvrant la voûte céleste et réduisant la luminosité, la chance aurait été de mon côté si le brouillard habituel aurait fait son apparition mais manque de pot, cela n'arriva pas. Dommage. Bref, revenons au combat qui m'opposait à une Yamijin dont je ne savais pas les capacité juste qu'elle était plutôt douée en Kenjutsu, la preuve elle para aisément les coups que je lui avait donnés, certes imprécis, mais avec assez de force pour terminer ce combat à cause de blessures graves. Puis même c'était autant mieux que le combat ne s'arrête pas maintenant, j'aimais que mes adversaires me tiennent tête, cela me donnera plus de plaisir de voir leur corps gisant sur le sol, écrasé face à la puissance de notre nation ... enfin je m'égare.

Suite à mon attaque suiton, la jeune femme trempa sa lame dans l'eau, je ne savais pas pourquoi, je me demandais ce qu'elle avait derrière la tête. Quand mon clone aqueux transperça la grande vague que j'avais créée, je vis [ avec le clone] la jeune femme attendre que je sois assez proche d'elle pour enfin riposter, au dernier moment, elle bondit en l'air et retomba son katana en avant pour tenter de fendre mon clone en deux. Derrière la vague qui terminait de s'étendre je fis un sourire, ma petite diversion avait parfaitement fonctionné, elle n'y avait vu que du feu, mais quelle petite fille incrédule, jamais une maîtresse en Kenjutsu attaquerais de face une personne étant dotée d'un don extraordinaire dans cette discipline. Elle retomba sur mon clone, quand à moi je fis des mudras pour augmenter la résistance de mon clone en doublant le volume d'eau utilisé pour toujours faire croire à mon adversaire que j'utilisais une substitution aqueuse ... mais non moi j'étais toujours cachée derrière la vague.

-Koghazan. [ Pluie d'épée]

Elle fendit le crâne de mon clone qui se séparait en deux et se recomposa en eau aussi vite. Apparemment, le jeune femme n'en avait pas fini avec moi ; elle eût un geste de recule et puis lança son arme pour m'avoir "par suprise", c'était une véritable pluie de lames qui s'abattait sur mon clone, heureusement que je n'étais pas là dessous car je crois qu'avec une telle technique je me serais fait blessée enfin bref ... je tendis mon épée [ le vrai moi] et avec une voix toute basse je dis :

- Suijikkaï ... [Saint Commandement Aqueux]

Je concentrais la pression et le volume d'eau dans le clone pour avoir une jolie explosion capable d'emporter au loin cette jeune manieuse de sabre, couplée à une nouvelle vague, cette combinaison d'attaque aqueuse pourrait me laisser le champs libre pour véritablement attaquer. Une fois que la pression et le volume était suffisant à l'intérieur du clone, je le fit éclater, le trop-plein d'eau explosa, la pression se libéra pour laisser place à un véritable torrent, quand à moi , la vague étant fini, je tendit Uzuheki et d'une voix haute je dis :

-Suijikkaï ...

Une boule d'eau se forma au bout de mon katana et celle-ci se relâcha pour laisser place à une grande vague qui déferla sur ma chère adversaire pour l'emporter contre le mur de l'arène. Contre une telle masse aqueuse, "la surprise de l'explosion", je pense que mon adversaire ne peut pas faire grand chose mis à part le fait de fondre dans la masse d'eau. Je tendis Kazuheki, mon épée gauche et sans faire aucun mudras, je dis alors :

-Raïjikkaï ...

Un grand éclair électrifia la zone de combat qui était recouverte d'eau pour mieux griller mon adversaire, face une telle combinaison d'attaque, je doute qu'elle puisse en ressortir indemne. Je me mis sur mes garde, attendant le moindre riposte, en conviant Uzuheki et Kazuheki de m'indiquer si celle-ci m'attaque par derrière où si cette femme se dissimule quelque part.

[ désolé petit post ...]

_________________

~ Il faut préparer la guerre pour mieux savourer la Paix ~
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: Saeko Vs Suzumi   
 

Saeko Vs Suzumi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Arène :: Duels-