« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 La brutalité se dissipe, la subtilité se condense...




Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: La brutalité se dissipe, la subtilité se condense...    Mer 27 Juil - 12:13
トンボ ~ [La libellule]

La grande guerre était proche, très proche. Konoha allait bouger et se réveiller. La feuille devait tomber de l'arbre pour s'écrouler de toute sa splendeur sur ses adversaires. Les préparatifs étaient en grande partie achevés, il ne restait plus qu'à attendre le jour J pour débuter les hostilités. A l'horizon, le soleil se levait avec difficulté, son poids ardent mettant du temps à poursuivre son ascension dans la voute céleste. Illuminant d'une lueur singulière les nombreux quartiers de Konohagakure no satô, l'astre divin émergeait des ténèbres. Le Hokage faisait de même. Sortant d'un court sommeil agité, il quitta en moins d'une demi-heure son domicile pour continuer son boulot. Les matinées à la veille de la guerre étaient étrangement différentes l'une de l'autre, de par leur contenu. Tantôt il devait accueillir le Daimyô du feu pour discuter des risques de représailles d'antagonistes imprévisibles, tantôt il devait s'entretenir avec les senseïs des équipes de Genin pour répartir les tâches. Alors qu'hier il avait discuter avec le directeur de l'académie ninja de Konoha, aujourd'hui notre protagoniste devait bouger. En effet, en consultant une carte, on pouvait remarquer que le pays des geysers était situé entre deux puissances militaires désormais ennemies. Konoha au Sud, Kumo au Nord. Une guerre inévitable les forçant à s'affronter, même si une résistance semblait s'être organisé dans les terres montagneuses du pays du tonnerre.

Devant les portes de Konoha, Yozo était accompagné d'Ichigo Akimichi et d'Asshu Hyûga. Ses deux gardes du corps devaient l'accompagner en cette journée nuageuse jusqu'à Kanketsusen no kuni pour s'entretenir avec le chef local. Ainsi, le Hokage, toujours vêtu de son kimono noir et de son naginata accroché à son dos et attaché avec son obi blanc se mit en route, escorté par un fin personnage contrastant avec le gargantuesque shinobi à ses côtés. Conscients du risque d'être pris dans une embuscade tendue par d'éventuels mercenaires cherchant à livrer le trio de Konoha à leurs ennemis, notre protagoniste donna le signal d'un geste souple de la main et les trois hommes s'en allèrent. A vive allure, ils se laissèrent embarquer dans le vent qui les porta avec eux vers leur destination. Un air concentré s'affichait sur le visage de Yozo. La mort de ses parents, sa relation particulière avec la Hachidaïme Mizukage, les alliances qui s'enchaînaient... tout cela allait bien trop vite à son goût. Il devait donc rester fixé sur son objectif principal. Cap au Nord, ils allaient devoir traverser la grande forêt du pays du feu avant de pouvoir franchir les frontières séparant Hi no kuni de Kantetsusen no kuni.

Le voyage devait durer plusieurs jours, raison pour laquelle Ichigo portait derrière lui un sac massif, aux proportions normales par rapport à son corps, contenant des provisions ainsi que de quoi camper dans un endroit adéquat. La première nuit se fit sans accroche. Asshu écoutait les histoires d'Ichigo, enchaînant anecdote sur anecdote de son passé avec l'équipe quatre comprenant Yozo, le défunt Shojirô et l'Akimichi lui-même. Le membre du clan des corpulents ninjas de Konoha avait toujours le sourire aux lèvres en racontant ses histoires. Avec lui, quand il parlait, on avait l'impression de camper entre amis, de revenir dans notre enfance. Ichigo était resté bloqué dans son enfance, et finalement, on ne pouvait qu'apprécier ce fait. Il était bon de revenir dans son passé, sans douleurs, sans mauvais souvenirs, à voir la vie autrement. Asshu, qui était devenu un excellent ninja de l'unité ANBU, de par son sang-froid et son manque d'implications sentimentales, avait du mal à se sentir bien. Pour faire, Yozo proposa à ce dernier de raconter son histoire.

Asshu était donc un fier membre du clan Hyûga. Né dans la branche secondaire dîte de la Bunke, son devoir était de protéger ceux de la branche principale, la Soke. A la manière de son cousin Neji, il travailla dur pour que le Jûkken n'est plus aucun secret pour lui. Ignorant la douleur, poursuivant dans la voie du Poing Souple, il acquit à un jeune âge le Byakugan, preuve qu'il était prédestiné à un grand avenir. Ninja précoce, il enchaîna les promotions à un jeune âge. Il n'avait pas dépassé la maturité que déjà il avait atteint le grade de Jônin. Après quoi, il travailla dur, au point d'intégrer la section de l'ANBU. Lui qui rêvait de se séparer de sa famille et des soucis entre Bunke et Soke, son souhait fut exaucé, grâce à sa puissance. Il changea d'identité, devint un pion au service du Hokage avant de devoir tomber sur le Rokudaïme Hokage. La première nuitée se conclut dans un premier sourire d'Asshu, qui reprenait goût à la vie. D'une traîte de saké, il promit d'essayer de faire de son mieux. Désormais, étant un garde du corps de Yozo, Asshu allait devoir renoncer à son poste d'ANBU pour se fondre parmi les civils.

La nuit fut de courte durée, cependant, le temps était clément, idéal pour se lever du bon pied. Un air frais réveilla en douceur le trio de Konoha, qui en quelques minutes, étaient d'ores et déjà prêts à reprendre la route. Une fois habillé, débarbouillé de leur nuit légèrement arrosé et le ventre plein, les trois hommes plièrent bagages. La prochaine pause se ferait au cœur du pays des geysers. En effet, l'escouade de Konoha n'allait pas tarder à arriver à la frontière entre Hi et Kantetsusen no kuni, moment crucial de cette "mission". L'intervention d'adversaires était toujours à prévoir à ce type d'instant, et ce fut pourquoi Yozo organisa l'équipe de façon conséquente à la situation. Ichigo serait donc devant, son corps robuste habitué à subir de violentes explosions ou des assauts de face. En réaction, il saurait contrer comme il se doit avec ses techniques du clan Akimichi, aussi puissante que massive. Derrière lui, Yozo assurerait ses arrières, jouant l'intermédiaire puisqu'Asshu était derrière lui également. Avec ses techniques médicales, il pouvait intervenir aussi bien d'un côté que de l'autre. Le Hyûga pouvait quant à lui anticiper toute attaque surprise via son Byakugan qui en un rien de temps serait capable d'intercepter un groupe de déserteurs. Comme toujours, notre protagoniste savait s'organiser quand besoin était.

Poursuivant sur le littoral, où la forêt se mêlait aux côtés d'une plage de sable fin, le trio de Konoha fit le chemin sur le sable. Asshu était aux aguets, raison pour laquelle le trio avança en marchant sur la plage. D'habitude, il aurait été probable que des makibishis soient posés sous le sable pour ralentir la progression des ninjas du village caché de la feuille. Mais il n'en était rien de tel, le Byakugan d'Asshu ayant sondé chaque parcelle de sable de cette plage paisible. Les vagues venaient s'échouer lentement contre le bord, leur doux fracas apaisant les passants comme un carillon de temple. Néanmoins, Yozo, Ichigo ainsi qu'Asshu restèrent concentrés sur le moindre bruit anormal. Tous étaient prêt à réagir. Tout à coup, le sol trembla. L'onde de choc se dirigea à toute allure vers les trois shinobis qui étaient sur le qui-vive, la main posé sur une arme. Un ninjatô pour Asshu, le naginata pour Yozo, et un simple kunaï pour Ichigo. Soudain, du sable émergea une bonne vingtaine de personnages, tous identiques. C'étaient des clones. A en juger par la façon dont ils étaient arrivés, il n'y avait aucun doute sur leur nature: des clones de Doton. Venu via une technique de déplacement sous-terrain, ils venaient tous se jeter sur l'équipe de Konoha.
    « Ichigo, prépare toi à faire le ménage. »
    « Compris Yozo-san ! »



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: La brutalité se dissipe, la subtilité se condense...    Mar 16 Aoû - 7:46
Yozo, Ichigo et Asshu, venaient à l'instant d'être confronté à une horde de clones. Ils venaient de dépasser la frontière entre le pays du feu et celui des geysers. Pourtant bien préparé, ils étaient d'ores et déjà confrontés à un obstacle. Sur une plage, leurs adversaires étaient tous arrivés par surprise en passant dans le sol via une technique Doton. Les clones, fait par ailleurs de l'affinité de la terre. Puis, ils se mirent à encercler le groupe de ninjas du village caché de la feuille, afin de les empêcher de fuir. De toute façon, ce n'était pas dans les intentions du Hoshikuma de partir aussi vite. Il esquissa un léger sourire cynique et demanda à Ichigo de se préparer. Le grand costaud du clan Akimichi se mit devant son supérieur et grand ami d'enfance et composa des signes incantatoires. Tout d'abord, il fit un mûdra activant le Baika no jutsu. Son corps enfla et prit du volume. Avant d'activer la technique qui n'allait pas tarder à suivre, il frappa de ses deux paumes le sol composé de sable. L'onde de choc créé souleva un voile de poussière brunâtre qui le dissimula un instant de ses adversaires. Pas même Yozo ne pouvait le voir. Asshu lui était trop occupé à repousser quelques clones qui s'approchaient de trop près. Utilisant la technique du Poing Souple, il frappait avec précision et dextérité un point sensible de son opposant et le faisait reculer d'un mètre avant qu'une gerbe de boue ne remplace l'assaillant touché. Puis soudain, Ichigo chargea. Le brouillard de sable se leva tant la puissance du coup qu'il préparait balaya ce voile de sable. Roulé en boule, le membre du clan Akimichi venait de lancer la technique du boulet humain. Une terrible masse musculaire et graisseuse de forme sphérique vint alors écraser les un quart des adversaires présent autour de nos protagonistes. Avançant tout d'abord en ligne droite, le Jônin réduisit sa vitesse pour pouvoir manœuvrer et revenir en arrière pour achever les derniers présents.

Essoufflé par sa technique, Ichigo annula son jutsu et revint au centre de la zone d'affrontement où Yozo commençait également à se battre. Armé de son naginata, il repoussait tout comme Asshu les clones s'avançant vélocement vers lui. Il transperçait d'abord le plus rapide des vagues d'assaut, puis retirant le bout pointu de la plus grosse des lames de son arme, il reculait d'un pas pour donner un coup horizontal et vaste du manche afin de repousser une grande partie des opposants. Il répétait ensuite l'opération, variant de temps en temps ses coups pour ne pas paraître prévisible, avant qu'une fois que les envahisseurs soient détruits en majorité, il ne compose les mûdras du Mizuten'tai no Ame. Étonné, Asshu ne comprenait pas pourquoi son maître utilisait ce jutsu aussi puissant pour le peu de clones de terre restant. Mais lorsqu'il vit que sur les trois cubes créé, Yozo en chevaucha un dans les airs et se servit des deux autres pour détruire les clones au sol. Suite à cela, le membre du clan Hyûga utilisa ses yeux blancs pour localiser le créateur de la technique.
    « Yozo-sama, trois présences localisés à dix heures, dans la forêt ! »
Sur les trois silhouettes, le chakra de l'une d'être elle était identique à celui contenu dans les clones de boue. Les deux autres semblaient posséder apparemment un chakra bien supérieur à celui ayant appelé la horde de clones Doton, ce qui pourtant était signe d'un puissant chakra. Survolant donc les bois sur un cube d'eau, Yozo débusqua le trio adverse et lança ses deux autres cubes aqueux sur le groupe. Seul le ninja maniant le Doton fut touché, et ses deux bras furent bloqués par le Mizuten'tai no ame de Yozo. Cette fois-ci, les cubes ne comprimèrent pas le corps de la victime. Au contraire, le Hokage, suite à son entraînement à la Kiba no toshi, avait une idée en tête. Il avait diminué la pression de l'eau au sein de ses deux projectiles géométriques pour capturer les bras à l'intérieur. Après quoi, Yozo se concentra et d'un mûdra, il comprima de plus belle ses cubes aqueux, le volume se réduisant et la pression de l'eau augmentant rapidement. Cette brusque augmentation eut pour effet de broyer les bras du ninja adverse, dont le sang colora les cubes aqueux en rouge. L'homme hurla, tandis que ses os craquèrent sous la pression énorme. Il était désormais incapable de créer des techniques et de s'en servir contre notre protagoniste.

L'un des deux shinobis restants pris la fuite, sa vitesse empêchant Yozo de le suivre. Aucune lâcheté envers ses coéquipiers dans son geste, juste un arrangement stratégique avec ces derniers. Le dernier adversaire en état de se battre restant avec un regard étrange. A vrai dire, il était bien trop calme. Il était en mauvaise posture, Yozo le dominant en puissance, en supériorité numérique avec le soutien d'Ichigo qui arrivait vers lui aux côtés d'Asshu Hyûga. Et pourtant, il semblait ignorer tous ces désavantages. Même lorsque Yozo lui lança un regard bluffeur, il ne réagit pas. On aurait dit qu'il attendait le bon moment pour attaquer. Et justement, alors que le Hoshikuma commença à dégainer son naginata en direction de la gorge de l'inconnu, ce dernier recula et dans une voix étrange, il déclara quelques mots dans une langue totalement inconnue du Rokudaïme Hokage.

Stratégie visant à déstabiliser son adversaire, ou bien Genjutsu ? L'homme cagoulé par des draps s'enroulant autour de son visage était un mystère complexe que pas même notre héros ne saurait décrypter. Il ne lisait aucune émotion dans ce regard, aucun mouvement pouvant montrer de la colère ni de l'anxiété. A la place, il posa ses deux paumes au sol, se mordit la langue pour faire tomber quelques gouttes de sang qui n'eurent même pas le temps de venir tâcher les dextres du shinobi. A la place, une sphère de chakra violette se forma autour des gouttelettes écarlates et un sceau se dessina autour de la boule d'énergie. Reconnaissant en partie le rituel du Kuchiyose no jutsu, Yozo se méfia et recula aussitôt. Afin de contrer le jutsu de son adversaire, il ralentit ses préparatifs en lançant son troisième et dernier cube aqueux et prépara également un Kuchiyose no jutsu. Il n'eut pas le temps de retomber au sol que sa main couverte au pouce de sang invoqua un grand panache de fumée qui fit apparaître Aku. En face, l'invocation parvint à être appelé également. La fumée blanchâtre qui entourait Aku fut alors balayé par une onde de choc d'une puissance inouïe. Le Kuchiyose de l'inconnu, qui venait de périr de la perte énorme de chakra, était une chose que Yozo ne pouvait décrire.

Spoiler:
 

La créature, à peine plus grande qu'Aku, possédait un physique étrange. En le regardant, une sensation pire que la mort nous envahissait. La peur grandissait et la terreur faisait trembler chaque membre. Yozo avait l'impression que son âme n'était que poussière au vent devant ce monstre. Aku quant à lui, fier pseudo-Empereur des Ténèbres, et surtout Lémure, n'hésita pas à vouloir empaler la créature avec ses cornes. L'invocation à la tête de céphalopode lâcha un cri qui se perdura dans l'infinité du temps, et Yozo s'évanouit. Quant à Aku, ce dernier lutta contre le Kuchiyose, mettant corps et âme dans la bataille. Il se sentait fier d'avoir un adversaire de valeur, et puissant d'être le seul capable de lutter contre ce dernier.

Un combat insoutenable se fit entre les deux créatures venues d'une autre dimension. Chacun de leur coup était aussi puissant que le tonnerre. Aucun des deux ne souhaitait abandonner. Aku avait des égratignures, des plaies sur son visage et ses bras, néanmoins, il pouvait encore en découdre face à son adversaire au physique abominable. L'horreur cosmique quant à elle, semblait restait paisible, dans son existence singulière. Elle renvoyait machinalement chaque coup que le Lémure lui donnait, et ne souffrait pas quand elle en recevait. Ichigo et Asshu, voyant qu'ils étaient contraints de fuir le duel, repartirent vers le point de rendez-vous, abandonnant Yozo. Il était inutile pour eux de s'attarder plus longtemps dans le duel entre les deux puissances démoniaques. Ils devaient donc partir au plus vite, au cas où ils risquaient de mettre leur vie en danger en restant sur le champ de bataille. Asshu fut suivi alors par Ichigo, qui était un peu mal à l'aise de devoir abandonner Yozo. Ils avaient été averti par ce dernier, qui leur avait dit: " Si jamais une telle situation venait à arriver, ne vous inquiétez pas pour moi et ne rebroussez pas chemin, je saurais m'en sortir. Et puis de toute façon, le Conseil pourra toujours trouver un meilleur Hokage que moi !" Laissant donc derrière eux leur propre chef, l'Akimichi et le Hyûga se précipitèrent vers un point plus sécurisé pour espérer retrouver ensuite Yozo.

Au même moment, Aku lança une énième attaque sur la créature aux airs de chimère qui cette fois-ci, changea son regard abominable. Le monstre poussa un hurlement mêlant des sonorités assonantes et alors que le poing d'Aku allait percuter l'abdomen de l'horreur cosmique, une onde de chakra entoura le poing de Aku. Les yeux de la créature adverse venaient tout juste de s'ouvrir, pour laisser apparaître un regard terrifiant. Progressivement, une gangue de chakra mauve clair recouvrit le corps du Lémure démoniaque. Un rayon de chakra séparant les deux entités, ke Kuchiyose du défunt prit la parole. Sa voix raisonna à travers toute la zone, et ses paroles étaient un flot continu d'incompréhension, digne de son physique. Tout à coup, les deux invocations disparurent, dans une vaste explosion sonore. Aku était perdu à jamais, dans un monde que toutes les lois de la physique semblait ignorer. Son corps était condamné à subir un châtiment que même la douleur ne peut égaler. Son jugement avait été fait par une entité onirique et cosmique. Il avait causé du mal au monde, et ne pouvant se repentir, sa sentence avait été intransigeante. Le trio de ninjas qu'avaient rencontrés celui de Konoha avait apparemment réussi leur marché avec l'Alliance des ténèbres: annihiler l'invocation gargantuesque du Rokudaïme Hokage, au péril de leur vie.
________________
Les heures étaient passées et finalement, Yozo s'était réveillé, en terre inconnue. Mais où donc avait bien pu passer notre protagoniste ? A vrai dire, lorsqu'il ouvrit les yeux, il resta bouche bée. Devant lui, un paysage nouveau, composé de grandes sources d'eau, que la lumière éclairait avec splendeur. Les rayons du soleil, filtrés par le feuillage de grands arbres, rayonnait également sur des rochers paisibles. Le Hoshikuma se leva à moitié, et alors qu'il se frottait la tête pour reprendre connaissance, il entendit une voix parler devant lui:
    « Bienvenue étranger à la Forêt de la Sérénité, domaine du grand roi des libellules ! »



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: La brutalité se dissipe, la subtilité se condense...    Sam 17 Sep - 13:34
Cela faisait un moment que Yozo était inconscient. Couché dans un tas de feuilles mortes, il se reposait d'un lourd combat contre un trio de ninjas inconnus, venus très certainement à sa rencontre dans le but de l'éliminer. Konoha était ennemie avec de nombreux acteurs mondiaux, tels qu'Ame, Kumo, Yami ou bien encore la tristement célèbre Akatsuki, et supprimer le dirigeant militaire de ce village serait un bon point pour ces puissances hostiles. Même s'il s'était fait accompagner de deux gardes, un ancien camarade de son ancienne équipe, Ichigo Akimichi et un membre de l'unité spéciale ANBU, un Hyûga répondant au nom de code de Asshu, le risque de devoir subir de lourds dommages n'était pas à écarter. Et la rencontre inattendue avec ces trois hommes ayant barrés la route du Hokage et de son escorte en était un bon exemple. Toujours inconscient, le Rokudaïme Hokage se rappelait intérieurement et de façon floue son affrontement avec l'homme étrange. Même lorsqu'il semblait en mauvaise posture, que ce soit en rapport de force ou numérique, il n'avait pas cédé à l'abandon ou la peur. Au contraire, il avait fait appel à une invocation qui n'avait rien à voir avec ce que Yozo aurait pu voir dans sa carrière.

Il avait cru mourir lors de l'apparition de ce monstre, et pourtant, le voici encore en vie. Face à cette masse extraordinaire de chair et d'horreur, tout semblait clair pour le ninja, qui voyait sa propre mort dans les yeux de la bête. Il n'y avait que cette issue là, selon le point de vue de l'invocateur de l'Empereur des ténèbres. Au moment fatidique, où la Faucheuse devait séparer son âme de son enveloppe charnelle, ce fut une toute autre configuration qui eut lieu, l'invocation adverse disparaissant avec Aku, lémurien maudit. Il était ainsi épargné d'un voyage sans retour dans le monde inférieur, un monde où les failles du monde terrestre règnent en maître au milieu de pluies de flammes. Il ne croyait pas au destin, qui l'avait maintenu en vie jusqu'à la réalisation d'un but précis. Yozo était un homme rationnel, qui n'accordait aucun intérêt à une force mystique ayant pu lui sauver la vie. Néanmoins, il savait que sa force, sa détermination, et sa puissance, lui avait permis de ne pas tomber. Ou du moins, il l'admettait, sans vraiment chercher à comprendre. Non pas qu'il ne comptait pas sur ses capacités, seulement qu'il préférait donner une explication plus logique à sa survie.

Lorsque le moment où la lumière vint envahir ses deux yeux, il fut rapidemment ébloui. D'une part, par ce retour à la vie, auquel il ne pensait en aucun cas avoir à faire. Mais aussi, devant un spectacle assez inhabituel. Autour de lui, une verdure très présente, avec de grands arbres, dont la cime semblait chatouiller la voute céleste. Ça, c'était cette forêt qui bordait la grande plaine qu'un individu plutôt étrange avait décrit comme "Forêt de la Sérénité". Un espace baigné d'une douce lumière, éclairant des rochers à l'aspect lisse et radieux, où la lumière se réfléchit. Quelques buissons entourant ses monolithes, et surtout, une vaste étendue d'eau. L'onde était peu profonde, mais d'une pureté sans égal. Yozo était bien au pays des sources chaudes, néanmoins, il ne sentait pas une certaine chaleur dans le lieu, mais plutôt une fraîcheur agréable, se couplant à une douce brise. Le petit être qui avait contribué à son réveil, après ses quelques mots, le fit se diriger vers le point d'eau afin de se rafraîchir. Le Hokage, un peu méfiant, mais aussi assez respectueux de cet endroit sous la tutelle de Mère Nature, ou plutôt de ce fameux roi des libellules, plongea sa paume dans le liquide sain, et à genoux, il s'humidifia le visage. Sans pour autant disposer d'une quelconque magie, l'eau semblait donner à Yozo plus de lucidité; apaisé, il se releva avec une calme plénitude.
    « Elle est parfaite, n'est-ce pas ? Cette eau est l'un des éléments primordiaux de cette contrée, nous tâchons donc de prendre soin de la mare qui se trouve devant toi. »
    « Qui es-tu ?! Et qu'est-ce que je fais ici ? »
    Ah oui... c'est vrai, j'ai oublié de me présenter, quel impoli je fais ! Je suis donc Utonbe, valet et serviteur de notre grand maître. Et ce dernier m'envoie pour t'amener à lui, il a besoin de te parler. Il est rare pour un humain de se retrouver dans la Forêt de la Sérénité, et ce fait suscite à chaque fois l'intérêt le Roi des Libellules. Je pense qu'il sera plus apte à expliquer les circonstances de ta venue, mieux que moi.
    Je comprends... et bien sur ce, guide-moi jusqu'à ton maître !


EN COURS !
Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: La brutalité se dissipe, la subtilité se condense...    
 

La brutalité se dissipe, la subtilité se condense...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Autres Lieux :: Yu no kuni - Pays des Sources Chaudes-