« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Mission D - Les soins du Genin




Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Mission D - Les soins du Genin   Mer 20 Juil - 19:02
~ [Le début]

Quelques jours après sa mission de rang D en équipe, Yozo poursuivit ses études en médecine. Lorsque l'équipe numéro quatre de Konoha rentra au village, Yozo suivit Shojiro, jouant les chefs, afin de s'occuper du rapport de mission. Le ninja de la famille Akayuki déclara que la mission, malgré quelques difficultés, s'était déroulée avec succès. Honteux de sa faiblesse, en échouant notamment dans l'utilisation d'un de ses trois jutsus, notre protagoniste s'isola le restant des jours libres pour étudier d'arrache-pied. Un examen n'allait pas tarder à avoir lieu, demandant à l'Eiseinin en formation de grands moments d'études. Cette révision n'allait pas se faire dans la simplicité, car en plus de cela le Hoshikuma se devait de travailler sa forme physique. Sa croissance lui donnait une certaine taille, mais pas les muscles nécessaires pour parvenir à accomplir comme prévu les missions qui lui étaient imposées. C'est ainsi que chaque soir, le fils de paysans, incapable de se fier à quiconque d'autre que lui-même, se donnait un entraînement difficile, sa sueur dégoulinant de son front au rythme de sa respiration haletante. Malgré ces entraînements acharnés, Yozo s'étalait au sol au bout de seulement quelques minutes. Son endurance ne lui permettait pas de combiner missions le jour et entraînement draconien le soir. Néanmoins, alors que les échecs se suivaient, le ninja venu de la campagne n'abandonnait pas pour autant. Pour un garçon de douze ans, il avait la détermination et le savoir d'un homme qui faisait le double de son âge actuel. Cependant, sa volonté n'avait rien d'un enfant capricieux, d'un jeune homme au tempérament fougueux, ou d'un vieillard intrépide. Depuis son jeune âge, sa maladie le privant de la joie de vivre l'avait forcé à développer un mental d'acier. Pour lutter contre l'absence de reconforts chaleureux, de fraîcheur relaxante, il s'était juré d'attendre le bon moment pour s'épanouir au grand jour une fois le moment venu.

Plongé dans ses bouquins d'anatomie, le Hoshikuma étudiait encore au petit matin les entrailles du corps humain. D'ici la fin de la semaine, son examen allait avoir lieu et notre protagoniste ne pouvait se permettre un instant de repos dans un moment aussi fatidique. Il s'était couché tard, et s'était levé tôt. Même si sa détermination était sans faille, son corps n'allait pas pouvoir tenir le rythme que son esprit suivait ardemment. A l'instant où l'on toqua soudainement à la porte, la fatigue commençait déjà à envahir le jeune shinobi. Ses yeux montraient des signes d'épuisement, tant ils étaient lourds. Le Genin prit un marque-page et le déposa au centre des deux pages de son livre, avant de se lever et de se diriger à l'entrée de son petit appartement situé dans l'académie médicale. En ouvrant la porte, il constata la présence de Shojirô, parchemin en main. Aucun son ne sortit de sa bouche, que déjà Yozo imaginait le scénario. Il était convoqué pour une mission, et au vu de son niveau actuel, il ne pouvait s'agir que d'une mission de rang D. Et les pensées du Hoshikuma prirent vite vie, Shojiro déclarant:
    « Yozo-san, t'as été convoqué en mission avec moi. C'est une mission de rang D qui consiste à aller s'occuper de soigner un couple d'éleveurs. Ca sera facile d'aller chez eux, vu qu'ils habitent pas loin de là on est allé faire notre dernière mission, tu te souviens ? »
    « Oui Shojirô-san ... mais dis-moi, Ichigo n'est pas avec nous ? »
    « Pas cette fois-ci. L'équipe quatre n'agira pas au complet pour cette mission. Ichigo a été réquisitionné par son père pour toute la journée. Apparemment, il veut lui apprendre une nouvelle technique. Mais trêves de bavardage, on doit partir maintenant. Tu es prêt ? »
    « Attend-moi dehors. Dans cinq minutes, je serai prêt à partir, laisse-moi juste le temps d'emporter quelques affaires. »
    « D'accord, mais dépêche-toi alors. »
Lorsqu'Ichigo n'était pas là, l'ambiance était tout de suite beaucoup plus froide. Yozo n'était pas vraiment social, et Shojirô trouvait encore Yozo faible. L'Akayuki voulait devenir un grand ninja et avec le boulet de Hoshikuma qu'il devait trainer dans son équipe, la tâche ne semblait pas facile. Pourtant Shojirô semblait assez sympathique, mais Yozo ne voulait voir que chez l'Akayuki sa part d'orgueil et d'avidité de puissance. Les deux Genins n'étaient pas néanmoins différents l'un de l'autre; à la seule différence de l'écart de force entre l'Akayuki et le Hoshikuma. Le chef de l'équipe se colla contre le cadre de la porte, à l'extérieur, pendant que son équipier de mission préparait ses affaires. Dans un petit sac, il prit quelques bandages, des produits antiseptiques afin de désinfecter d'éventuelles plaies, un désinfectant et dans un petit coffret, ses instruments chirurgicaux très précieux. Yozo les avait reçu pour son douzième anniversaire, offerts dans la boite par son professeur de l'académie, et faute de moyens, il conservait et entretenait soigneusement ses outils, de peur de les casser et de devoir en acheter de nouveaux.

Son sac fait, il le mit derrière son épaule droite et rangeant quelques affaires qui trainaient ici et là dans son passage, il sortit de son petit appartement et le ferma à clé. Puis il suivit sans rien dire Shojirô. Il quittèrent respectivement l'académie ninja médicale, Konoha, la périphérie du village, puis la forêt de Konoha. Les mots que s'échangèrent les deux Genins furent brefs, et à aucun moment il n'y avait une once d'amitié dans leurs paroles, juste des interrogations techniques, sur l'heure où des détails sur la mission. Cette journée était à peu près similaire à celle du jour où Yozo avait accompli sa mission. Un léger vent chaud soufflait dans la zone, des nuages légers et blanchâtres couvrant la voute céleste haut dans le ciel et en sous-effectif. Quant au soleil, il brillait toujours d'une lueur ardente, la brise ainsi que des nuages le couvrant ne pouvant que faire du bien aux passants. Une heure de route plus tard, les deux enfants étaient arrivés à destination. A la manière du cabanon des deux riziculteurs, les deux fermiers possédaient une petite maison, assez sobre, où une grange se collait à cette dernière. Plus haute, un petit peu plus grande, elle accueillait diverses bêtes que le Hoshikuma ne préférait pas rencontrer.

En faisant la rencontre des deux éleveurs, le Yozo examina le couple. La femme présentait quelques plaies au bras gauche, avec des éclats de verre, du à une chute sur la fenêtre. Rien de très grave, comme l'expliquait l'objectif de mission présent dans un petit parchemin que Shojirô avait déroulé en cours de route pour le montrer à son équipier. En retrait, l'Akayuki laissa procéder Yozo à ses occupations de médecin. Il prit de l'antiseptique afin de détruire des micro-organismes pathogènes et l'appliqua le long du bras parsemé de plaies. Elles étaient minces, du à un objet pointu et tranchant. Ignorant la nature de l'arme ayant blessé la femme, car il ne s'agissait pas de son travail à l'heure actuelle, l'apprenti-Eiseinin posa sa paume droite juste au-dessus du bras de la blessée. Il concentra ensuite son chakra médical dans sa dextre, et comme il l'avait appris à l'académie médical de Konoha, il dirigea le flux d'énergie verte dans les plaies. Le Shôsen no jutsu en était à son stade le plus basique chez Yozo, c'est-à-dire la réparation de blessures légères. Le chakra Irou répara ainsi les blessures superficielles de la femme. Le Hoshikuma ne s'attarda pas sur le visage anodin de la fermière, qui bronchait à cause des produits désinfectants et aussi du fait de la douleur occasionnée par la chair se refermant. Yozo souhaitait rester professionnel, en se focalisant exclusivement sur la raison de sa venue.

Quant à Shojirô, ce dernier souhaitait toujours aller plus loin que ce que lui demandait la mission. Afin de s'attribuer des mérites, il interrogea le couple d'éleveurs afin de connaître l'identité de leur agresseur. Yozo s'occupant de soigner la femme, Shojirô décida donc de s'entretenir avec l'homme. Malgré son bas âge, il conversa avec le blessé au bras et à l'épaule avec une certaine maturité dans ses paroles. Au cours de la conversation, l'Akayuki put comprendre que l'agresseur s'était infiltré dans la nuit à l'intérieur du domicile des pauvres fermiers. Le manque de richesse des deux éleveurs troublait les intentions de cet homme dont l'obscurité nocturne empêchait une identification complète. Dans l'agitation créé par l'arrivée de l'homme dans la maison, le fermier se souvint d'une silhouette assez grande, musclée. Vêtue de noire, l'homme portait avec lui un kunaï dont le bout était courbé; sa maîtrise de la dague s'arrêtait apparemment à des coups basiques mais brutaux, à en juger par la profondeur des plaies marqués par une précision assez limitée. Changeant de blessé, Yozo s'occupa de l'homme qui laissa sa femme sous l'interrogatoire précis de Shojirô.

Dans sa famille, les Akayukis étaient des Chûnins ou des Jônins respectueux dans le village de Konoha. Assez peu nombreux, ils obéissaient fièrement aux ordres du Sandaïme Hokage. Shojirô souhaitait dépasser ce stade pour faire de sa petite famille un clan puissant, bien plus connu que les Hyûgas, bien plus puissant que les Uchihas. Le nindô de Shojirô était tout simplement que son clan soit reconnu de tous. Cela se voyait, dans son regard et dans sa gestuelle. Un ardent désir de voir son clan au-dessus des autres crépitait dans son âme. Mais au final, Yozo ainsi que les deux blessés étaient trop faibles, du moins pour le moment dans le cas du Hoshikuma, pour le remarquer. Trop occupée à résorber les blessures du fermier, il s'essouffla rapidement à cause du chakra investi dans la technique. Pour un aspirant ninja, sa réserve de chakra était assez faible. Sa lueur verdâtre émanant de sa dextre diminuait par moment en intensité, au point que toutes les cinq minutes le jeune shinobi devait faire une pause à présent. Bandant les blessures les plus graves en attendant qu'elles se referment d'elle-mêmes, Yozo finit de soigner le couple d'éleveurs. Shojirô avait quant à lui fini son petit interrogatoire personnel. Il comptait bien au cours de son rapport de mission parler de l'assaillant de deux pauvres. Il souhaitait ainsi s'occuper de débusquer le brigand ayant attaqué dans la nuit les deux commanditaires de la mission pour récolter ne serait-ce qu'un peu de prestige. Du côté du Hoshikuma, un léger sourire se fit lorsque les portes de Konoha se dessinèrent au loin. Il avait fait un bout de chemin, avait mis ses efforts dans sa mission pour soigner les deux blessés et au final, même si l'entente avec son coéquipier n'était pas extra, il avait passé une bonne journée. L'air chaud lui avait donné un coup de boost, le sortant de la fraîcheur digne d'une morgue de son appartement. Une nouvelle mission d'accomplie donc pour notre futur Hokage, dont le parcours serait semé d'embûches avant de pouvoir être nommé l'Ombre du Feu...
Fondateur | Leader de Kyuuseishu
Fondateur | Leader de Kyuuseishu



Nombre de Messages : 2297
Localisation : En Enfer
Nindô : Créer un monde de paix.
Date d'inscription : 29/12/2010



Passeport Ninja
Grade: Jônin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: Mission D - Les soins du Genin   Dim 24 Juil - 16:38
  • Analyse de la mission : Comme je te l'ai déjà dit sur la chatbox, j'ai l'impression de me répéter à chaque fois que je valide tes missions. Le texte est bien écrit, soigné (+1), je n'ai pas de commentaire particulier à faire puisque la mise en page est tout à fait correcte et la qualité est bien entendu au rendez vous (+1). Voilà, une nouvelle mission validée jeune fouffe Hokage Rolling Eyes
    Expérience de la mission : 5 + 1 + 1 = Rajoute toi 7XPs dans ta barre de progression.

_________________


Je déteste la guerre, les armes et l'injustice mais malgré tout, j'aime ce monde et je continuerai de croire en mes idéaux.
 

Mission D - Les soins du Genin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô-