« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 La guerre est arrivée [PV Yozo]




Nombre de Messages : 330
Date d'inscription : 04/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Chûnin
Points d'Expérience:
0/1000  (0/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: La guerre est arrivée [PV Yozo]    Jeu 7 Juil - 11:43
Chapitre 1: La Guerre est arrivée


Yue venait de se séparer Maku et de lui faire ses adieux. Le destin des deux garçons se séparait peu à peu... Ils s'étaient rencontrés à Kiri pour l'examen des Chûnins, puis ils firent face au Raikage ensemble, mais aujourd'hui chacun retournait d'où il venait, mais peut être se recroiseront-ils sur le champ de bataille? Car oui, la Quatrième Guerre Ninja venait d'être déclarer par l'Akatsuki et le village caché de Kumo et cela inquiétait grandement notre ninja. En effet, lors du voyage de retour Yue n’avait presque pas put dormir tellement il était tourmenter. Puis, après s’être enfuis des Monts Brumeux avec le Sunajin, ils prirent la route pour Konoha en bateau, et tout le long du voyage Yue s’était demandé qu’est-ce que lui réservait l’avenir et cela l’empêcha de trouver sommeil. Maintenant qu’il était seul, il n’avait plus le temps de se reposer, car tout ce qui comptait maintenant c’était de prévenir le Hokage que la guerre était déclarée et que le Village Caché de la Feuille devait se préparé à combattre.

Plus le genin marchait, plus la route semblait longue et plus il se fatiguait, mais il ne voulait pas s’arrêter. Finalement, ce qui devait arriver arriva, il tomba à genoux épuiser, il ne pouvait plus marcher sa jambe le fit trop souffrir. Il n’avait pas encore remarqué, mais lorsque Onizuka les avait projetés, Yue était atterrit sur son Kunai et celui-ci lui avait entaillé modérément l’arrière cuisse, ce qui expliquait en partit la douleur. *Non non Yue n’est pas assez con pour ne pas ressentir la douleur, seulement il pensait que s’était l’épuisement est non pas un kunai. * Cependant, ce n’était pas le temps de baisser les bras, alors Yue fit quelque chose qu’il n’avait jamais fait encore, il sortit d’un de ses sacs une pilule énergétique et l’avala. Le goût laissait rudement à désiré, mais bon les effets allaient bientôt se faire ressentir, et le Konohajin pourra terminer sa route sans dormir, car ces pilules permettaient à un homme de rester éveillé trois jours et trois nuits. Maintenant, revigorer grâce à cette médication, il se leva et continua la route à toute vitesse, il ne souciait plus du jour ou de la nuit, plus sérieusement s’il aurait eut les yeux bandés il n’aurait même pas sut si c’était la nuit ou le jour.

Enfin, après un cycle complet de l’astre flamboyant, il aperçut au loin les majestueuses portes de Konoha. Cependant, malgré son envi de ralentir le rythme, il continua à vive allure vers le bureau du ninja le plus haut gradé du village, vous l’aurez devinés, le Hokage. Lorsqu’il arriva aux porte, les gardes le reconnurent, mais ils furent surpris étant donné que, contrairement à son habitude, Yue ne les salua même pas et continua à toute allures sont chemin vers le majestueux bureau.
Puis, lorsqu’il arriva pour franchir le seuil de la pièce où était le Hokage, il fut stoppé par deux ninjas qui lui signalèrent que le chef du village était présentement dans l’impossibilité de le voir. Normalement, Yue n’aurait pas rouspété, ni désobéit, mais aujourd’hui ce n’était pas que son bien être qui était en jeu, mais celui de tout le village. Alors, comme vous vous en doutez, pour une des rares fois, il enfreint les règles et pénétra dans l’office de son supérieur tout affolé. L’homme le dévisagea étrangement, mais le Konohajin ne réagi point, il se contenta de se présenter et puis le pria de l’écouter.


-Monsieur, je suis Yue Keruberosu. Je reviens de Kiri où j’étais parti pour l’examen de sélections des Chûnins, et je rapporte une très mauvaise nouvelle. Lors de la dernière épreuve, mon compagnon de Suna et moi avons été attaqué par Onizuka Yakami, Le Raikage. En effet, il a dit avant de laisser partir : «Prévenez Kiri, Suna et Konoha que l’Akatsuki et Kumo se dresse contre eux. Dites leurs que je viens leurs déclarer la quatrième grande guerre Shinobis au nom de l’Akatsuki. Et maintenant pardonnez moi pour ça.»

Encore sur les nerfs, le genin tenta de respirer normalement en attendant la réponse du chef.

_________________

©️Yue t'es pas seul dans ta tête 'o'
Merci à Nagato pour le kit !
Mission: D-6 C-3 B-0 A-0 S-0



Nombre de Messages : 1013
Localisation : Hôpital psychiatrique de Konoha
Date d'inscription : 07/01/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
50/1000  (50/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Re: La guerre est arrivée [PV Yozo]    Ven 15 Juil - 11:35
~ [Le vide]

Médicalement, la mort est considérée comme étant un arrêt de la nutrition cellulaire. Du moins il s'agit qu'un détail parmi cette interruption brutale de la vie d'un individu. De multiples types de morts existent, tous suivants un processus physique détruisant l'enveloppe charnelle de l'homme pour ne créer qu'une simple gangue de chair en décomposition. La science a permis d'étudier la mort et ses répercussions sur l'organisme et même a étudié la façon d'éviter au maximum la mort. Cependant on ne connait pas tout de la mort. On ne sait pas ce que devient la conscience de l'être qui se meurt. Se dirige-t-elle dans un autre monde, plus ou moins meilleur que le précédent, comme la religion le suggère ? Se réincarne-t-elle dans un autre corps pour revivre une fois encore et subir un cycle éternel ? La science a toujours fait des progrès, mais si elle a fait une belle découverte, c'est que toute chose a ses limites, y compris les découvertes.

Mais pour Yozo, en ce moment même, la mort avait un tout autre sens pour lui. Pour les proches du ou des morts, la fin de la vie détruit toutes formes de bonheur. La satisfaction, le plaisir, la joie de vivre, l'amour, l'amitié... tout cela n'a plus de sens. On se sent inutile, on se dit que malgré le fait que la mort arrivera tôt ou tard, on aurait pu empêcher qu'elle arrive. Au final, on se sent faible, impuissant face au cycle du temps. Cette interrogation, le Hoshikuma ne pensait jamais avoir besoin de la reprendre. La "disparition" de Shôjiro lui avait suffit au niveau souffrance et dégâts psychologiques. C'était limite si le jeune Chûnin médecin de Konoha qu'était Yozo n'allait pas finir à l'asile pour se repentir de ses maux. C'est ainsi qu'un beau matin, en apparence, la mort vint encore une fois frapper à la porte du Hokage. Quand il laissa ouvrir cette dernière, il vit un ninja masqué, une apparence animale dessiné sur l'objet ovale couvrant son visage impassible. Une armure légère couvrait l'ANBU qui a sa main tenait un parchemin, petit, noir. Le ninja d'élite tendit l'objet à son supérieur avant de laisser ce dernier, seul, avec son malheur.

Lorsque le Rokudaïme Hokage, sixième plus grand ninja de tout le village caché de Konoha, déroula et lut les inscriptions sur le parchemin, il ne devint plus qu'un homme anéanti. Le choc émotionnel était tel qu'il n'avait même plus la force de pleurer pour se soulager d'une certaine manière. Au lieu de ça, il laissa sa virilité s'affirmer en explosant le bureau d'un coup de poing. Sa force incontrôlée sur l'instant démolit la structure en bois qui par la suite entraina la chute des autres objets posés sur le bureau. Sa famille avait été assassiné. Le rapport sur le parchemin indiquait qu'un groupe d'individus étaient parvenus à trouver le domicile des Hoshikumas, maigres paysans appartenant à un petit hameau, dans le sud de Hi no kuni. Aucune trace des corps, car le domicile ainsi que la ferme avaient été totalement ravagés par un incendie, très certainement provoqué par les malfrats.

Seul survivant de la famille... voilà à quoi était désormais réduit notre protagoniste. Le beau temps ne changerait rien à son humeur. Il n'était plus rien à présent. Il se leva de sa chaise et regarda à travers la vitre l'étendue du village. Puis il repensa aux rares moments de joie avec ses parents. Il pensa également à son petit frère, Shimei. Au final, c'est grâce à sa simple existence que Yozo en était là. Sa naissance força la mère Hoshikuma à se diriger à Konoha afin d'accoucher, et de là le désir de devenir un shinobi de notre héros prit vie. Il fit ses études de ninja, et prit une orientation d'Eiseinin afin que les techniques médicales lui permettent de suivre son traitement contre le syndrome de Byakumarô. Après avoir acquis son indépendance du centre médical, Yozo devint Genin et finit pendant quelques mois de traiter le mal qui le rongeait de l'intérieur.

Et depuis son diplôme de shinobi, les rapports entre Yozo et sa famille s'effacèrent au fil des ans. Il voyait de moins en moins ses parents, les visites étant espacés d'années en années, avant qu'il n'y ait plus de visites du tout. Les dernières nouvelles de sa famille indiquait à notre héros que son frère Shimei avait entrepris un voyage au pays des vagues, Nami no kuni, pour découvrir du pays. Quant à son grand-frère, Oniji, ce dernier avait trouvé une femme dans sa vie et qui plus est une jeune fille de seigneur. La nouvelle fit sourire, et en s'en rappelant, l'effet fut le même lorsque Yozo émit un mince rictus sur ses lèvres. Oniji avait donc lui aussi quitté le domicile familial pour vivre avec son âme sœur, dans le pays de l'océan. Apparemment le père de sa tendre était un seigneur qui vivait grâce à des marins qu'il payait en retour, dans le but de conserver sa richesse. Oniji devait donc travailler chaque matin à la pêche pour assurer la prospérité de sa petite famille. Ce que Yozo ne savait pas cependant, c'est qu'il était désormais oncle: son grand-frère avait eu un petit garçon, âgé désormais de cinq ans, nommé Kojiro. Peut-être que cette nouvelle aurait pu remettre en état le Hoshikuma désormais sans parents. Sans corps, impossible de procéder à des funérailles; le Hokage passerait donc un jour, après la guerre, pour rendre un hommage à son père et sa mère, un ultime hommage.

Perdu dans ses méandres, le ninja médecin fut soudain interrompu par un ninja. Défiant les ANBUs qui lui avaient défendu de passer le seuil de la porte, le personnage arriva en trombe dans le bureau. C'était un Genin; Yozo le savait car ce dernier était parti à Kiri dans le but d'obtenir une promotion au cours de l'examen de sélection des Chûnins. Qu'il revenait victorieux ou non, tout paraissait indiquer que quelque chose de grave s'était tramé au pays de l'eau. Sa respiration au rythme anarchique, montrant qu'il avait couru pendant un bon moment avant d'arriver ici, son regard presque vide, avec des cernes apparentes... aucun de ces signes ne montrait rien de bon. Puis prenant une bouffée d'air, le Genin décida de prendre la parole, en tentant de faire comprendre à son supérieur qu'il devait l'écouter.
    « Monsieur, je suis Yue Keruberosu. Je reviens de Kiri où j’étais parti pour l’examen de sélections des Chûnins, et je rapporte une très mauvaise nouvelle. Lors de la dernière épreuve, mon compagnon de Suna et moi avons été attaqué par Onizuka Yakami, Le Raikage. En effet, il a dit avant de me laisser partir : " Prévenez Kiri, Suna et Konoha que l’Akatsuki et Kumo se dresse contre eux. Dites leurs que je viens leurs déclarer la quatrième grande guerre Shinobi au nom de l’Akatsuki. Et maintenant pardonnez moi pour ça. " »
Yue, car tel était son prénom, était confus dans ses paroles. Il paraissait affolé au point de citer l'intégralité des paroles de son assaillant, le Raïkage en personne. Il était évident que les propos d'Onizuka Yakami avait de quoi tétaniser plus d'un. Mais au final, Yozo s'y attendait. Il fallait que cela arrive. Mashiro, espion Chûnin de Kumo était venu à Konoha pour tenter d'amortir les dégâts de cette guerre où Akatsuki manipulait Kumo. La discussion entre le Shingen et le Hoshikuma était un avant-gout de ce qu'Onizuka avait déclaré ouvertement à Kiri, scène principale de la guerre. Yozo n'avait donc plus le choix; il devait rassembler les grands du village afin qu'au cours d'une réunion entre dirigeants de Konoha, il prenne les bonnes dispositions. Konoha était une des forces majeures au cours de cette guerre et si le Hokage ne prenait pas les décisions nécessaires, l'estime du village caché de la feuille à l'égard des autres puissances ninjas qu'étaient Kiri, Suna et Iwa. Pour commencer, le Hoshikuma répondit au Keruberosu:
    « Merci pour tes informations, jeune ninja de la famille Keruberosu. Tu peux disposer, mais avant que tu fasses un passage au centre médical, tu passeras voir ma secrétaire pour qu'elle te donne un gilet de Chûnin. Un ninja de niveau supérieur ne sera pas de trop pendant cette guerre, et je pense que tu es apte à accéder à la caste des Chûnins. Après quoi, prépare toi pour le reste des jours à venir, car la guerre ne va pas tarder à approcher. Si tu as besoin de mon aide, pour t'entraîner ou quoi que ce soit, sache que je suis à ta disposition. »
Laissant le nouveau Chûnin quitter son bureau, Yozo contacta les ANBUs présents à l'entrée de son bureau afin qu'il prévienne quelques personnes en particuliers de la création d'un sommet entre grands de Konoha. Au programme: organisation des troupes, distribution des fonctions, liste des forces en présences, alliés ou ennemies, et état des lieux au niveau diplomatique. Le Hoshikuma s'imposa par la suite un ultimatum: dans une semaine, les préparatifs devaient être mis au point pour que Konoha soit sur le pied de guerre. La feuille de Konoha n'allait pas tarder à s'empourprer. Une couleur évoquant la vengeance, la fin d'une terreur, mais aussi le début d'une nouvelle ère...
 

La guerre est arrivée [PV Yozo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô :: Bureau de l'Hokage-