« Ceux qui ne respectent pas les règles sont considérés comme des moins que rien mais ceux qui abandonnent leurs amis sont encore pires. »
 

 Mission de rang D : Aide aux junkies ?

Konoha no Shinobi
Konoha no Shinobi



Nombre de Messages : 30
Date d'inscription : 02/07/2011



Passeport Ninja
Grade: Genin
Points d'Expérience:
68/1000  (68/1000)
Techniques:



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
MessageSujet: Mission de rang D : Aide aux junkies ?   Mar 5 Juil - 10:46
Légende :
Satoshi Kurama
Réceptionniste
Médecin
Client 1
Client 2


Aujourd'hui était un jour spécial, simplement parce que j'ai été convoqué au bureau de l'Hokage. Je ne sais absolument pas dans quel but, mais j'espère bien que ce soit pour une mission importante, où je pourrai enfin me battre. Mais bon, je ne devais pas me faire des idées, et je devais plutôt vite terminé mon petit-déjeuner avant de me mettre en route.

Mon petit-déjeuner terminé, je pris mes affaires et parti en vitesse de la maison, direction le bureau de l'Hokage. À mon arrivée, un ninja messager m'attendais, il me livra un document que je m'empressai de lire.

Spoiler:
 

Je n'y croyais pas du tout, on m'avait convoqué juste parce que j'avais un "lien" avec cette mission ? J'étais effectivement assez déçu, d'avoir été appelé pour ce genre de mission, mais aussi parce que je devais avoir une nouvelle fois affaire à ces alcoolos de la forêt. Mais bon, il fallait arrêter de se plaindre et d'effectuer la mission le plus rapidement possible. Pour commencer, direction l'hôpital pour aller récupérer les patients.

-"Ah c'est vous ? Je suis contente de vous revoir, Bonjour !"

-"Bonjour ! Alors, où sont les patients ?"

-"Ils sont avec le médecin... Ah ! justement le voilà."

-"Bienvenue à nouveau, jeune homme, je suppose qu'on vous a déjà expliqué le but de la mission ?"

-"Oui, je dois juste les ramener chez eux sain et sauf, n'est-ce pas ?"

-"Oui, sur le document, j'y ai noté leurs adresses, vous n'aurez donc aucun mal à les ramener."

Je saluai la réceptionniste et le médecin et parti, avec les deux fêtards de la dernière fois. Ils arrivaient à tenir debout, mais je les aidai à avancer. D'après le document, ils n'habitent pas tous près de chez eux, je dois donc commencer par amener celui qui habite le plus près de l'hôpital. Pour l'instant, rien de bien dans cette mission, elle va finalement se terminer plus vite que ce que je croyais. Tout se passait bien, jusqu'à ce moment... le vendeur d'alcool ! Ce que je redoutais le plus vient d'arriver, ils ont peut-être subi une cure de désintoxication, mais ils peuvent recommencer quand ils veulent. Ce genre de traitement est très instable. Il fallait à tout prix qu'ils ne posent pas le regard sur le magasin, qui ne doit pas que vendre de l'alcool, à mon avis. J'attirais donc leurs attentions en leurs montrant autre chose. Ma technique marchait, jusqu'à ce qu'un mot m'échappe.

-"J-J'adore les parcs, on peut y flâner toute la journée."

-"F-Flâner !"

L'homme regarda les alentour d'un air paniqué et attira toute son attention sur le magasin, que je ne voulais justement pas qu'ils voient. C'était fichu, il me repoussa brusquement et parti à une vitesse incroyable vers le magasin. Il était presque aussi rapide qu'un apprenti ninja bien entraîné, c'est donc l'effet que la drogue procure aux autres ? Je laissai sagement le deuxième patient qui, étonnement, n'était pas captivé par le magasin, et parti à toute allure le rattraper. Je le rattrapai de justesse avant qu'il ne mette un seul pied dans le magasin. Je lui fis une courte moral, en le comparant à son ami, qui était resté serein tout le long, et nous reprîmes la route. L'homme reprit, un peu trop rapidement à mon goût, son calme.

Finalement, nous arrivâmes au domicile du premier client, celui qui s'était précipité à une vitesse de malade, pour son état actuel, il me remercia et rentra chez-lui. Il ne me resta plus qu'à accompagner le dernier client, le plus calme de deux, qui ne me posa aucun problème. Arrivé chez-lui, il me remercia, mais avant qu'il ne rentre, je lui posai une petite question qui me tourmentais depuis l'incident du magasin.

-"Dites-moi, comment se fait-il que vous ayez gardé votre calme pendant que l'on passait devant le magasin d'alccol ? Vous n'avez pas ressenti le même sentiment que votre ami ?"

-"Ce n'est pas ça, c'est juste que ce magasin vend des produits trop chère. Je préfère celui vers l'entrée du village."

J'étais vraiment étonné de sa réponse, mais bon, ce ne sont plus mes affaires maintenant. Je devais passer vers le bureau du Kage avant de pouvoir rentrer tranquillement chez moi.



The end
 

Mission de rang D : Aide aux junkies ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Hi no Kuni - Konoha Gakure no Satô :: Avenue du Commerce-